NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | OCÉAN VAGABOND LAGON, CET ENVOÛTANT ECOLODGE NICHE AU NORD DE LA PÉNINSULE DE DAKHLA
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
34795
post-template-default,single,single-post,postid-34795,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

OCÉAN VAGABOND LAGON, CET ENVOÛTANT ECOLODGE NICHE AU NORD DE LA PÉNINSULE DE DAKHLA

  |   AFRIQUE, ART & CULTURE, Dakhla, DESERT, GASTRONOMIE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, MAROC, NATURE, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

balançoires avec vue, Océan Vagabond Dakhla Lagon

 

 

Quatre cents kilomètres au nord de la frontière mauritano-marocaine, l’ancienne colonie espagnole de Dakhla, bâtie entre le désert du Sahara Occidental, l’océan Atlantique et une baie protégée, fait figure d’incontestable éden du bout du monde.

 

Où passionnés de sport de glisse, amoureux de la Nature et amateurs d’adresses sortant des sentiers battus se rencontrent.

 

 

 

C’est donc ici, au nord de cette magnifique péninsule isolée, que Sebastien Deflandre, kiteur et véliplanchiste confirmé, a, 14 ans après avoir ouvert son premier surf camp à Essaouira,  choisi d’implanter , en 2010, Ocean Vagabond Dakhla Lagon.

 

 

 

 

Irrésistible écolodge que j’aurais souhaité, il y a quelques semaines, ne jamais avoir à quitter.

 

Tant ses mille et un visages participent de sa singularité.

 

A commencer par la majesté de l’environnement immédiat, conjuguant dunes, plage et lagon, qu’il a, tout en veillant à sa préservation, su investir de manière éco-responsable.

 

L’architecture des lieux, pensée dans les moindres détails par Taoufik Bellafari pour faire corps avec lui, vient ainsi souligner l’extrême beauté des panoramas qui, aux regards ébahis, s’y dévoilent :

 

 

 

Des derniers rayons du coucher du soleil à la nuit étoilée,

 

 

 

 

Des premières lueurs de l’aube à l’envol de nuées d’oiseaux migrateurs,

 

Du ballet des voiles évoluant sur le lagon aux flux et reflux des marées.

 

 

 

 

Mais chez Océan Vagabond Dakhla Lagon, l’hymne à la Nature s’inscrit, aussi, dans une démarche écologique plus large.

 

Dont viennent, entre autre, attester :

 

L’emploi de panneaux solaires fournissant l’eau chaude, le traitement des eaux usées, l’utilisation d’une eau filtrée débarrassée du souffre qu’elle contient, la culture d’un potager où herbes aromatiques et légumes ont été plantés ; 

 

 

 

La systématique coupure d’électricité survenant entre 2 et 6 heures du matin, le recours à des gourdes en lieu et place des bouteilles en plastique, la création, sous la houlette du paysagiste Pascal Lopez, d’un écosystème  comptant plusieurs milliers de plantes (cactus, bougainvilliers, palmiers),  les opérations de collecte de déchets menées sur la plage située en contrebas;

 

 

 

La construction, au pied de dunes sans cesse façonnées par le vent, d’une trentaine de bungalows en bois constituant l’écolodge

 

 

 

outre l’obtention, en 2013, du Label Clé Verte.

 

Le second atout de cette irrésistible adresse tient, ensuite, à son emplacement privilégié, face aux eaux turquoises du lagon, lui permettant de jouir en conséquence de vents marins favorables.

 

Autant de conditions idéales pour qui désire être initié à la planche à voile et au kite surf ou souhaite se perfectionner en la matière.

 

 

 

Objectifs que les instructeurs professionnels de la base nautique d’Ion Club, installée sur place, s’assurent, par les cours dispensés, de faire atteindre aux pratiquants.

 

 

 

Reste que si les sports nautiques y sont indiscutablement mis à l’honneur, l’ecolodge n’en demeure pas moins le théâtre de plusieurs autres inoubliables expériences.

 

Qui, de l’esprit de convivialité développé à la gastronomie concoctée en passant par l’importance accordée au bien-être, traduisent, à bien y réfléchir, la maxime « Un Corps sain dans un Esprit sain », tant associée à l’univers sportif.

 

Océan Vagabond Dakhla Lagon cultive donc avec maestria son statut de lieu de partages et de rencontres.

 

Incitant les hôtes, dans une atmosphère chaleureuse créée par les membres du personnel (avec une mention spéciale pour Zakhari, Sofiane, Nouredine, Mohamed, Mehdi), à engager la conversation.

 

Autour des bars et terrasses extérieurs, il y a peu élégamment revampés  par l’architecte Pauline Fournier,

 

 

 

 

 

 

 

, au cœur des salons communs jouxtant la réception

 

 


et au sein même du restaurant.

 

 

 

 

Cette lumineuse enclave devenue le terrain de jeu du chef Yassine et de ses brigades.

 

Car, ici, la pension complète, incluse dans le tarif du séjour, est l’occasion de convier les hôtes à un inattendu voyage des papilles :

 

Oscillant, par ses buffets fournis, dîners thématiques, commandes spéciales de fruits de mer,  entre saveurs marocaines et délices d’Ailleurs,

 

Privilégiant, en outre, des recettes saines, quotidiennement renouvelées et conçues à partir de produits de saison issus du potager.

