NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | SEXTANTIO LE GROTTE DELLA CIVITA : QUAND LE LUXE RUSTIQUE S’INVITE AU CŒUR DE GROTTES CLASSÉES AU SUD DE L’ITALIE
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
9116
post-template-default,single,single-post,postid-9116,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

SEXTANTIO LE GROTTE DELLA CIVITA : QUAND LE LUXE RUSTIQUE S’INVITE AU CŒUR DE GROTTES CLASSÉES AU SUD DE L’ITALIE

  |   ARCHITECTURE, EUROPE, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, ITALIE, PATRIMOINE DE L'UNESCO, SHORT BUT SWEET ESCAPADES   |   No comment

 

Assister, dans les arènes de Vérone, à une représentation d’ Aida (l’un des opéras de Verdi); me laisser subjuguer par le charme fou de la romantique Sérénissime outre celui des îles de sa lagune; tomber en pâmoison devant l’indicible beauté de Sorrente et Positano, deux superbes villages de la côte Amalfitaine .

 

Goûter à Naples (où sa recette fut inventée) à la délicieuse pizza Margherita; m’émerveiller devant les somptueux paysages de la campagne toscane; explorer les ruelles de l’historique Cité Éternelle.

 

Découvrir les lacs italiens en plein hiver, déambuler dans les célèbres musées de Florence, contempler les magnifiques façades des Duomo (cathédrales) de Milan et d’Orvieto.

 

Admirer les mosaïques préservées de Pompéi, arpenter quelques-unes des grandes cités toscanes à l’instar de Pise, Sienne ou San Gimignano.

 

Pénétrer, à bord d’une barque, dans l’étonnante Grotte Bleue de l’île de Capri ou parcourir les routes de la côte est (de Palerme à Syracuse en passant par Taormine, Catane ou l’Etna) de la Sicile.

 

Tous ces jolis souvenirs, indissociables de mes échappées de ces 12 dernières années en terre transalpine, suffisent amplement à expliquer pourquoi l’Italie est devenue l’une de mes destinations européennes préférées.

 

Un coup de cœur touristique que ma toute récente escapade dans la (méconnue) région de la Basilicate, nichée tout au sud de la Botte, ne pourra que confirmer.

 

C’est,en effet,  là, dans l’exceptionnel environnement du village perché de Matera (où les sassis, vielle ville de pierre dont les habitats millénaires ont été creusés à même la roche, sont inscrits à l’Unesco depuis 1993),

 

 

 Matera inscrite à l’Unesco, entrée du village

 

que l’hôtel Sextantio Grotte della Civita, où j’ai posé mes valises pour quelques nuits, a, depuis 2009, choisi de réserver une expérience unique à ses hôtes.

 

 un hôtel exceptionnel au cœur des sassis : Sextantio Le Grotte della Civita

 

Celle de dormir dans l’une des 18 grottes naturelles de la Civita (plus ancien quartier de Matera) ayant été, après leur abandon (au des années 1950),  restaurées puis converties en un véritable hébergement d’exceptionluxe rustique, panoramas à couper le souffle et service digne d’un établissement 5 étoiles rendront votre séjour inoubliable.

 

Mais cette échappée dans le temps, proposée par le Sextentio de Matera, commence bien avant de pousser la porte en fer forgée qui vous fera basculer dans ce monde aux multiples ravissements.

 

 

entrée de l’hôtel 

 

Contemplez, tout d’abord, Matera depuis le point de vue de la Timone situé (de l’autre côté de la gorge) dans le parc de la Murgia, 

 

 

vue sur Matera depuis le parc de la Murgia

 

 

puis, une fois dans le village, allez admirer,  depuis le belvédère de la Piazza Pascoli,  le Sasso Caveoso, l’un des quartiers des sassis.

 

 

vue sur les sassis depuis la Piazza Pascoli 

 

Pénétrez, ensuite, dans le quartier de la Civita  où ce joyau hôtelier a élu domicile ,  rapprochez vous en inexorablement (après avoir suivi les indications fournies par l’établissement) en empruntant la via de la Madonna delle Vertu

 

quartier de la Civita en contrebas et via de la Madonna de la Virtu 

 

 

 

 

(Voie qui, soit dit en passant,  longe un profond ravin façonné par la Gravina, le torrent qui y coule)

 

 

 

gravina de Matera 

Avant de vous extasier, depuis les hautes marches de pierre qui précédent l’entrée du Sextantio Grotte Della Civita,  devant le plateau de la Murgia.

