NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | BONS BAISERS DU VILLAGE LACUSTRE BENINOIS DE POSSOTOME
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
38
single,single-post,postid-38,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Blog

img_3472

BONS BAISERS DU VILLAGE LACUSTRE BENINOIS DE POSSOTOME

  |   AFRIQUE, BENIN, HOTELS ATYPIQUES, NATURE, PORTFOLIOS, TOUS, VOS ENVIES   |   11 Commentaires
« théo les bains », piscine de l’hôtel Chez Théo avec vue sur le lac Ahémé, Possotomé
 
Au sud ouest du Bénin, à mi chemin entre Cotonou (la capitale économique du pays) et Lomé (première ville du Togo voisin) se cache, dans le département du Mono, un village dont la situation privilégiée au bord du lac Ahémé garantit quiétude et dépaysement à tous ceux qui souhaitent fuir, l’espace d’un week-end, l’agitation urbaine de la capitale de l’ancien Dahomey tout en découvrant un Bénin hors des sentiers battus.
 
 
Mais à dire vrai, si ce lieu ne figure pas encore (sauf pour les « initiés ») parmi les destinations touristiques IN de la patrie de l’ancien président Mathieu Kérékou, de la chanteuse Angélique Kidjo ou encore du premier ministre actuel (également grand amateur d’Art) Lionel Zinsou, il n’en demeure pas moins que le nom de ce site est loin d’être inconnu des Béninois et des Togolais.
 

Il s’agit de Possotomé.

 

POSSOTOME, LA SOURCE THERMALE NATURELLE DU BÉNIN QUE L’ON NE PRÉSENTE PLUS

 
logo de l’eau minérale Possotome, murs de l’usine d’embouteillage de Possotomé

 

Impossible, en effet, pour ces derniers de ne pas avoir entendu, ne serait ce qu’une fois dans leur vie, le nom de ce village lacustre car ce dernier est célèbre pour la source thermale naturelle qui s’y trouve et qui a assuré sa renommée.

 

Celle ci, fort de sa riche teneur en sels minéraux, est d’ailleurs exploitée, depuis plusieurs décennies, afin de produire une eau minérale (la plus connue du Bénin) qui y est mise en bouteille (dans une usine dédiée) avant d’être commercialisée dans la sous région.

 

usine d’embouteillage de l’eau minérale Possotomé dans le village éponyme

 
 
 Mais cette eau de source potable, jaillissant à une température oscillant entre 40 et 45 degrés, profite également aux habitants de Possotomé.
 
 
Ainsi, tout au long de la journée, ces derniers la recueillent, dans des bidons, des bassines ou des seaux, afin de pourvoir à leurs besoins quotidiens.
 

Cet incessant ballet de jeunes, filles et garçons, portant des litres d’eau en équilibre sur leurs têtes se constate autour de la fontaine d’eau mais aussi dans la cour de l’usine d’embouteillage Possotomé.

 

Là, l’eau provenant de la source coule d’une arrivée de douche.

 

Il suffit donc de se positionner juste en dessous pour remplir son contenant.

 

la queue dans la cour de l’usine

 
     
 Il est même possible, dans la pénombre de la nuit, (soit aux alentours de 22 heures), de profiter des bienfaits de la source en se rendant dans l’enceinte de l’usine pour y  prendre une douche.
 
Pudiques s’abstenir !
 
   Je n’ai, pour ma part, pas souhaité tenter cette expérience « publique » :)
 
L’AUBERGE CHEZ THEO : L’ATOUT CHARME DU VILLAGE LACUSTRE DE POSSOTOME
 
dessin annonçant l’arrivée à l’hôtel Chez Théo
 
 
Outre l’existence de la source précitée, Possotomé peut se targuer de posséder un autre attrait non négligeable : s’étirer le long des rives de l’envoûtant lac Ahémé.
 
 
Un atout qui n’est, pour l’heure, pas particulièrement mis en valeur, selon moi, par les autorités béninoises.
 

