NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

PARAGON 700 BOUTIQUE HOTEL, CET ATYPIQUE JOYAU NICHE AU CŒUR D’OSTUNI

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EUROPE, GASTRONOMIE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, ITALIE, Ostuni, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

 

 

En plein cœur des Pouilles, la magnifique ville italienne d’Ostuni peut se targuer de posséder bien des trésors.

 

Dont le spectaculaire Paragon 700 Boutique Hotel, où j’ai récemment pris, avec bonheur, mes quartiers, fait depuis peu résolument partie.

 

le dragon, emblème du Paragon 700

 

 

Cette exclusive adresse ayant, au terme de plusieurs années de minutieuses restaurations, en effet investi l’emblématique Palazzo Rosso.

 

Où, désormais, Histoire, Art ,

 

 

 

Gastronomie, Bien-Être, absolu confort, Luxe non ostentatoire, Design contemporain, Art de Vivre, esthétique léchée et authenticité, derrière sa singulière façade en briques rouges,

 

 

 

 élégamment se conjuguent .

 

Mais si la métamorphose opérée a permis d’ancrer les lieux dans une véritable modernité, elle n’en a pas pour autant oublié d’en préserver l’âme.

 

Car le séculaire joyau architectural de la rue Largo Michele Ayroldi Carissimo, étant en 2016 parvenu, bien qu’à l’abandon depuis de nombreuses décennies, à séduire  Ulrike Bauschke & Pascale Lauber (propriétaires du Paragon 700), a, contre toute attente, conservé de multiples traces de son passé.

 

 

 

Autant de clins d’œil aux périodes durant lesquelles il abrita possiblement un couvent puis, de manière établie, la demeure du premier maire (Don Paolo Tanzarella) de la ville, une école outre le bureau de la police financière et des douanes que ces dernières souhaitaient voir leur boutique hôtel mettre en lumière.

 

Pari réussi !

 

Cultivant un indéniable raffinement, célébrant Art Contemporain et Artisanats cosmopolites jusque dans les moindres recoins et abolissant, en ses murs, toute frontière temporelle, l’intimiste Paragon 700 offre en effet, à Ostuni, le cadre idéal où goûter à d’inoubliables plaisirs sensoriels.

 

Ainsi, au rez-de-chaussée de l’édifice, le Bar 700 et le Restaurant 700, tant ouverts aux résidents de l’hôtel qu’aux clients extérieurs, dessinent les contours d’une véritable échappée gustative.

 

bar 700

 

 

Dont les incroyables cocktails,

 

 

 

préparés par un talentueux mixologue, servis avec d’exquis encas (telles ces délicieuses amandes épicées, spécialités culinaires locales auxquelles la maison a apporté un twist contemporain) et pouvant, au choix, se déguster au magnifique comptoir

 

 

 

ou, à contrario, dans les cosy salons attenants,

 

 

 

constituent une première vibrante illustration.

 

Pour découvrir la deuxième, il faut, en revanche, descendre quelques marches situées à immédiate proximité.

 

Le Restaurant 700

 

 

Elles mènent à l’ancien moulin à huile, à présent transformé en enclave gastronomique, sur lequel s’ouvre une très belle cuisine .

 

 

 

Du petit déjeuner, à savourer confortablement installés en terrasse,

 

 

 

au déjeuner en passant par le dîner, placé sous le signe d’un menu dégustation proposé en 4, 6 ou 8 étapes, les différentes cartes établies par Giovanni Cerroni, le chef officiant, font figure d’odes plurielles.

 

Au terroir culinaire (qu’il s’agisse de vins ou de mets) apulien tout d’abord ;

 

A une cuisine de saison concoctée à partir de produits sourcés auprès d’agriculteurs régionaux ou provenant des jardins (herbes aromatiques, citrons et oranges)

 

 

jardins du Paragon 700

 

 

ainsi que de la masseria (fruits, légumes, huile d’olive) appartenant à l’hôtel ensuite,

 

A une gastronomie empreinte de créativité, enfin.

 

Cela explique pourquoi le souvenir des délicieux cafés, cappuccinos, jus de fruits frais pressés minute;

 

pains, gâteaux et confitures du jour, tous faits maison;

 

miel, fromages et charcuteries fournis par plusieurs propriétés agricoles des environs,

 

 

 

salade burrata-tomates, club sandwich et orecchiette à la sauce tomate, notamment, dégustés sur place reste à ce jour toujours vivace dans mon esprit.

 

 

 

De là à uniquement circonscrire le Paragon 700 à un repaire de gourmands et gourmets il n’y a qu’un pas que je vous invite, néanmoins, à ne pas franchir.

 

Puisque l’endroit se révèle, aussi, être  un enchanteur havre de paix .

 

Invitant tout à la fois à la détente, au ressourcement et à la plus parfaite déconnexion.

 

Nul ne pourrait raisonnablement en douter en découvrant :

 

Son bucolique jardin, parsemé de colonnes,

 

 

 

et son inattendue piscine (deux atouts qui, en ce qu’ils sont les seuls à être aujourd’hui possédés par un établissement hôtelier ostunien, témoignent, si besoin encore était, du caractère unique du Paragon 700) ;

 

 

 

Son spa, pour l’heure partiellement en service, installé dans l’ancienne citerne à eau du palais; 

 

Les envoûtantes fragrances, incomparables signatures olfactives, emplissant l’atmosphère des parties communes mais imprégnant également, grâce à la mise à disposition d’articles de toilette LA Bruket, les salles de bain investies par les hôtes,

 

Sa plage privée, le P-Beach, aménagée, sur les rives de la mer Adriatique, dans la station balnéaire, située à une dizaine de kilomètres d’Ostuni, de Specchiolla ; 

 

Restaurant du P-Beach

 

ainsi que ses extraordinaires chambres et suites.

 

 

 

Onze cocons chics, uniques par leur décoration.

 

Où la quintessence d’un design contemporain,  se distinguant par un mobilier fabriqué sur mesure, des pièces chinées à travers le monde,

 

 

 

des, acquérables, œuvres d’art,

 

 

 

des fresques anciennes,

 

 

 

des objets détournés de leurs fonctions originelles, des couleurs chaudes et l’emploi de belles matières (à l’instar de la pierre, du bois, du velours ou du lin) 

 

 

 

combinée à une exceptionnelle architecture, rimant avec  phénoménales hauteurs sous plafond, voûtes, balcons et terrasses, confèrent à l’ensemble une insolente majesté.

 

 

 

Il n’en fallait pas plus pour voir ces enclaves, hors du Temps, se muer en somptueux home away from home.

 

Que l’on aimerait, eu égard aux délicates attentions prodiguées, il faut le souligner, par l’ensemble du personnel (avec une mention toute particulière pour Alessia, Davide et Léonardo), ne jamais avoir à quitter.

 

Mais il s’agit là, à bien y réfléchir, d’un vœu pieux.

 

Car je suis persuadée que la multiplicité des sites touristiques explorables dans cette région, objet de diverses visites guidées assurées par l’hôtel, du sud de l’Italie vous convaincra du danger qu’il y aurait à céder à la tentation de ne pas franchir , durant tout votre séjour, le seuil de l’hôtel.

 

Aussi splendide soit-il.

 

……….

 

Réinventant avec brio l’Art de recevoir dans les Pouilles, l’expérience offerte par l’encore confidentiel Paragon 700 le hisse, sans l’ombre d’un doute, parmi les boutique hôtel de caractère dont on garde un impérissable souvenir.

 

Ma dernière escale coup de cœur for sure ! 

 

   

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.