NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

PAROLES D’AMOUREUX DU VOYAGE: ANNE-LAURE MOULIKA VARANGO, STORE DIRECTOR CHEZ NINA RICCI

  |   PAROLES D'AMOUREUX DU VOYAGE, TOUS   |   2 Comments

 

Anne-Laure Moulika Varango à Bali

 

 

Parce que les possibilités d’envisager les voyages sont infinies,

 

Parce qu’être un(e) « traveladdict » est une dépendance,  non  répréhensible pénalement, qui, au contraire, nous enrichit,

 

Parce que de la découverte d’une même destination, chaque voyageur ressent et garde en mémoire des émotions ainsi que des souvenirs qui lui sont propres, lesquels sont marqués par son expérience et son histoire personnelles,

 

Parce que plusieurs avis valent toujours mieux qu’un seul,

 

Parce que tout simplement l’essence du JPV demeure, depuis l’origine, le partage,

 

Donner la parole, sur le blog, à des amoureux du voyage, m’est dès lors apparu comme une évidence.

 

……………………………..

 

C’est au lycée français Jean-Mermoz d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, que mon chemin a,  au début des années 90, pour la première fois croisé celui de ma nouvelle invitée de Paroles d’Amoureux du Voyage : Anne-Laure Moulika Varango.

 

Puis les hasards de la vie ont, quelques années plus tard, permis nos retrouvailles à Paris, où nous nous apprêtions (elle en Eco-Gestion et moi en Hypokhâgne)  à entamer nos études supérieures, avant que nos routes ne se séparent à nouveau jusqu’à cet été.

 

Un laps de temps durant lequel le cheminement personnel suivi par ma 16 ème invitée, entre autre connue pour son caractère résolument affirmé, sa capacité à chérir outre cultiver sa singularité et son style vestimentaire unique maintes fois photographié lors des récentes Fashion Week parisiennes, a abouti à une conclusion sans appel : les grands desseins professionnels nourris par ses parents à son endroit étaient, en réalité, aux antipodes de la carrière l’ayant, au fond, toujours attirée et qu’elle souhaitait désormais embrasser.

 

Bravant, non sans difficultés et après des années d’atermoiements,  réticences puis incompréhensions familiales et guidée par cet irrépressible amour, héritage maternel instillé en elle dès l’enfance, pour la Mode et le Stylisme, elle mit donc tout en œuvre pour concrétiser son rêve.

 

Tant et si bien que la fin des années 2000 la vit enfin faire ses premiers pas, qui plus est au cœur de la Ville Lumière, incontestée Mecque des Fashionnistas, dans l’univers feutré de la Haute Couture.

 

Conjuguant, avec brio, élégance, luxe, sens du détail et savoir-faire pluriels, soit autant de marqueurs auxquels elle n’avait, aussi loin qu’elle s’en souvienne, jamais cessé d’être sensible.

 

Les postes à responsabilité qu’elle a depuis occupés au sein de plusieurs prestigieuses maisons, en l’occurrence Department Manager chez Yves Saint Laurent puis Store Director chez Marc Jacobs, Balenciaga, Balmain et ,aujourd’hui, Nina Ricci, sont donc venus confirmer, si besoin encore était, sa volonté de faire de sa passion pour cet univers fascinant un métier.

 

Métier dont elle a su intégrer les codes sans pour autant se départir de sa propre identité.

 

Ce qui, à l’heure où beaucoup n’hésitent pas à brider leur véritable personnalité pour se conformer aux diktats sociétaux, mérite d’être souligné.

 

Etre authentiquement soi, Envers et contre tous/tout : un mantra la guidant, assurément, au quotidien. 

 

Mais aussi prégnante que soit la place de la Mode dans sa vie, Anne-Laure Moulika Varango ne saurait être appréhendée à travers ce seul prisme.

 

Car en plus de l’enfermer dans un moule prédéfini, tentative qu’elle exècre, cela reviendrait, en outre, à occulter son appétence pour d’autres disciplines et loisirs.

 

A l’instar du sport, avec une mention spéciale pour le basket-ball, et des Voyages, fussent-ils d’Ici ou d’Ailleurs.