Mais qu’importe !

 

Cela n’a pas empêché un homme (convaincu du potentiel touristique des lieux) d’y bâtir, en 2005, un hôtel, à taille humaine, offrant à ses clients l’expérience, sans chichis, d’un séjour aux abords et sur ledit lac.

 

L’Hôtel-Restaurant Chez Théo était né.

 

Un établissement qui, en dépit des nombreuses difficultés auxquelles il a du faire face depuis sa construction, se distingue largement des autres hébergements du village grâce, notamment, à son cadre enchanteur, ses installations innovantes pour la région et ses bungalows nouvellement construits.

 

J’ai ainsi mis à profit mes dernières vacances estivales au Togo pour aller explorer ce petit coin de paradis, clairement atypique (du moins s’agissant de ce que l’on pourrait s’attendre à trouver à ce titre dans la sous région),  que j’avais, quelques mois plus tôt,  découvert en surfant sur internet.

 

Et autant vous le dire tout de suite cette escapade,  que j’imaginais dépaysante, insolite et reposante,  a su répondre à mes attentes.

 

Ici pas de luxe ostentatoire en vue.

 

C’est une expérience authentique, rustique, empreinte de sérénité et de silence, loin de la civilisation (pas d’internet en vue) que vous promettent Théo, sympathique propriétaire des lieux que vous croiserez très certainement durant votre séjour, et son équipe.

 

Il s’agit, en effet, de se détendre et de se ressourcer tout en profitant du magnifique cadre offert par Dame Nature.

 

Alors faites moi confiance et suivez moi :)

 

UN RESTAURANT SUR PILOTIS, DEVENU THE SYMBOLE DE CHEZ THEO

 

côté ouest du restaurant sur pilotis et barque utilisée pour les ballades sur le lac

 

      L’enchantement commence (à mon humble avis) lorsque l’on découvre au bout de l’allée (bâtie façon tipis), qui accueille le visiteur dans l’enceinte, le premier bijou de cet hôtel .
 
 
Une perle qui n’est rien d’autre que le restaurant, tout en bois et décoré de vanneries, construit sur pilotis au dessus du lac Ahémé.
 
 
l’allée menant au restaurant

Aucuns mots ne sauraient décrire avec autant de force le sentiment qui a été le mien devant la superbe vue panoramique que j’ai embrassé, plusieurs fois par jour, depuis ce lieu.

 
Pas plus que lorsque j’y observais les majestueux levers et couchers de soleil ainsi que les pêcheurs lançant leurs filets sur le lac.
 
 
    Et pas davantage, enfin, quand, dans les petites alcôves aménagées sur les cotés latéraux du restaurant, je me laissais bercer, à l’heure du petit déjeuner ou du dîner, par le doux clapotis des flots.
 
 
Un paysage magique dont je ne me suis pas lassée !
 
    Ce dernier s’est, de surcroît, révélé bien utile lorsqu’il s’est agi d’attendre (et ce sans recevoir aucunes explications de la part du serveur ayant pris ma commande), pendant un peu plus d’une heure et alors que j’avais littéralement l’estomac dans les talons, mon dîner.
 
 
Une expérience qui, aux premiers abords, aurait pu me décevoir…… mais lorsqu’on le sait que ce délai, certes un peu long, est le prix à payer pour déguster une cuisine préparée à l’instant à base de produits locaux ultra frais (à l’instar des poissons et  crevettes péchés dans le lac)  on oublie vite ce léger désagrément.   
 
 
L’autre solution (qui m’a été soufflée par l’un des serveurs) pour éviter une attente au moment du dîner consiste à passer, au cours de la journée, commande de ses repas tout en précisant l’heure à laquelle on souhaite les déguster.
 

