NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | VILLA KAHINA, UN SPECTACULAIRE EDEN CACHE AU CŒUR DE SIDI BOU SAID
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
33893
post-template-default,single,single-post,postid-33893,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

VILLA KAHINA, UN SPECTACULAIRE EDEN CACHE AU CŒUR DE SIDI BOU SAID

  |   AFRIQUE, ARCHITECTURE, ART & CULTURE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, NATURE, TUNISIE, VOS ENVIES   |   4 Comments

 

 

 

A vingt kilomètres au nord de Tunis, les aussi étroites, sinueuses qu’escarpées ruelles de Sidi Bou Said nous ouvrent les portes d’un envoûtant village perché où les merveilles sont légion.

 

Bâtie à flanc de falaise, face à la Mer Méditerranée et à la baie tunisoise qu’elle domine, la confidentielle Villa Kahina, magnifique maison d’hôte ayant, fin 2018, ouvert ses portes rue John Kennedy, en fait ainsi indiscutablement partie.

 

 

 

 Cette, presque séculaire, propriété familiale aux mille camaïeux de blanc et de bleu s’étant, après restaurations et sous la houlette d’Afef Jnifen et Hajer Azzouz, en effet métamorphosée en une retraite contemporaine d’exception.

 

 

 

Où esthétisme léché, incomparables perspectives offertes sur la Nature,

 

 

 

mise à l’honneur de la Tunisie, via l’Art, l’Architecture, l’Artisanat et la Gastronomie,

 

 

 

véritable confort 

 

 

 

bien-être salvateur et service aux petits soins élégamment se mêlent.

 

Au cœur de ce lumineux paradis, déployé sur 4 niveaux, la beauté des lieux s’appréhende tout d’abord en investissant l’un ou l’autre des espaces communs. 

 

Qui,

 

 des salons cosy,

 

 

 

décorés d’œuvres d’art,

 

 

 

d’antiquités rappelant la proximité géographique du site archéologique de Carthage,

 

 

 

de mobiliers design ou réalisés grâce aux savoir-faire traditionnels locaux,

 

 

 

d’ouvrages consacrés au pays et de bouquets de fleurs exhalant un délicat parfum;

 

 

à l’intimiste salle à manger

 

 

accueillant petit déjeuner continental, néanmoins agrémenté de quelques mets tunisiens, préparé à partir de produits frais et déjeuners ou dîners préalablement commandés;

 

 

 

en passant par le vaste jardin;

 

 

 

les incroyables terrasses

 

 

et les piscines avec vue

 

 

 

invitent à un absolu lâcher-prise.

 

Entamée ici, l’ode à la déconnexion se poursuit ensuite dans les six chambres, jouissant chacune de vues à couper le souffle sur la Grande Bleu, de la Villa Kahina.

 

 

 

Autant de cocons singuliers dont je suis littéralement tombée amoureuse en en franchissant il y a quelques jours le seuil .

 

Car comment ne pas, notamment, se laisser subjuguer :

 

Par le décor de la magnifique Kahina ,

 

 

 

Déclinant avec brio les emblématiques nuances chromatiques de Sidi Bou Said;

 

 

 

dotée d’une ensorcelante salle de bain, avec baignoire, s’ouvrant sur l’horizon grâce à plusieurs fenêtres panoramiques;

 

 

 

possédant une romantique alcôve

 

 

 

et qui par son emplacement privilégié se mue, par ailleurs, en observatoire de choix depuis lequel admirer

 

 

 

ballet des barques de pêcheurs, golfe de Tunis outre fabuleux levers et couchers de soleil.

 

 

 

Puis par les charmes de l’inoubliable Pavillon aménagé, sur deux étages, en rez-de-jardin ?

 

 

 

Mais au-delà des deux chambres, parfaitement autonomes, reliées entre elles par un escalier, terrasses privatives

 

 

 

et piscine à débordement signant tout l’atypisme de cette suite,

 

 

 

sa singularité réside aussi dans les expériences multisensorielles dont l’intensité se trouve, en ses murs, démultipliée.

 

Qu’il s’agisse du chant des oiseaux, du rugissement des vagues à la nuit tombée, de la douce lumière perçant l’aube ou de l’atmosphère emplie de sérénité enveloppant l’endroit.

 

Magique !

 

 

 

Confortablement lovée dans les alcôves de ce pittoresque home away from home, dont je n’ai, c’est dire, consenti à m’évader que pour partir, quelques heures par jour, à la découverte de Sidi Bou Said, la réalité des substantifs détente et ressourcement s’est d’emblée imposée à moi.

 

Le stress occasionné par les contingences d’une vie quotidienne urbaine s’évaporant à l’idée :

 

D’y goûter aux joies d’un massage, de profiter du hammam installé sur place, de terminer sans être interrompu la lecture d’un ouvrage commencé plus tôt, de se repaître de l’inouï spectacle de la nature,

 


 

d’avoir le choix, sans jamais éprouver la moindre culpabilité, de sociabiliser avec les autres hôtes ou au contraire de s’isoler dans l’un des recoins de la villa, de plonger dans l’une des piscines pour s’octroyer bain matinal et bain de minuit ou de, pourquoi pas, célébrer un heureux événement avec ses proches.

 

Vous avez dit éden ? La Villa Kahina le fut assurément pour moi .

 

Subtil trait d’union entre traditions et modernité, l’idyllique pied-à-terre qu’est la Villa Kahina participe donc à l’écriture d’une nouvelle page, aussi enchanteresse que les précédentes, de l’Histoire de Sidi Bou Said.

 

Celle d’un village qui, refusant d’être uniquement réduit à une ancestrale terre spirituelle soufie ou encore à l’image d’Épinal d’une enclave depuis toujours prisée des artistes, entend aujourd’hui, avec la récente ouverture de maisons d’hôtes s’inscrivant par leur conception dans l’air du temps, proposer à ses visiteurs l’expérience d’un séjour hôtelier exclusif.

 

Ou l’art de donner une autre dimension à la notion d’esthète.

 

Une vision à laquelle je ne pouvais qu’être sensible. 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

4 Commentaires
  • Avatar

    Myriam | Jan 7, 2020 at 15 h 01 min

    La villa Kahina, la maison des rêves qui allie tradition et modernité. Merci au Pigeon Voyageur pour le descriptif fait ce site. Est ce que le site est classé ? Les plats proposés sont ils d’aussi grande qualité que le décor du site.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Jan 7, 2020 at 20 h 56 min

      Merci pour tes mots Myriam. Ni la Villa Kahina, ni Sidi Bou Saïd ne sont classés. Je n’ai testé sur place que le petit déjeuner, lequel était très bon. La maison ne propose déjeuners et dîners que sur commande préalable 24h avant mais une cliente rencontrée sur place, grande habituée des lieux, m’a dit que les repas concoctés sur mesure par la cuisinière étaient délicieux 😋

  • Avatar

    Angela Soumbou | Jan 7, 2020 at 21 h 28 min

    Super article Ivy. Les photos donnent vraiment envie de connaître cette villa.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Jan 7, 2020 at 22 h 42 min

      Merci beaucoup Angela ! Oui, La Villa Kahina est vraiment une jolie adresse sortant des sentiers battus

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.