 

Je me souviens ainsi encore avec émotion des jus d’orange frais à presser soi-même, des délicieux pains, baghrir, msemen (crêpes marocaines), cakes et fromage servis au petit-déjeuner;

 

 

 

 

Des multiples tajines (agneau, poulet aux olives,viande hachée, palourdes) à damner un saint, de l’impérial couscous du vendredi, des savoureux morceaux de courbine grillée, de l’excellent gratin de chou-fleur; des divines côtes d’agneau, des exquises salades de thon ou de lentille figurant aux menus des déjeuners ou dîners

 

 

 

sans oublier les brownies, compotes de pomme, crèmes brûlées et tartes aux amandes venant clore, en beauté, le repas.

 

Puis, il ne tient qu’à vous de poursuivre l’éveil des sens commencé à table :

 

En investissant la cabane, érigée pied dans l’eau, où se déroulent les séances de yoga 

 

 

 

Et en franchissant le seuil du très intimiste Élégance Wellness Center, spa dont on doit la création à Kenza Fenjiro et Benoit Laberrigue . 

 

 

 

Dans ce cadre résolument design, ayant la baie de Dakhla pour horizon, 

 

 

 

les escales au hammam, les massages et autres soins corporels prodigués invitent à un réel lâcher prise.

 

 

Impossible, enfin, d’évoquer les attraits d’Océan Vagabond Dakhla Lagon sans mentionner ses superbes bungalows.

 

 

 

Répartis en deux catégories que seule la superficie, 15 m2 pour les Young Blood

 

 

 

et 25 m2 pour les Pacha Lodge (avec un énorme coup de cœur pour le numéro 4, baptisé la Gerboise),

 

 

 

 

 

 distingue, 

 

 

 

ces 31 confortables cocons témoignent, en effet, d’une esthétique commune léchée .

 

 Dont la célébration de la culture marocaine constitue le premier marqueur.

 

Il suffit pour s’en convaincre de jeter un œil aux tableaux accrochés aux murs, aux rideaux et tapis bouchraouites, typiques d’Essaouira , fabriqués par des artisanes regroupées en association ainsi qu’à tous les produits d’accueil, conçus à partir de plantes, que l’on retrouve dans chacun d’eux.

 

 

 

L’autre particularité des bungalows s’inscrit, en outre, dans leur architecture : réalisée à partir de matériaux naturels et intégrant des terrasses, plus ou moins grandes, où l’on se love avec plaisir pour lire, se détendre et contempler l’époustouflante beauté du site. 

 

 

 

 

 

A la nuit tombée et au petit matin, emmitouflé dans les doux draps de lit, comment ne pas alors prendre conscience, entre lumière évanescente, bruit de la marée, chant des oiseaux et vue privilégiée sur le photogénique lagon, de la quiétude offerte par ces îlots où le temps semble s’être arrêté ?

 

Une parfaite communion avec la nature qui signe à mon sens, ici, le troisième atout desdits bungalows.

 

Au point d’être presque tenté, à la manière d’un Robinson Crusoé des temps modernes, de ne pas s’en évader.

 

A tort.

 

Car vous passeriez, ce faisant, à côté de nombre d’autres plaisirs : retomber en enfance en profitant des balançoires, se détendre dans les sunbed aménagés sur la plage, marcher à marée basse en humant les embruns marins, 

 

 

 

ou choisir parmi les différentes excursions organisées par la maison (sur lesquelles je reviendrai dans un prochain billet).

 

 

 

L’une d’elles, pour laquelle j’ai opté, vous mènera à Lassarga.

 

Village de pêcheurs, situé à l’extrême sud de la presqu’île de Dahkla, où Océan Vagabond a, en 2018, ouvert un second établissement.

 

Encore plus exclusif et intimiste que le précédent. 

 

Au cœur d’un environnement sauvage donnant sur une plage, jadis inaccessible, dont les vagues sont réputées être les plus belles du pays,

 

 

 

14 bungalows sur pilotis dévoilent, là, leurs inattendues silhouettes.

 

 

 

 

On y accède à pied ou à la nage, selon les marées, ce qui confère d’emblée à l’endroit un véritable cachet.

 

 

 

 

Alimentés grâce à l’énergie solaire, dotés de toilettes sèches, possédant le confort nécessaire et jouissant, grâce à leurs baies vitrées et terrasses, d’exceptionnels points de vue sur l’océan, ses hébergements, privés ou à partager, traduisent une fois de plus la politique durable poursuivie par les écolodges Océan Vagabond.

 

 

 

 

Tout en offrant aux hôtes une confidentielle enclave où les personnes en quête de sérénité et d’authenticité, les amateurs d’hébergements sortant des sentiers battus et les surfeurs expérimentés venus se frotter aux vagues de l’océan Atlantique trouveront, sans l’ombre d’un doute, leur bonheur.

 

 

 

Pourtant, la beauté d’Océan Vagabond Dakhla Lassarga ne saurait être uniquement réduite à cela.

 

Quid, en effet, de la magie imprégnant, comme à Océan Vagabond Dakhla Lagon,  ses espaces communs,

 

 

 

 

de l’extrême chaleurosité manifestée par son personnel; de la gourmandise de ses buffets et cocktails; des moments de bien-être dispensés et de la chance d’y être aux premières loges pour profiter d’une incroyable nature ?

 

 

 

Chez Océan Vagabond Dakhla Lagon et Océan Vagabond Dakhla Lassarga, les moments de félicité se conjuguent assurément à tous les temps.

 

Paroles d’une épicurienne 🙂

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.