NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | CAPE TOWN OU LA BOUILLONNANTE SCÈNE GASTRONOMIQUE SUD AFRICAINE
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
26022
single,single-post,postid-26022,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Blog

IMG_4278-min

CAPE TOWN OU LA BOUILLONNANTE SCÈNE GASTRONOMIQUE SUD AFRICAINE

  |   AFRIQUE, AFRIQUE DU SUD, Cape Town, GASTRONOMIE, TOUS, VOS ENVIES   |   10 Commentaires

 

 

 

« La Gastronomie est l’Art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur »

 

En faisant, il y a quelques semaines, escale dans la ville de Cape Town,  j’étais loin d’imaginer à quel point cette citation de, l’historien anglais, Theodore Zeldin résumerait avec autant d’acuité l’extraordinaire expérience gastronomique que j’y ai vécue.

 

  Car d’éden pour foodies, la « Mother City » sud-africaine, riche de multiples atouts culinaires et viticoles, fruits d’un cosmopolitisme reel, s’est,  en effet et au fil des ans, également métamorphosée en un incroyable paradis pour gourmets.

 

 Comptant aujourd’hui de nombreuses tables d’exception tenues, pour certaines, par des Chefs  internationalement reconnus.

 

 Dont la créativité, en redéfinissant en permanence les contours de la Cuisine,  participe non seulement à l’effervescence de la scène culinaire capetonienne, 

 

Mais prouve, si besoin encore était, que le surnom de capitale gastronomique du pays lui ayant été donné  est  loin d’être usurpé.

 

Dans ce premier billet du blog consacré au Cap, j’ai donc voulu partager avec vous mes adresses coup de cœur testées durant mon séjour.

 

Autant de restaurants, marché, cafés, bar et rooftop où la Gastronomie a assurément été élevée au rang d’Art.

 

 

THE GRANARY CAFE 

 

 

 

 Perché au 6 eme étage du luxueux, hôtel, The Silo et jouxtant le Willaston Bar, 

 

 

 

The Granary Cafe fait figure d’adresse de choix où s’attabler après avoir arpenté les magnifiques salles du Zeitz Museum Of Contempory Art Africa .

 

( Incroyable antre, dédié à l’Art Contemporain issu du continent africain et de sa Diaspora, ayant, depuis septembre 2017, investi la partie inférieure de cet ancien silo à grains que The Silo  surplombe désormais)

 

 

 

Comment ne pas être séduits par l’élégante décoration du restaurant outre la vue panoramique offerte par ses atypiques baies vitrées,  incontestables signatures architecturales de l’établissement ?

 

 

 

 Premier ravissement auquel succède un second.

 

Gustatif, quant à lui.

 

 La carte y sublime, en effet,  des produits locaux, cuisinés de façon moderne, auxquels le Chef apporte plusieurs notes venues d’Ailleurs.

 

Il en résulte des créations originales, colorées, goûteuses et magistralement dressées dont je me souviens encore avec beaucoup d’émotion.

 

 Exquis filet de bœuf servi avec des shitake,  délicieuses moules cuites dans un lait de coco infusé au gingembre ou encore délicat sorbet à la poire :  le pari gastronomique est , ici, relevé avec maestria.

 

 

boeuf grillé

  

Et quand à tous les attraits susmentionnés, s’ajoute un service d’une extrême prévenance, le classement, en à peine un an d’existence, du Granery Cafe parmi les tables les plus courues de Capetown fait immédiatement sens.

 

 

THE KLOOF STREET HOUSE

 

 

 

Installé au sein d’une majestueuse demeure victorienne située sur l’incontournable Kloof Street, le très prisé Kloof Street House reste l’un des plus iconiques restaurants de la ville.

 

Qui, derrière son séduisant jardin et sa magnifique véranda, immerge les visiteurs au cœur d’un univers, envoûtant, dont la singularité réside dans le choix d’une décoration intérieure plurielle.

 

 Conjuguant, avec goût,  inspirations coloniales et  influences baroques au fil des pièces traversées.

 

  Intimes alcôves, salons cosy, grandes salles à manger dotées d’une cheminée, inattendue bibliothèque-lounge et magnifique bar : chacun desdits espaces, illustrent donc, à sa manière,  cette identité visuelle forte.