La cuisine se chargera du reste et à l’heure dite vous n’aurez plus qu’à vous attabler pour déguster, illico presto, vos mets. Reste que cela ôte tout de même un brin de spontanéité à la démarche et vous oblige à savoir, à l’avance, ce que vous souhaitez manger et surtout à quelle heure :)

 

A vous de voir ! le restaurant

 
 
alcôves latérales du restaurant
 
 
admirer le coucher de soleil depuis le restaurant
 

pêcheurs en vue
 
 
UNE PISCINE A COUPER LE SOUFFLE
 
l’entrée de la piscine
   
   A deux cents mètres du site principal de l’hôtel, Théo, le propriétaire, a fait aménager, en fin d’année dernière, une piscine (qu’il a décidé d’appeler Théo Les Bains :)Celle ci donne à son établissement un cachet désormais unique !
 
 
    Après avoir monté les quelques marches d’un escalier en bois, situé au bout d’un chemin en terre, apparaît cette magnifique piscine, presque à débordement, faisant face au lac Ahémé.
 
 
Un superbe décor (où sont d’ailleurs organisées des fêtes durant le week-end) qui vous donnerait presqu’envie d’y passer la journée et le début de soirée :)
 
 
La décoration des lieux, que je qualifierai de rustique et minimaliste, a, elle aussi, été bien pensée.
 
 
Au bar, où il est possible de commander de quoi se désaltérer et ou grignoter, s’ajoutent de nombreux transats en bois ainsi que plusieurs sculptures d’artistes,  travaillées, ainsi que j’ai pu moi même le constater, dans des morceaux de bois brut.
 
la piscine
 

 
 

la décoration autour de la piscine
 
 
 
   L’autre intérêt de cette piscine réside en la possibilité d’y accéder, non pas en marchant depuis l’hôtel, mais en empruntant, au pied du restaurant sur pilotis, une barque qu’il ne vous restera plus qu’à manœuvrer, sur quelques mètres, jusqu’à destination.
 
 
Une ballade qui, en outre, sera pour vous l’occasion de rencontrer quelques pêcheurs :)
 
 
 Là vous accosterez au pied d’un ponton en bois qui vous mènera jusqu’à la piscine.
 
 A moins que vous ne décidiez, d’abord, de prendre un apéritif en prenant place autour des petites tables aménagées de part et d’autres de cette jetée ?
 
 
 
 
 
 
DES BUNGALOWS D’EXCEPTION FACE AU LAC AHEME
 
 
terrasse d’un des bungalows face au lac
   
 
  Enfin, le dernier attrait (et non des moindres) de l’hôtel Chez Théo tient à la récente construction de 3 logements exclusifs lesquels, par leur emplacement idéal, remportent tous les suffrages.
 
 
Jusque là, l’établissement ne proposait, en effet, que deux types d’hébergement : des chambres ou des petits bungalows en dur se trouvant dans les bâtiments situés à droite de la réception et comprenant un lit à baldaquins ou non (selon la catégorie choisie), du mobilier en bois et en rotin, un climatiseur, un téléviseur ainsi qu’une salle de bain plus ou moins spacieuse.
 
chambre à coucher d’un bungalow en dur
   
 
Mais il est désormais possible, en effectuant sa réservation suffisamment à l’avance ou étant chanceux (comme ce fut mon cas), de passer la nuit dans l’un des tout nouveaux bungalows, en bois, bâtis sur pilotis face au lac Ahémé.
 
( mais au moment de mon séjour, faute pour le lac d’être en crue, ces hébergements ne baignaient pas dans l’eau)
 
 
Pour y accéder il suffit d’emprunter la passerelle située à l’ouest de celle menant au restaurant.
 
    Difficile de quitter ces spacieux cocons, tout à la fois cosy et enchanteurs, qui font la part belle à l’artisanat de la région (à travers les chaises sculptées, la vannerie et les coussins en pagne notamment),  assurent un confort auquel on ne s’attend pas (j’ai eu un grand coup de cœur pour la salle de bains) et nous font vivre, par ailleurs, une expérience dépaysante.
 
