NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

25HOURS HOTEL INDRE BY, UNE ADRESSE ARCHI COOL AU COEUR DE COPENHAGUE

  |   DANEMARK, EUROPE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, TOUS   |   No comment

Boilerman Bar, 25Hours Hotel Indre By

Copenhague

 

 

Il y’a quelques semaines, les hasards d’une recherche virtuelle m’ont permis de découvrir qu’une toute récente adresse avait, au printemps 2022 , fait ses (grands) débuts sur la scène hôtelière danoise : le 25Hours Hotel Indre By.

 

 

 

Nouvel établissement qui, ce faisant, signait la première ouverture de cette éponyme chaîne allemande en Scandinavie et plus particulièrement à Copenhague.

 

Déjà séduite par mon staycation, en 2019, au 25Hours Terminus Nord,  lequel venait alors de prendre ses quartiers dans la capitale française, l’idée de réitérer l’expérience dans le pays du Hygge m’est donc aussitôt  apparue comme une évidence.

 

Un choix que je n’ai absolument pas regretté.

 

Tant ce bijou, situé dans l’historique cœur de Kobenhavn ( Copenhague), compte de nombreux atouts.

 

A commencer par son très central emplacement.

 

Facilitant la visite de certains des plus prisés sites touristiques copenhagois dont la proche Tour Ronde et les quais de Nyhavn, distants de l’hôtel de seulement quelques centaines de mètres, font assurément partie.

 

Puis c’est par sa singulière identité , véritable fil conducteur que partagent d’ailleurs toutes les propriétés 25Hours Hotels, que le Indre By marque résolument les esprits.

 

Car en s’installant entre les murs de plusieurs édifices du 19 ème siècle, ayant successivement abrité la manufacture royale de porcelaine ainsi que les locaux de l’ancienne faculté de droit, cet oasis urbain est avec brio, en effet, parvenu à conjuguer empreintes du passé, design contemporain, confort et identité marquée.

 

Métamorphosant ainsi les lieux en un indéniable hôtel de caractère dont l’âme se laisse toucher du doigt partout où le regard se pose.

 

Qu’il s’agisse des un peu plus de 200 cocons, répartis en plusieurs catégories, qui y ont été aménagés.

 

Ou des différents espaces communs du rez-de-chaussée et du sous-sol, aussi bien ouverts aux hôtes de l’hôtel qu’à une clientèle extérieure, se dévoilant au fil des couloirs traversés, portes, plus ou moins, dérobées, salles inattendues ( à l’instar de la Love Library ou de la Vinyl Room)  et escaliers empruntés.

 

 

 

L’Assembly Bar, bar- café qui voit tout au long de la journée battre le pouls de l’hôtel, en constitue ainsi un vibrant témoignage.

 

Comment ne pas tomber en pâmoison devant son majestueux bar,  incontournable pièce maitresse de l’hôtel,  que plusieurs petits salons colorés viennent par ailleurs encadrer ?

 

 

 

Propice aux discussions, rencontres et encas, cette irrésistible agora moderne charme d’emblée.

 

Son pendant nocturne, l’intimiste  Boilerman Bar, aux airs de speakeasy mettant tous les sens en éveil, se découvre, quant à lui, un étage plus bas.

 

 

 

Ambiance davantage feutrée; cadre cosy;

 

 

playlist où le RnB trouve toute sa place ( mention spéciale pour « I got 5 on it »,  titre des Luniz m’ayant replongée dans les booms de mon adolescence, que j’ai pu y réécouter avec beaucoup d’émotions) et savoureux cocktails et mocktails : voilà les secrets de cet antre où amateurs de chill, bonnes vibes et délicieux breuvages se pressent à la nuit tombée.

 

Pour les plaisirs de la bonne chère, le 25Hours Hotels Indre By offre deux options parmi lesquelles choisir selon son appétit mais aussi le moment de la journée.

 

Imaginé dans l’esprit des salons de thé viennois et italiens, l’élégant Café Duse

 

 

fait, à l’heure du goûter, ainsi figure de confidentielle adresse.