 

Laquelle à la nuit tombée, une fois les bougies et chandeliers allumés, se révèle  magique.

 

 

 

Mais réduire le Kloof Street House à la seule beauté de son cadre serait, eu égard à la cuisine proposée, profondément injuste .

 

Délicieuse, gourmande et parfaitement exécutée, elle contente les aventuriers culinaires avides de spécialités locales, telles la viande d’autruche, le chalmar beef ( bœuf élevé localement) ou le  Kingklip (poisson blanc de la région), 

 

Offre aux autres les joies d’un bon burger sans oublier de régaler les amoureux de saveurs internationales, fussent t’elles françaises, indiennes, scandinaves ou italiennes.

 

Agoraphobes, abstenez vous néanmoins d’y faire escale durant le week-end où l’établissement est littéralement pris d’assaut par une clientèle branchée.

 

 

LES 3 RESTAURANTS DU CHEF LUKE DALE-ROBERTS

 

Springbok et betterave, The Drought Kitchen (mai 2018) The Test Kitchen

 

 

Affichant complets plusieurs semaines , voire mois, à l’avance, les trois établissements, ouverts, à Cape Town,  par le  chef britannique, maintes fois primé, Luke Dale-Roberts, réservent à leurs hôtes d’inoubliables émois gustatifs à coté desquels je vous recommande de ne pas passer.

 

 

* THE SHORTMARKET CLUB

 

 

 En plein cœur du centre-ville de Cape Town, le Shortmarket Club s’est depuis ses débuts, en juin 2016,  mué en véritable repaire de gourmets.

 

A raison.

 

  Imaginée par les chefs Luke Dale-Roberts et Wesley Randles, cette adresse partage, en effet, avec le Pot Luck Club et le Test Kitchen (les deux autres tables de Luke Dale Roberts sur lesquelles je reviendrai) ce même désir de proposer une cuisine fusion, audacieuse et particulièrement exquise.

 

Dont on peut, comme dans les deux établissements sus-évoqués, assister à la naissance en contemplant la brigade à l’oeuvre dans la cuisine ouverte.

 

Mais là s’arrête la comparaison.

 

Car le séduisant cadre du  Shortmarket Club évoque davantage celui d’une brasserie chic.

 

Où l’on se love, avec bonheur, dans les confortables banquettes aménagées dans la salle principale

 

 

en attendant de goûter aux délicieux mets proposés à la carte.

 

 Moins créatifs que ceux des deux restaurants woodstockiens de Luke Dale-Roberts,  ils se révèlent, toutefois, succulents.

 

Le souvenir de ce tataki de thon- huile de coco, ce poulpe croustillant ,  cet agneau grillé aux accents marocains et , in fine,  cet incomparable fondant au chocolat servi avec une glace au pop corn n’est, pour ainsi dire,  pas prêt de me quitter.

 

 

*THE POTLUCK CLUB

 

 

 

C’est sur le site du Old Biscuit Mill, une ancienne biscuiterie , désormais reconvertie, du quartier, jadis malfamé, de Woodstock , que le chef Luke Dale-Roberts a fait le choix d’implanter ses deux tables les plus courues :  The Test Kitchen et The Pot Luck Club.

 

Ouverte en 2013, la seconde offre une expérience absolument inédite.

 

Visuelle tout d’abord.

 

Comme en témoignent l’ascenseur vitré que l’on emprunte pour rejoindre les lieux, nichés au sommet d’un silo,

 

 

 

 et les spectaculaires vues panoramiques, sur Woodstock, le port de Cape Town ou l’emblématique Table Mountain,  se dévoilant depuis le restaurant.

 

 

 

Gustative ensuite.

 

cocktail aux fruits de la passion

 

Car le concept déployé ici entend définitivement sortir des sentiers battus en donnant une envergure gastronomique aux tapas, à partager et promouvant une cuisine fusion,  qui y sont servis.

 

Et cela commence dès la lecture de la carte où ces derniers sont répartis selon les 5 catégories de saveurs traditionnellement admises que sont : le Salé,  le Sucré, l’Acide, l’Amer et l’ Unami (découverte au Japon).