 
A vous, donc, les réveils matinaux au son du chant des oiseaux qui survolent le lac ou la douche chaude prise avec l’eau de source thermale du village (qui vous sera apportée, dans un bidon, à l’heure que vous aurez pris le soin de préciser à la réception la veille).
 
 
    Et que dire de l’agréable terrasse, précédant les bungalows, où contempler, de longues heures durant (aussi bien aux premières lueurs du jour que lorsque le soleil tire sa révérence en toute fin d’après midi pour laisser progressivement place à l’obscurité de la nuit), la beauté si paisible de la nature environnante reste un plaisir indescriptible ?
 
 
Bref, dormir dans ces bungalows est une belle façon de profiter de la quiétude du lac Ahémé et de rendre unique son escale possotoméenne !
 
    Alors vivement la multiplication (déjà prévue par le propriétaire) de ces derniers afin que plus de personnes puissent en profiter :)
 
bungalow avec vue sur le lac
 
vue sur le lac et le restaurant depuis la terrasse du bungalow
 
 
la terrasse
 
 
inside
 
 
le bidon contenant l’eau de source
  
 
  Et si jamais vous réussissez l’exploit de vous extirper de votre, ô combien, douillet bungalow afin d’aller découvrir la région, sachez que l’hôtel pourra vous concocter plusieurs excursions !
 
 
 Aussi bien sur toute l’étendue du territoire béninois ( par exemple dans les jolies villes, que j’ai pu visiter, de Grand Popo, Ouidah, Ganvié, Porto Novo et Abomey ou alors dans le parc national de la Pendjari situés au nord du Benin) qu’aux alentours de Possotomé.
 
   A ce dernier titre vous pourrez goûter aux joies d’une ballade en pirogue sur le lac, apprendre, sous la direction, des pêcheurs quelques unes de leurs techniques, visiter le village de Sé, spécialisé dans les poteries, ainsi que les temples et forêts sacrées témoins de la pregnance du culte vaudou dans la région ou encore explorer les pittoresques marché des environs.
 
Pour ma part, après avoir exploré les moindres recoins de Chez Théo et y avoir suffisamment « bullé », j’ai choisi d’opter, en journée, pour des escapades qui allaient me faire  (re) découvrir d’autres villes (qui feront prochainement l’objet d’un article sur le blog) de cette région.
 
   Mais cela ne m’a pas empêchée de caresser  le secret espoir de pouvoir, une fois la nuit tombée, me rendre également au marché nocturne de Danhoué.
 
 
Malheureusement, celui ci se tient tous les 5 jours et je venais, à deux jours près, de le manquer.
 
Cette visite est donc reportée siné dié :)
 
 
    Je compte donc sur vous pour m’en faire le compte rendu si jamais vous décidiez, à votre tour, d’aller découvrir cette destination béninoise sortant de l’ordinaire :)
Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

11 Commentaires
  • Anna | Sep 10, 2015 at 11 h 08 min

    charmant endroit !!!!

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Sep 10, 2015 at 12 h 08 min

      Effectivement Anna ! Beauté et quiétude au programme :)

  • Joie-Paulette Dotou | Sep 20, 2015 at 14 h 37 min

    je suis tout a fait d'accord c'est un lieu magnifique puisque j'y ai grandit

  • Joie-Paulette Dotou | Sep 20, 2015 at 15 h 23 min

    C'est mon père le fondateur….. merci pour votre chef d'œuvre. J'adore

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Sep 20, 2015 at 15 h 42 min

      votre père c'est Mr Théo ? Il peut être fier de ce bel établissement où j'ai passé quelques jours cet été

    • Joie-Paulette Dotou | Sep 21, 2015 at 7 h 43 min

      il est très fier ….merci a vous

  • L'AfroFoodie | Sep 21, 2015 at 12 h 14 min

    Un bel endroit qui mérite qu'on en parle effectivement !!! Merci ma pigeonne 😀

  • Unknown | Nov 19, 2015 at 17 h 52 min

    on n'a pas un numero de téléphone?

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.