NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | ODE AU STREETART A L’HOTEL PARISIEN MOLITOR
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
25125
single,single-post,postid-25125,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Blog

ODE AU STREETART A L’HOTEL PARISIEN MOLITOR

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EUROPE, FRANCE, île-de-france, Paris, TOUS   |   2 Commentaires

 

Oeuvre d’Artiste Ouvrier, Cabine Bassin d’Hiver, Piscine Molitor

 

 

 A Paris, les emblématiques rues des 11, 13 et 19 eme arrondissements ne sont plus les seuls terrains d’expression du Street Art

 

Conséquence d’une reconnaissance progressivement intervenue au fil des ans, ses oeuvres,  par essence éphémères, s’affichent, en effet, désormais là où nul n’aurait, autrefois, pu les imaginer.

 

Investissant notamment bureaux du palais présidentiel de l’Elysée,

 

Cimaises de renommées galeries d’Art ou d’atypiques musées, tels les récents Art 42 et Maquis-Art Hall of Fame, 

 

 Ancienne friche industrielle reconvertie, au dernier trimestre 2017, en haut-lieu des cultures urbaines

 

et  même jusqu’au luxueux complexe qui a depuis, fin mai 2014, ouvert ses portes au cœur du 16 eme arrondissement : l’Hotel Molitor.

 

 

 

Offrant à ses hôtes une parenthèse enchantée, grâce aux soins proposés par le spa by Clarins

 

 

 

à l’exquise saveur des pantagruéliques petit-déjeuners puis succulents mets, concoctés à partir de produits frais, servis à la brasserie Urbaine,

 

 

 au cosy salon auquel s’ajoute un rooftop panoramique ouvert dès les beaux jours

 

 

 

 ainsi qu’à l’inoubliable cachet des chambres, en particulier celles dotées d’un hublot et jouissant d’une vue d’exception sur le bassin d’été,

 

chambre à Hublot  n° 221

 

 

l’Hotel Molitor n’en demeure pas moins le gardien d’un riche passé qu’il a, à raison, choisi de célébrer.

 

 Vingt-cinq années après la fermeture de l’édifice, inscrit dans l’intervalle à l’inventaire des bâtiments Historiques, sa réouverture en 2014 renvoie, ainsi, aux beaux jours de la magnifique piscine Molitor.

 

 Chef-d’oeuvre d’Art Déco dessiné par l’architecte Lucien Pollet, resté en activité de 1929 à 1989 avant d’être reconstruit à l’identique à partir de 2011.

 

Impossible face à ses spectaculaires bassins, brillamment rénovés,

 

 

bassin d’hiver

 

bassin d’été, dont la configuration fait penser à un paquebot

 

 de ne pas songer aux anonymes et célébrités, tel l’acteur Johnny Weissmuller, qui contribuèrent à la renommée de cette mythique enclave parisienne. 

 

moquette dans les couloirs des étages de l’hôtel

 

 

Où, aux lendemains de la seconde guerre mondiale, s’écrivit également  une page de l’émancipation vestimentaire de la Femme.

 

Attestée par le défilé y présentant, en juillet 1946,  la toute première collection de bikinis .

 

 

 

Des moments d’Histoire que racontent, à présent,  avec élégance les photographies en noir et blanc outre les moquettes habillant l’établissement.

 

 

 

Mais loin d’uniquement raviver leur souvenir , l’Hotel Molitor dévoile, par ailleurs, un second héritage.

 

Artistique quant à lui.

 

Inattendu et largement méconnu, le patrimoine dont il s’agit  imprègne pourtant les murs de la maison depuis 1989, lorsque Molitor entama sa deuxième vie.

 

Aux cotés des références à l’Art Déco (visibles dans le mobilier et les vitraux réalisés par les ateliers Barillet

 

 

 

et des oeuvres accrochées dans les chambres,

 

Futura , chambre 221

 

 l’art urbain s’est, en effet,  réapproprié  un territoire sur lequel nombre de street artistes régnèrent en maître au cours des décennies (1989- 2014) durant lesquelles l’édifice fut laissé à l’abandon.

 

 

 

Il suffit pour s’en convaincre d’explorer le lobby puis

 

 

Bradley Theodore

 

C215

 

 

de rejoindre le Spa.

 

Thomas Meinardi

pan du mur par Fdz

 

D’emprunter les escaliers conduisant au sous-sol

 

IMG_0034-min

Mr Brainwash

 

IMG_0213-min

Remy Uno

 

et de franchir le seuil de La Manufacture.

 

Blek le Rat, pionnier du street art français dont le travail a inspiré celui de Banksy

 

YZ

 

Vhils

 

IMG_0051-min

Nunca

 

De jeter un œil aux murs situés à proximité de l’entrée du bassin  d’été

 

Maest

 

 

avant, d’in fine, clôturer cet inédit parcours artistique au cœur du bassin d’Hiver reconnaissable à l’ incroyable verrière le surplombant.

 

 Là, métamorphosées en écrins où la virtuosité de grands noms, tant français qu’étrangers, du Street Art  s’exprime sans fard, les cabines aux portes bleues et jaunes, aménagées le long des coursives, immergent le visiteur dans le meilleur de la création urbaine.

 

 

 

 Artiste Ouvrier,

 

 

 

Levalet ,

 

IMG_9908-min

 

Kashink

 

IMG_9988-min

 

 

Fred Calmets,

 

IMG_9982-min

 

 

Kouka,

 

IMG_9971-min

 

Dire, 

 

IMG_9913-min

 

Stew,

 

IMG_9921-min

 

Kef,

 

IMG_9956-min

 

Jace ( dont j’évoquais le travail, l’été dernier, dans l’article consacré à la ville du Havre)

 

IMG_9942-min

 

ou Jef Di Bona, pour ne citer qu’eux. 

 

IMG_9928-min

 

Véritable trait d’union entre un passé préservé et un présent s’écrivant au gré des évolutions contemporaines, l’Hotel Molitor affirme donc sa singularité.

 

Se refusant, dès lors,  à n’être qu’une piscine.

 

Autant de multiples facettes que j’ai assurément pris plaisir à découvrir le week-end dernier.

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

2 Commentaires
  • Isabelle POLNEAU | Fév 11, 2018 at 18 h 08 min

    Wow!!! Toujours émerveillée par la minutie de tes recherches sur tout ces endroits mythiques pour certains, à découvrir pour d’autres… Ça en fait des endroits à visiter !!!
    Merci pour tous ces voyages par procuration !!!

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Fév 11, 2018 at 18 h 22 min

      Tes mots me touchent Isabelle, merci bcp ! C’est un grand bonheur pour moi de partager ici mes découvertes à Paris et ailleurs alors savoir que mes billets font voyager virtuellement mes lecteurs ou les inspirent est une véritable satisfaction.

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.