 

Si le choix s’avère donc évidemment cornélien, sachez que l’extase des papilles sera, quelque soit votre sélection, toujours au rendez-vous. 

 

Boeuf tataki au pesto de coriandre,  Gambas Peri Peri, Tajine de Fruits de Mer

 

 

tajine de fruits de mer

 

Filet de Boeuf au poivre et  cigare Chocolat-Pistache : autant de mets qui m’ont d’emblée propulsée au nirvana culinaire.

 

boeuf au poivre et lait 

 

 

THE TEST KITCHEN 

 

 

 

S’il ne fallait retenir qu’une adresse où s’attabler à Cape Town ce serait , sans l’ombre d’un doute,  TheTest Kitchen (à réserver très longtemps à l’avance sauf à être chanceux)

 

Qui, en 8 ans d’existence, a non seulement réussi l’exploit d’intégrer le classement des 50 Best Tables Of The World  mais est, en outre, considéré comme le meilleur restaurant du pays.

 

Autant de consécrations amplement méritées en ce qu’elles récompensent l’époustouflante créativité d’un chef dont le travail se veut une ode artistique à une, nouvelle, cuisine contemporaine  aux accents du monde .

 

Mais il faut, en premier lieu, pousser l’une des portes d’un ancien entrepôt situé au rez-de-chaussée du Old Biscuit Mill pour découvrir cet espace, plus intime que The Pot Luck Club et The Shotmarket Club, devenu le théâtre d’ expériences multisensorielles, dignes des plus grands étoilés.

 

Lumières tamisées, œuvres d’art, 

 

 

 

décor industriel, cuisine ouverte , service aux petits soins et ambiance conviviale : 

 

 

vous voila prêts à embarquer vers de nouveaux horizons gustatifs grâce à un menu dégustation, pouvant s’accompagner d’un accord mets/vins (privilégiant ceux d’Afrique du Sud) ou mets/thés,  aussi exquis que pantagruélique.

 

Toutefois, ce n’est  pas celui auquel j’ai pu goûter, le Chef ayant, pour les mois d’avril et mai 2018, élaboré une carte spéciale intitulée : the Drought Kitchen Menu.

 

Faisant écho à l’importante pénurie d’eau à laquelle Cape Town se trouve confrontée depuis le début du printemps 2018.

 

Ainsi, en dehors des différentes pratiques quotidiennes mises en place par les équipes du Test Kitchen pour économiser la précieuse ressource, Luke Dale Roberts a, pour cette carte temporaire , aussi imaginé d’atypiques assiettes qui n’ont pas besoin d’être lavées.

 

Puisque prenant la forme d’éléments interchangeables s’intégrant dans un cadre spécifique.

 

Graphiques, Colorées, Expérimentales, Osées, Exquises, Inoubliables : les adjectifs me manquent pour décrire les assiettes de ce restaurant hors norme et rendre, par ailleurs,  compte de l’émotion que j’y ai ressentie .

 

Une table d’anthologie, for sure !

 

mises en bouche plurielles avec notamment de la charcuterie et un agneau à damner un saint

 

Salade Nicoise TTK

 

Coing rôti au thé, châtaigne, sorbet rhum-raisin

 

TINTSWALO ATLANTIC RESTAURANT

 

 

Il est des restaurants qui vous laissent un souvenir impérissable.

 

Celui du majestueux Tintswalo Atlantic Hotel, un exclusif  éden, où tout n’est que luxe, calme et volupté, situé à quelques kilomètres du pittoresque port de pêche d’Hout Bay, en fait incontestablement partie.

 

 

 

Car  qui pourrait résister à sa romantique terrasse en bois jouissant, notamment,  d’exceptionnelles vues sur la baie d’Hout Bay et l’emblématique route panoramique de Chapman’s Peak, à l’odeur des embruns marins enveloppant les lieux ainsi qu’ à l’incroyable spectacle qu’y offre Dame Nature ?  

 

 

Puis,  l’enchantement initial se poursuit dans l’assiette.

 

Faisant preuve de créativité pour sublimer, avec talent,  légumes, viandes, poissons, fruits de mer et ingrédients sucrés, le Chef du Tintswalo Restaurant s’emploie à marquer, en toute subtilité, les papilles de ses hôtes.