 

Une part d’elle qu’elle a bien voulu partager aujourd’hui sur le Journal d’un Pigeon Voyageur.

 

………………

 

1. Que t’évoque la notion de Voyage ?
 
 
L’évasion. La Liberté. La Curiosité et l’humilité de lâcher prise pour découvrir l’Autre dans un écosystème aux antipodes du mien.
 
 
2. Que recherches tu lorsque tu parcours un blog voyage ?
 
 
La surprise, voire l’étonnement.
 
Mais à vrai dire, en dehors du Journal d’un Pigeon Voyageur, je n’en consulte que très rarement.
 


3. Le Journal d’un Pigeon Voyageur t a-t-il donné envie de découvrir une destination de voyage déjà évoquée sur le blog ?

Si oui, laquelle et pourquoi ?
 
 
Oui, l’Egypte.
 
 
Et c’est à mon père, véritable égyptophile, que je dois en premier lieu ma passion pour ce pays puisque notre domicile familial regorge d’œuvres y faisant référence : qu’il s’agisse de reproductions de sphinx, obélisque et buste de Nefertiti,  de papyrus ou d’ ouvrages de Christian Jacq.
 
 
Passionnée d’Histoire je ne pouvais ensuite qu’être subjuguée par cette civilisation qui, pour moi,  est incontestablement la plus grande de l’Humanité.
 
 

4. Comment définis tu le Journal d’un Pigeon Voyageur en 2 ou 3 adjectifs ?

 

Je choisis plutôt de le décrire avec 3 substantifs  : Luxe , Calme et Volupté car le Journal d’un Pigeon Voyageur m’évoque « L’Invitation au Voyage », mon poème préféré de Charles Baudelaire.

 

 

5. Pourquoi avoir choisi cette photo pour illustrer l’interview ?
 
 
Tout simplement parce qu’elle a été prise à Bali.
 
 
Une île dont les rizières en terrasses me fascinaient depuis l’enfance.
 
 
Une île à la fois séduisante, mystérieuse et encore sauvage par endroits.
 
 
Une île où la spiritualité se laisse partout toucher du doigt.
 
 
Une île, en somme, pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur.
 
 
6. Raconte moi ton plus beau souvenir de voyage
 
 
Il s’agit de ma toute première escapade en Italie et plus précisément à San Angelo, rejointe après un long trajet mêlant avion, ferry puis cab, sur l’île d’Ischia.
 
Où je m’étais rendue pour l’inauguration de l’hôtel Casa El Sole appartenant à Daniela Riccardi, l’une de mes meilleures amies.
 
 
Là-bas, je suis restée sans voix devant la majesté du panorama à couper le souffle qui se dévoile aux visiteurs mais qui, dans le même temps, nous renvoie à notre triste condition humaine.
 
 
7. Quelle est ta Travel List idéale ?

 

– L’Egypte dont l’Histoire, ayant inspiré les tatouages que je porte , me passionne

 

-Zanzibar, destination idéale pour une lune de miel

 

-La Namibie pour son magnifique désert rouge et sa faune

 

………

 

Merci beaucoup Anne-Laure Moulika d’avoir accepté de répondre à cette interview.

 

Chers lecteurs, ne manquez pas à votre tour d’aller découvrir les posts qu’elle publie sur son compte Instagram.

 

Enfin, profitez de ces temps de confinement pour  vous évader en Egypte et sur l’île de Zanzibar, deux destinations, déjà évoquées sur le blog, faisant partie de sa Travel List . 

 

A très vite pour découvrir un(e) autre amoureux du Voyage

 

 

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

2 Commentaires
  • Célinie | Déc 6, 2020 at 12 h 23 min

    Ravie de vous retrouver ici mesdames ,j’ai le plaisir de vous connaître toutes les deux et c’est un plaisir de vous lire😍

    Happy dimanche

    Célinie

    • Le Pigeon Voyageur | Déc 6, 2020 at 12 h 39 min

      Merci beaucoup Celinie !
      #TeamMermozienne 😄

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.