 

 Autant de haltes qui, l’air de rien, vous préparent aux merveilles que réserve  cette adresse exclusive.

 

Et ce n’est pas peu de le dire.

 

 
Car quelques marches plus bas, l’enchantement débute dans la cour de l’établissement où une vue panoramique sur les environs s’offre au regard.

 entrée de l’hôtel

 

  panoramas depuis la cour de l’hôtel

 

 

Puis,  profiter de cette première halte pour admirer l’entière structure, se déployant sur 3 niveaux, du Sextantio Grotte Della Civita  me parait être une étape indispensable tant elle témoigne de la philosophie ayant conduit à l’érection de ce petit bijou.

 

 premier niveau de l’hôtel où se trouvent la réception, la salle du petit déjeuner et quelques chambres

 

 

 

Sa construction s’inscrit, en effet,  dans un projet hôtelier, plus global, visant à réhabiliter sans dénaturer (car il s’agit de préserver l’ héritage historique et architectural ainsi que l’ identité intrisèque)  des villages ruraux italiens (délaissés ou tombés en ruine) afin d’y installer un hébergement touristique à la fois authentique et rustique.

 

Ce dernier contribuant, se faisant, à la renaissance desdits lieux.

 

Ainsi, après avoir mené à son terme la restauration en hôtel (le Sextantio Albergo Diffuso) du village médiéval  fortifié de Santo Stefano di Sessanio (situé, à deux heures de route de Rome, dans la région montagneuse des Abbruzes), l’ architecte Daniele Kihlgren, appuyé par Margaret Berg, s’est attaqué à celle de quelques unes des grottes troglodytes insalubres (où vécurent,  durant des siècles,sans eau courante ni électricité et de surcroît avec des animaux, des milliers de familles) ainsi qu’à une église rupestre du village de Matera

 

 

Pari, selon moi, parfaitement réussi puisque le Sextantio Grotte della Civita se fond admirablement dans le paysage !

 

 
Installée dans une grotte (cela allait de soi), la très fonctionnelle (et ouverte 24h/24) réception de l’hôtel est le premier espace  de cet  hébergement exceptionnel que vous découvrirez.

 

 la réception

 

 

 réception

 

Sa décoration alliant objets chinés, çà et là, sur les marchés de la région, ameublement rustique en bois, bougies allumées, petit banc et albums photos vintages donne le ton : vous êtes, ici, dans un véritable cocon.

 

 

 

 

Une atmosphère cosy à souhait, véritable fil d’Ariane, qui imprègne tout l’hôtel et plus particulièrement encore chacune des 18 chambres et suites qui le composent mais ….. patience !

 

 
Car avant de vous conduire à votre chambre-caverne, l’équipe (dont le sens du service ne souffre pas la discussion) du Sextantio Matera ( hyper professionnelle, dynamique, agréable et chaleureuse, avec une mention spéciale pour Paola) vous fera découvrir un autre lieu, situé à quelques pas de la réception, qui a toute son importance.

 

 

Il s’agit d’une église rupestre, La Crypta de la Civita, datant du 13 ème siècle, désormais aménagée en salle de petit déjeuner.

 

Impossible de ne pas être impressionnée par le cadre atypique de l’endroit.

 

 

Multiples arches et voûtes, petites alcôves isolées où s’installer pour roucouler en amoureux, cheminée où rougeoient et crépitent des morceaux de bois se consumant, tables en bois drapées d’une nappe blanche où trônent des petits bouquets ainsi que des cierges (allumés ou non selon l’heure de la journée)

 

 à l’intérieur de l’église

 

 

 

 

 

 

Et si l’on rajoute à tout cela la musique classique qui y est diffusée : la sensation d’être au paradis devient presque réalité.

(après tout, nous sommes bien dans un ancien édifice religieux n’est-ce pas ?)

 

 

Atmosphère à laquelle l’on se fait, néanmoins, vite car l’essentiel est ailleurs.

 

 

 Dans l’assiette, en l’occurrence, comme on a tôt fait de le constater par soi-même à l’heure du petit déjeuner (seul repas à y être servi collectivement).