 

entrée végétarienne

 

filet de bœuf et légumes grillé

 

On hume les alléchants fumets, on admire les dressages, on se délecte des mets , on savoure le vin blanc si justement conseillé et on en conclut que ce voyage gastronomique valait la peine d’être vécu.

 

langoustines et poisson grillés, sauce à la betterave

 

Et si jamais l’envie de profiter davantage de ce paradis se faisait sentir, sachez que le Tintswalo Atlantic dispose également de spectaculaires Island Suites (Antigua, Zanzibar, Lamu ou Sicily pour ne citer qu’elles) dont les noms (à l’exception de Robben Island célébrant Nelson Mandela) invitent, à eux seul, déjà au Voyage.

 

 

BABEL RESTAURANT

 

 

 

 

Dans l’iconique région des vignobles,  à un peu plus d’une heure de route de Capetown,  la magnifique Babylonstoren, vaste ferme Cap Dutch bâtie à la fin du 17 ème siècle,  constitue, à mon sens, une escale d’exception.

 

Restaurée à la fin des années 2000, elle accueille désormais de nombreux visiteurs venus explorer ses fascinants jardins, profiter de son spa, déguster ses vins, prendre leurs quartiers au sein de son récent hôtel où goûter aux délices servis dans ses trois restaurants.

 

Babel, l’un d’entre eux, installé dans une ancienne étable où tonnelles aménagées dans les cours 

 

 

 

et salles vitrées coexistent harmonieusement, offre, ainsi, un inédit moment gastronomique .

 

 

Reposant sur une savoureuse cuisine de saison réalisée à partir de produits (fruits et légumes,  herbes aromatiques,  élevages de poulets ou de canards) issus de la ferme de Babylonstoren.

 

 

assortiment de fruits et légumes offerts en guise d’amuse-bouche

 

 

Leurs cuissons, parfaitement maîtrisées, restituent ainsi toute la saveur des aliments proposés.

 

 Je vous recommande toutefois d’opter, s’agissant de l’entrée puis du plat principal (et même si poulet rôti et poisson grillé du jour sont, je vous le certifie,  à se pourlécher les babines), pour les mets végétariens .

 

 Car les fruits et légumes, particulièrement goûtus et d’une fraîcheur ne souffrant pas la discussion, qui les composent  raviront même les palais les plus circonspects.

 

tous les plats sont servis avec 3 différentes préparations de légumes

 

 

 

 Et parce que mon amour pour les desserts au chocolat noir ne connait pas de limite, terminez, enfin,  cette inoubliable échappée gastronomique par le Dark Chocolate Fondant ….and thank me later ..

 

 

THE NEIGHBOURGOODS FOOD MARKET 

 

 

 

 

 

 A Cape Town durant le week-end ?

 

Mettez le cap (sans avoir, précision importante,  petit déjeuné au préalable ) sur le quartier de Woodstock où dans le hangar du Old Biscuit Mill (précédemment évoqué) se tient tous les samedis matins,  depuis 2006, l’emblématique marché culinaire de Neighbourgoods .

 

Convivial rendez-vous hebdomadaire  attirant aussi bien les capétoniens que les touristes.

 

Mus par le désir de contenter tous les publics (amateurs de produits bio , de cocktails, de gaufres et autres desserts, de sandwichs froids ou chauds, de cuisine végétarienne/hallal/ crue/ sans gluten/ sud-africaine/internationale), les stands offrent ainsi une multitude de possibilités.

 

 

Le principe semble donc, en théorie, d’une déconcertante simplicité : acheter son repas puis prendre place autour des grandes tablées en bois installées dans les deux salles du hangar pour le déguster aux côtés d’autres foodies.

 

  

En pratique, le fait que tout fasse envie complique pourtant considérablement le choix.

 

 Mais une image valant mille mots, voici mes principaux encas coups de cœur goûtés sur place :

 

biltong de boeuf (viande séchée)

 

huitres

 

stands de pitas, falafels et diverses salades orientales

 

brochettes de champignons grillés

 

samoussas à la viande ou au poulet aussi bons que ceux que j’ai  pu goûter à La Réunion

 

gâteau au chocolat vegan

 

Je dois cependant vous avouer que les stands de flammekueche, avocado toast, burgers et braai m’ont également fait de l’œil ..en vain, car j’étais déjà bien trop repue.