 

Où l’on se régale de mille et unes boissons chaudes , en plus de se délecter de nombreuses douceurs aux recettes, pour partie, originaires de la Botte.

 

 

 

Qui plus est dans un magnifique cadre donnant sur la, pavée, rue Pilestraede.

 

 

 

Où l’Art de délicatement s’ouvrir l’appétit avant d’aller poursuivre les agapes chez Neni Copenhague, le restaurant de la maison.

 

 

 

Généreuse, l’échappée qui y est proposée convie les papilles à une fabuleuse immersion au cœur de la gastronomie méditerranéenne .

 

A la découverte, plus spécifiquement, des parfums, saveurs et produits du terroir imprégnant la cuisine israélienne.

 

Un voyage que le décor des lieux, incluant une fresque représentant plusieurs sites touristiques de Tel A Viv ( à l’instar de la célèbre place Dizengoff) 

 

 

 

 mais également la présence de grands bocaux de citrons confits, annonce déjà subtilement.

 

 

 

Dans l’assiette, l’explosion des goûts est définitivement au rendez-vous.

 

Mes coups de cœur ?

 

Le fantastique houmous, les orgasmiques boulettes de viande hachée servies avec une sauce où betterave et grenade sont reines

 

 

et l’inoubliable poisson rôti, en portefeuille, entier.

 

 

 

Autant de délices, à partager, qui, rien qu’en y repensant, me mettent à nouveau l’eau à la bouche.

 

C’est dire.

 

Destination foodie, où la convivialité est assurément de mise,  le Indre By n’en demeure pas moins un hôtel où Art, Littérature, Musique, Sciences, Mots, rappelant en cela l’ancien passé universitaire des bâtiments qu’il a investis, et bien-être ne cessent de se conjuguer à tous les temps :

 

 

 

A travers une bibliothèque fournie regorgeant d’ouvrages à feuilleter au coin du feu ou confortablement installés dans l’une ou l’autre des salles du rez-de-chaussée;

 

 

des citations d’auteur inscrites sur les murs, une Vinyl room où écouter titres iconiques ou non ;

 

 

 

des vitraux et tableaux évoquant la ville de Copenhague,

 

 

 

des machines à écrire, laissées à disposition, sur lesquelles rédiger des missives;

 

 

 

un jardin secret, un sauna extérieur ainsi qu’un studio fitness où se détendre.

 

 

 

Sans oublier ses confortables chambres et suites où l’on a le sentiment, dès le seuil franchi, d’être véritablement à la maison.

 

Une impression résultant entre autre :

 

D’un design qui, tout en célébrant couleur et matière, mêle éléments modernes et détails renvoyant aux destins antérieurs de l’adresse;

 

 

Du mobilier, avec une mention spéciale pour le lit extra moelleux,  choisi avec soin ; 

 

Des (petites) terrasses dont certaines sont dotées;

 

 ainsi que des splendides vues, sur les toits de la capitale danoise et ses monuments, qui s’y révèlent.

 

 

 

Ici, comme 3 ans auparavant au 25Hours Hotel Terminus Nord parisien, je me suis sentie extrêmement bien.

 

Au point même de largement revoir à la baisse le programme initialement concocté pour profiter de ce long week-end, en famille, à Copenhague.

 

Reste que pour être tout à fait honnête, la légende dit aussi que le thermomètre tutoyant 0 degré, les rafales de vent soufflant sur la ville ainsi que les siestes , inopinément plus longues qu’à l’accoutumée, du petit être humain dont je suis désormais coresponsable ont également contribué à ces changements de dernière minute 🙂 .

 

Aléas des voyages, avec lesquels nous avons ces derniers mois appris à composer, en compagnie d’un tout-petit, dirons- nous.

 

Mais j’y vois surtout une raison supplémentaire pour revenir explorer Copenhague, plus en profondeur,  aux beaux jours.

 

Une capitale qui ne manque pas d’adresses, fussent elles courues, atypiques ou confidentielles, design, gastronomiques et arty.

 

Un dernier point sur lequel je reviendrai d’ailleurs dans un prochain billet.

 

So stay tuned..

 

 

 

 

 

 

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.