 

 

En effet, et toujours pour être en adéquation avec le concept (mentionné plus haut) de préservation de la culture locale inhérent au projet de construction de cet hôtel , les buffets matinaux font la part belle aux produits de qualité de la région (achetés auprès des producteurs environnants), ainsi qu’aux délicieuses préparations faites maison.

 

 

Une fête pour le palais : voila comment je qualifierai le petit déjeuner du Sextantio Della Grotta de la Civita :

 

Goûteuses boissons chaudes (cafés et cappucinos of course mais aussi chocolat chaud), jus d’orange fraîchement pressés, multitudes de délicieux fromages (mozarella, buratta, ricotta) et charcuteries, exquises frittatas, fruits de saison et confitures faites maisons, moelleux pain (à la forme étonnante) de Matera (spécialité culinaire du village bénéficiant d’une dénomination protégée) tout juste sorti du four, tout comme les divers tartes et gâteaux qui vous sont proposés.

 

 

 le buffet du petit déjeuner

 

 

 

En outre, comment ne pas mentionner les savoureuses foccacias : à la tomate et aux olives, à la courgette ou encore à la pomme de terre et au romarin dont je n’ai cessé de me délecter…

 

 

Et pour ceux qui, nonobstant ce festin, ne seraient pas encore repus, sachez que vous pouvez commander des œufs (sous n’importe quelle forme), accompagnés (ou non) de speck, bacon, jambon italien ainsi que de toasts…..

 

 

De quoi vous permettre de démarrer la journée sous de très bons auspices et de prendre (accessoirement) suffisamment de forces avant de partir à l’assaut de Matera et ses nombreux  et épuisants (ou pas) escaliers.

 

 

Mais de cela je vous reparle très bientôt, promis !

 

 

A l’heure de l’apéritif, je vous suggère d’investir, à nouveau, l’ancienne église (ou, aux beaux jours, la cour ) scintillant alors de mille feux pour grignoter un encas et boire un verre de vin tout en assistant au coucher du soleil…

 

 

Priceless !

 

 

A moins que vous n’ayez privatisé les lieux pour un dîner romantique aux chandelles exclusivement concocté pour vous par le chef ?

 

l’église à la tombée du jour

 

 

 

Une expérience que j’imagine, aisément, inoubliable (bien que n’ayant, moi-même,  pas eu l’occasion de vivre 🙂

 

 

Vient ensuite le moment (tant attendu) de la découverte de ces atypiques chambres-caves (toutes aménagées de façon unique mais  bénéficiant, chacune, d’une vue sur le parc de la Murgia) où passer une, deux voire plusieurs nuits sera une véritable parenthèse enchantée !

 

 

Classique, Supérieure, Suite, Master suite;  à étage ou pas;  avec ou sans baignoire;  avec ou sans cheminée; pouvant accueillir de 2 à 5 personnes;  au premier, deuxième ou troisième niveau : vous avez l’embarras du choix !

 

 

 les différentes chambres

 

 

 

 

 

 

 

Alors que je gravis les escaliers qui me mènent vers la cave que j’occuperai, Paola (une employée de l’hôtel)  m’indique que j’ai été surclassée dans une suite.

 

 

Une nouvelle, à laquelle je ne m’attendais absolument pas, qui me réjouit au plus haut point car les photos vues, quelques jours plus tôt, sur le site étaient tout simplement breathtaking.

 

 

Breathtaking comme le panorama dont je jouis à présent puisque nous sommes parvenus au dernier et troisième niveau de l’hôtel, uniquement occupé par la chambre 21.

  

 

 

 

Un banc, creusé dans la pierre et installé sur le balcon qui fait face à l’entrée de cette suite, permet de profiter de cette spectaculaire vue…Cela n’augure que de bonnes choses.

 

Un tour d’une imposante clé plus tard et la lourde porte de la chambre s’ouvre.

 

 

 chambre 21

 

 

Paola m’invite alors à pénétrer la première dans la grotte.

 

 

Et là, en un seul coup d’œil, je tombe immédiatement amoureuse de cette spacieuse  caverne (aux voûtes  apparentes, au sol pavé, au chauffage au sol au et à la démesurée hauteur sous plafond) éclairée, à cet instant précis, par la lumière tamisée des multiples bougies qui y sont partout disséminées !

