NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | OMAN, CET ENVOUTANT PAYS AUX MILLE FACETTES
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
18066
post-template-default,single,single-post,postid-18066,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

OMAN, CET ENVOUTANT PAYS AUX MILLE FACETTES

  |   ASIE, DESERT, EDIFICES RELIGIEUX, HOTELS, MOYEN-ORIENT, NATURE, OMAN, PATRIMOINE DE L'UNESCO, SHORT BUT SWEET ESCAPADES, VOS ENVIES   |   5 Comments

 

 

 Wahiba Sands, Désert, Sultanat d’Oman

 

 

Certaines vérités ne peuvent être tues : rarement une destination ne m’aura à ce point envoûtée. 

 

Difficile, en effet,  de ne pas succomber à l’extraordinaire beauté du Sultanat d’Oman,  terre encore méconnue du sud de la péninsule arabique qui, depuis 2014, figurait en bonne place sur ma Travel List.

 

Le très réputé guide  Lonely Planet ne s’y est d’ailleurs pas trompé en décidant, il y a deux semaines, d’ inclure cette contrée dans son Top 10 des pays à visiter en 2017 .

 

Un choix dont j’ai pu, en ce qui me concerne, mesurer toute l’acuité lors de ma récente escapade omanaise.

 

Magnifique terre de contrastes qui réserve  d’inoubliables expériences à ceux qui y font escale, le pays du Sultan Quaboos fait,  sans l’ombre d’un doute,  partie de ces destinations inattendues pourtant  capables, par leurs visages pluriels, de vous émouvoir à chaque panorama embrassé.

 

Avec, de surcroit et qui plus est,  la tenue d’une autre promesse valant également son pesant d’or : celle d’explorer Oman tout en ayant, par moments, le sentiment d’être dans un autre pays.

 

En définitive plusieurs voyages  en un seul.

 

Le premier, bien évidemment, vous révèlera un atypique, car se trouvant aux antipodes de l’image habituellement véhiculée par l’un de ses voisins frontaliers :  les Emirats- Unis, pays du Moyen-Orient où préservation de l’authenticité culturelle ainsi que  protection de l’environnement naturel priment face aux sirènes d’un développement anarchique et d’un tourisme de masse maintes fois privilégiés dans la sous-région. 

 

A travers ses spectaculaires sites, Oman apparaît, ensuite, comme une destination, véritable condensé de plusieurs autres.

 

Ainsi, comment ne pas se croire, en  contemplant la diversité des paysages qui surgissent au détour des belles routes empruntées,   en Islande, à Lanzarote , ou encore en Tanzanie ?

 

Et bien que la Namibie me soit encore inconnue, je ne doute pas que des similitudes géographiques puissent être trouvées entre cette dernière et le Sultanat.

 

Attendez vous donc, sitôt sortie de l’aéroport international de Mascate, la capitale, à être subjugués par une échappée qui vous plongera, sans autre forme de procès, au cœur de paysages tous plus époustouflants les uns que les autres.

 

Car, ici, pas de doute,  Dame Nature s’en est donnée à cœur joie !

 

Aux plages, dignes des Caraïbes,  bordées par la mer et le golf d’Oman,

 

 plage aux abords du Wadi Shab

plage de Sur

 

succèdent, en effet, fjords,   luxuriants oasis et wadis

 

 

 

wadi Tiwi

 

plaines vertes et fertiles ainsi qu’ envoûtant déserts de dunes ocres  ou de pierres où les couchers de soleil sont magiques !

 

 

désert du Wahiba Sands

 

 

 

Autant d’habitats naturels où s’observe, d’ailleurs, une riche faune composée, notamment, d’ oiseaux, ânes, oryx,  dromadaires ( lesquels traversent allégrement les voies asphaltées),  tortues,  dauphins voire même de  baleines ! 

 

 

 

 

Quant à  la palme des points de vue à couper le souffler, elle  revient, sans hésiter, aux promontoires d’exception, que l’on ne quitterait pour rien au monde, auxquels l’on accède dans les régions montagneuses.