 

Impossible donc que vous n’y trouviez pas votre bonheur .

 

MZOLI’S

 

 

 

 

Partout en  Afrique du Sud,  dimanche rime, entre autre, avec organisation d’un braai, incontournable tradition culinaire consistant à griller plusieurs pièces de viandes ( bœuf, agneau) ainsi que des boerewors ( saucisses) posées au dessus d’un feu de bois ou de charbon .

 

A Capetown, c’est dans l’immense township de Gugulethu que j’ai pu vivre cette expérience en me rendant chez Mzoli’s .

 

Une excellente boucherie, ouverte il y a une quinzaine d’années par Monsieur Mzoli Ngcawuzele (entrepreneur né et résidant dans le quartier), qui s’est, progressivement, muée en convivial restaurant-dancing où il est possible d’apporter ses propres boissons alcoolisées.

 

Après avoir choisi, à l’entrée,  les morceaux de viande (porc, boeuf, agneau, poulet, saucisse) que l’on souhaite manger, ceux ci sont assaisonnés avec une sauce maison ainsi que moultes épices avant d’être grillés à la perfection à l’arrière de la boucherie. 

 

 

Le tout à accompagner de pap (pâte à base de mais au goût neutre) et de chakalaka (sauce végétarienne), mets locaux également vendus sur place.

 

Il ne reste plus qu’à s’attabler dans la cour attenante à la boucherie, où un DJ réchauffe l’atmosphère en diffusant de la musique sud africaine (notamment du kwaito) et à déguster, sans couverts, ce délicieux braai.

 

Avec une mention spéciale pour les saucisses et côtelettes d’agneau .

 

Mais pour bien profiter de l’ambiance festive de cette institution,  faites y escale le dimanche après-midi,  lorsqu’une clientèle cosmopolite, indifféremment composée de locaux et touristes,  et issue de tous les milieux sociaux s’y donne rendez-vous .

 

 

 

Hormis les restaurants précités, voici également quatre autres adresses ayant pour dénominateur commun de permettre de grignoter un encas tout en jouissant d’un superbe cadre.

 

THE HAASS COFFEE & THE TRUTH COFFEE

 

The Truth Coffee

 

Installés, au cœur de la ville,  sur Buitenkant Street, ces deux cafés sont des enclaves de choix où marquer une halte pour boire rooibos (thé local sans caféine) et cafés outre déguster alléchants petits déjeuners, desserts, tartines ainsi qu’ incontournables burgers.

 

Mais pas uniquement.

 

Tant leur décoration,  choisie avec soin,  leur confère un charme indescriptible .

 

Au Haas Coffee, il tient aux assises, sculptures, tableaux, photographies et autres œuvres d’art habillant l’endroit.

 

 

 

Quant au Truth Coffee, où dans un décor industriel  fauteuils en cuir coexistent avec  sol en bois et tuyauteries métalliques, l’immersion dans le monde du café se veut totale. 

 

 

 

Au centre de l’établissement, une imposante machine, datant du début du 21 siècle, torréfie en continu des grains de café, en provenance du monde entier  (Ethiopie, Brésil, Colombie, notamment),  extraits des sacs conservés dans l’arrière-salle.

 

Rien de tel alors que de voir naître, sous nos yeux, les exclusifs assemblages ayant assuré la renommée du Trust Coffee.

 

 

 

Coup de cœur également pour l’insolite mais savoureux burger ( tempura de courgette, sauce aux champignons et galettes de pomme de terre en guise de buns) que j’y ai testé. 

 

 

 

 

THE ORPHANAGE COCKTAIL EMPORIUM BAR

 

 

 

 

Bar aux allures de speakeasy ayant pris ses quartiers sur la très centrale Bree Street, The Orphanage Emporium est le parfait lieu où prendre l’apéritif en début de soirée.

 

 Décor cosy, excellente playlist et tout aussi inventifs que délicieux cocktails vous assurent en effet d’y passer de très beaux moments.