 

 

 

 

 vue sur la Murgia depuis la fenêtre de la chambre

 

 

Amis romantiques, dont je fais assurément partie, bonsoir !

 

Impossible, en effet,  de ne pas être séduite par ce lit surélevé, format king size,  ainsi que ses 4 coussins dont le moelleux rendront mes futures nuits magiques.

 

 

 

 

  

Impossible également de ne pas avoir un coup de cœur pour cette, minimaliste mais très soignée, décoration laquelle,  en totale adéquation avec l’esprit rustique des lieux et la quête d’authenticité, privilégie les matières naturelles et assure, par ailleurs, à ses hôtes tout le confort nécessaire.

 

 

Armoire aux cintres insolites, petit bancs et tables en bois, chaises en rotin, coffre-fort au pied du lit contenant, notamment, une réserve de chaussons et meubles anciens : voilà, notamment, ce que vous trouverez dans cette chambre.

 

 

 

 

 

 

La petite table, recouverte d’un linge blanc, où sont disposés avec précision assiette, couverts, serviettes verres, un broc d’eau ainsi qu’une coupelle contenant des fruits frais  m’a rappelée les compositions de nature morte du célèbre peintre hollandais Vermeer connu, notamment, pour ses chefs d’œuvre La Laitière et La Dentellière .

 

 

 

Cette attention permanente donnée au détail se retrouve également dans l’espace bain, divisé en deux parties, se trouvant au fond de la grotte.

 

 

 

Véritable coup de cœur, il représente, selon moi, le véritable point fort de cette suite.

 

 

Une baignoire, à la forme atypique, irradie de beauté le centre de cette première pièce à laquelle l’on accède (depuis la chambre à proprement dite) en descendant quelques marches.

 

 

 

 

 

Ici, encore une fois,  peu d’objets.

 

 

Mais ceux présents ont néanmoins tous une utilité particulière :  doux peignoirs posés sur un petit tabouret en bois, grandes jarres en verre contenant du savon bio produit sur place, serviettes et chaussons posés sur une commode et les incontournables bougies pour créer cette atmosphère  cosy si propre au délassement.

 

 

 

 

Sur la droite, un accès mène à une salle de bain contemporaine également creusée dans la roche.

 

 

Bidet, vasque design, miroir, salle de jute contenant un sèche-cheveux et une jolie douche italienne sont au rendez vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

En revanche, ne cherchez pas de télévision dans cette caverne, il n’y en a pas.

 

Les seules concessions à la technologie restent une ligne téléphonique, grâce à laquelle vous pourrez joindre la réception à tout moment, ainsi qu’un accès (un brin instable néanmoins) au Wifi.

 

 vous souhaitez joindre la réception ?

 

Mais qu’importe !

 

 

Car choisir de séjourner au Sextantio Della Grotta de la Civita c’est désirer s’imprégner, en toute sérénité et sans distractions superflues, de l’atmosphère si particulière de ces caves millénaires et souhaiter y vivre une extraordinaire expérience.

 

 

Hors du temps et sans luxe ostentatoire.

 

 

Bulle romantique pour amoureux, dont j’ai eu (je l’avoue) beaucoup de mal à sortir, la chambre 21 peut, sans difficultés, devenir le cadre parfait d’un séjour familial à 4 ainsi qu’en attestent les deux single beds attenant à la chambre principale.

 

 

 

 single beds

 

A moins que ces derniers ne se transforment en lit de massage ? Libre à vous d’en décider.

 

 

Et si d’aventure vous parvenez à sortir de votre caverne, sachez que l’équipe (constamment à vos petits soins) du Sextantio  sera d’une grande utilité pour vous recommander les bonnes adresses où se restaurer,  vous indiquer les Must See de Matera, vous organiser des excursions dans les environs (voire même jusque dans la région limitrophe des Pouilles) ou enfin pour donner naissance à toutes vos envies de loisir (allant d’une visite guidée, une promenade en vélo, un cours de cuisine à un dîner rien qu’à deux dans l’église de l’hôtel).

 

 

Le Sextantio Le Grotte Della Civita fait donc partie, et ce sans l’ombre d’un doute,  de ces hôtels insolites exclusifs dont on garde un souvenir impérissable.

 

Un must, au cœur d’une région italienne méconnue des touristes, que je vous recommande les yeux fermés !

 

 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.