 

Une halte dans les fascinants  Wadi Ghul,  plateau de Saiq outre dans les escarpés massifs de l’Hajar ainsi que du Djebel Akhdar vous en convaincra assurément 🙂

 

village dans le wadi Ghul

 

sur la route menant à Al Wasil

 

panoramas dans le Djebel Al Akhdar

 

 

 

Et si tel n’est pas le cas, je vous donne rendez-vous au Jebel Shams dont le point culminant, le plus haut du sultanat, se situe à plus de 3000 mètre d’altitude.

 

Je suis prête à parier que vous ne résisterez pas à tant de beauté 🙂

 

panoramas dans le massif du djebel Shams

 

 

Impossible, pour autant,  de se préparer psychologiquement aux panoramas tout aussi grandioses que vertigineux qui vous y attendent.

 

Sur, en l’occurrence, de pittoresques villages isolés construits, ou non, à flanc de falaise.

 

 village de Misfat

 

 village d’Al Hamra

 

Des cultures en terrasses, à couper le souffle, ayant façonné l’intérieur des terres.

 

 

 villages du plateau de Saiq

 

Ou encore d’étonnants canaux d’irrigation, les falaj, parcourant les montagnes et ayant été classés à l’Unesco.

 

Reste que nonobstant son statut, amplement mérité, d’éden naturel, le Sultanat recèle de bien d’autres magnifiques attraits touristiques à côté desquels il ne faudra absolument pas passer.

 

Ainsi, nul ne saurait nier,  en s’attardant dans ses villes à taille humaine outre ses charmants hameaux traditionnels, à quel point ceux-ci témoignent de la richesse du patrimoine, que les autorités s’efforcent à tout prix de préserver, culturel et historique du pays.

 

Dès lors, que vous choisissiez de sillonner le littoral côtier ou de lui préférer des ballades dans les régions montagneuses, l’émotion ressentie sera  la même face aux tours de guet et forts, tels ceux (considérés comme les plus beaux du pays) de Jilali, Nizwa ou Jabrin où de grands moments de l’Histoire d’ Oman se sont joués.

 

l’un des forts de Mascate

 

fort de Birkat Al Mouz

 

Bâti à une trentaine de kilomètres au nord de la ville de Nizwa, celui de Bahla, inscrit, depuis 1987  au Patrimoine de l’Unesco, a, tant par son architecture que par ses panoramas sur les environs,  été mon véritable coup de cœur à ce titre.

 

 

 

A vraie dire, pouvait il en être autrement ?

 

Mettez ensuite le cap sur Sur, charmante et paisible ville de la côte orientale.

 

Dernier endroit du pays où se perpétue encore une tradition séculaire : celle de la construction des boutres.

 

Ces traditionnelles embarcations  en bois, fabriquées manuellement dans les chantiers navals installés à l’est de la Corniche,  qui autrefois assuraient  les échanges commerciaux jusqu’à l’île tanzanienne de Zanzibar

 

Quelques lignes de mon billet consacré à ce paradis de l’Océan Indien y avait d’ailleurs été dédiées.

 

Fatah Al Khair

 fullsizerender-75

 

Peu sensibles à la beauté de ces bateaux  ?

 

La ville blanche d’ Al Ajah, installée sur la rive d’en face, devrait vous charmer.

 

Depuis son phare, la vue sur les tours de guet construites à l’entrée de la lagune, les boutres, les hérons ainsi que le pont suspendu est, en effet, de toute beauté !

 

  

 

Puis,  vient l’incontournable étape pour tout voyageur explorant  le monde Arabe : celle de l’immersion, révélatrice du quotidien des habitants ainsi que de la Culture outre des traditions du pays,  dans les marchés et autres souks.

 

 Oman ne déroge pas à cette règle.

 

Il suffit pour s’en rendre compte de pénétrer dans ses marchés, toujours hauts en couleur et parfois atypiques, de Nizwa, d’Ibra ou encore de Muttrah, à Mascate.