 

 

THE SILO ROOFTOP

 

piscine du Silo Hotel située sur le Rooftop

 

Impossible, in fine, de clore ce billet sans un mot pour le Silo Rooftop.

 

C’est au onzième et  dernier étage de l’hôtel éponyme, abritant par ailleurs une sensationnelle piscine avec vue,  que cette terrasse se dévoile .

 

Mais uniquement lorsque les conditions météorologiques le permettent et seulement aux résidents de l’établissement ainsi qu’aux visiteurs ayant, au préalable, effectué une réservation à ce titre.

 

les si caractéristiques baies vitrées du Silo et le Silo Rooftop au sommet du bâtiment

  

Une escale ici, après avoir déjeuné au Granary Cafe ( évoqué au début de cet article) ou à la tombée du jour, est l’assurance de siroter un excellent cocktail tout en contemplant, grâce aux incomparables perspectives s’offrant alors au regard,  certains des plus emblématiques sites de la ville de Cape Town . 

 

J’ai adoré !

 

 

vue sur le Waterfront et le Cape Town Stadium depuis le Silo Rooftop

 

Capitale gastronomique sud-africaine ? Cape Town l’est donc assurément.

 

 

 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

10 Commentaires
  • Joelle | @elledit8 | Mai 31, 2018 at 20 h 12 min

    Tu m’as mis l’eau à la bouche! + 1 article dans mes archives. Merci pour le voyage, Ivy 😉

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 31, 2018 at 20 h 30 min

      Mille mercis Joelle et je suis ravie d’avoir su contenter la foodie que tu es :)

  • Popknel | Mai 31, 2018 at 21 h 17 min

    Hello! Superbe voyage gastronomique. Les photos du Tintswalo Atlantic : waou ! Merci Ivy !

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 31, 2018 at 22 h 42 min

      Merci beaucoup Fabienne ! Et effectivement le restaurant du Tintswalo Atlanticc est féérique … tout comme le lodge d’ailleurs . more soon :-)

  • Delphine YEO | Mai 31, 2018 at 21 h 35 min

    La décoration de ces lieux seule donnent envie d’y être. Ils y apportent un soin particulier c’est fou. Magnifique en tous cas. Merci pour ce retour Ivy.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 31, 2018 at 22 h 44 min

      Charmer les pupilles avant de régaler les pupilles : tel me semble être le crédo de ceux qui ont décoré ces édens gastronomiques :-) Merci pour ton retour Delphine !

  • Marie-Cécile | Juin 3, 2018 at 14 h 18 min

    Magnifiques photos ! Ça a l’air d’être un voyage sensationnel !
    Merci et bravo pour ce reportage qui nous fait voyager avec les yeux et (presque) les papilles !

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Juin 3, 2018 at 16 h 17 min

      Merci beaucoup Marie-Cécile! Stay tuned pour les prochains billets du blog consacrés à Cape Town pour découvrir les autres facettes de cette ville sud africaine 😉

  • marlène | Juin 28, 2018 at 15 h 58 min

    Ce sont de très très belles adresses par ici avec quelques uns de mes coups de coeur ! Je ne connais pas Tintswalo Atlantic Hotel et n’ai pas pu tester à mon grand désespoir the Test Kitchen :) Par contre, le Mzoli, j’entends de plus en plus de mauvais échos…je serai curieuse d’avoir ton avis !
    Ton article met l’eau à la bouche en tout cas et me donne envie de me faire un week-end gastro au Cap de suite maintenant et prendre un cocktail au Orphanage entre autre :)

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Juin 28, 2018 at 16 h 58 min

      Merci beaucoup Marlène pour ton retour :-). Le Tintswalo est un éden à ne pas manquer et le Test Kitchen une incroyable merveille pour les sens : à inscrire sur tes must do à ton prochain voyage: -).
      Concernant le Mzoli’s qu’as tu entendu comme échos ?
      En ce qui me concerne j’y ai bien mangé (saucisses et côtelettes d’agneau délicieuses) et l’accueil était prévenant mais j’y étais un dimanche vers 13 h et il y avait peu de monde à ce moment là donc l’ambiance était plutôt calme. On m’a dit, sur place, que l’atmosphère s’y « réchauffait » plutôt dans l’après midi.

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.