 

 marché aux poissons de Mascate

 

S’enfoncer dans les dédales du souk de ce dernier ,  s’apparente  à pénétrer dans une caverne d’Ali Baba, nimbée d’ effluves de parfums aux notes dominantes de  rose, où étals d’épices, d’encens, de pashminas et de kandjars (poignards locaux) ainsi que vendeurs de coffres, de kawa ou chai (café ou thé), de jus de fruits frais,  de savoureux sambossas et d’autres délices gastronomiques , emprunts à la cuisine moyen-orientale et indienne ,jouxtent les magnifiques boutiques du Gold Souk.

 

Là,  les vitrines exposent d’extraordinaires, et un tantinet  bling bling,  pièces de joaillerie.

 

dans le souk de Muttrah à Mascate

 

 

Seule du pays  a être ouverte aux non-musulmans, l’impressionnante Mosquée du Sultan Quaboos ,à  Mascate , mérite le détour pour découvrir la beauté d’un édifice religieux dont l’architecture témoigne de plusieurs traditions venues d’autres pays musulmans à l’instar de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite, du Maroc ou encore du Yemen.

 

Se faisant,  dès lors, l’ écho d’une tradition de tolérance professée depuis des siècles dans le Sultanat.

 

 imposant lustre dans la salle des prières, réservée aux hommes, dans la mosquée de Mascate

 

Non content d’être un paradis naturel outre un pays riche d’Histoire et de Culture, le sultanat  séduit, par ailleurs,  tous ceux en quête d’évasion au sein d’hôtels atypiques et où d’exception.

 

Ainsi, que diriez vous de vous endormir, en plein cœur des dunes, dans l’inédit campement bédouin du Desert Nights Camp ?

 

A moins que vous n’optiez pour le délassement dans des piscines jouissant de panoramas idylliques ou ne préféreriez, au contraire,  les spectaculaires vues offertes, depuis votre chambre, sur les vertigineuses gorges des montagnes du nord  ?

 

Non, vous ne rêvez pas, Oman compte à ce titre quelques jolis bijoux. 

 

Dont The Chedi à Mascate et le Alila Jabal Akhdar dans le nord 

 

 

Hotel Desert Nights Camp dans les dunes de Wahiba

 

Hôtel Alila Jabal Akhdar

 

Hotel The Chedi, Mascate

 

 

In fine, je ne saurais clore ce billet introductif relatif aux multiples attraits touristiques d’Oman sans mentionner la particulière hospitalité, fidèle à la tradition bédouine, de ses habitants.

 

Leur infinie gentillesse ainsi que leur propension à venir en aide achèvent, en effet,  de rendre magique tout séjour en terre omanaise.

 

Alors  oui, j’ai eu un véritable coup de foudre touristique pour le Sultanat : un joyau pour quiconque souhaite vivre, au Moyen-Orient, une expérience sortant des sentiers battus

 

Puissent mes prochains billets, consacrés plus spécifiquement à certains de ses atours, vous inciter, à votre tour, à inscrire ce pays sur votre Travel List .

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

5 Commentaires
  • Avatar

    Raph | Nov 7, 2016 at 8 h 43 min

    belle découverte, je ne connaissais pas, ça donne envie

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Nov 7, 2016 at 10 h 47 min

      merci beaucoup Raph ! Oman est une véritable pépite qui mérite d’être explorée ! Vraiment 🙂

  • Avatar

    Raph | Nov 7, 2016 at 8 h 44 min

    belle découverte !

  • Avatar

    JOËL ATAYI—GUEDEGBE | Nov 8, 2016 at 5 h 11 min

    Très belles photos. Malgré leur hospitalité bienrapportée ici, les habitants d’OMAM sont ils réticents à se faire photographier, de surcroît, par une femme?

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Nov 8, 2016 at 9 h 14 min

      Merci Joël !Il m’a semblée que les femmes étaient un peu plus réticentes, comparativement aux hommes, à se laisser photographier mais le plus simple est souvent de demander, au préalable, à la personne si elle accepte qu’on la prenne en photos 🙂

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.