NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | LANZAROTE, VÉRITABLE EDEN NATUREL DES ILES CANARIES ESPAGNOLES
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
11314
post-template-default,single,single-post,postid-11314,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

LANZAROTE, VÉRITABLE EDEN NATUREL DES ILES CANARIES ESPAGNOLES

  |   ESPAGNE, EUROPE, ILE, NATURE, PATRIMOINE DE L'UNESCO   |   10 Comments

 

 plage de la Cantaria au nord de Lanzarote

 

Au large des côtes nord africaines et à un millier de kilomètres de la péninsule ibérique, l’océan Atlantique réserve de  belles surprises aux touristes désireux de goûter aux charmes de l’Espagne insulaire.

 

Là, en effet, se déploient les 7 îles, ayant chacune des attraits touristiques uniques, de l’archipel des Canaries .

 

M’évoquant, tout à la fois, la beauté des villages blancs de la région andalouse, les somptueux paysages d’Islande  ainsi que l’habitat, aux façades blanches et aux fenêtres colorées, des  îles  cycladiques

 

  habitations dans le Nord de l’île

 

 

 

la volcanique Lanzarote (située au nord de Fuerteventura)  ne pouvait que me fasciner.

 

Et pour cause !

 

Reconnue, depuis 1993, Réserve naturelle de la Biosphère par l’Unesco, cette île (la plus orientale des Canaries) est, notamment, un véritable éden naturel dont la diversité et la majesté des paysages (pour le moins atypiques) laisse, sans l’ombre d’un doute, un souvenir impérissable.

 

aéroport d’Arrecife à Lanzarote 

 

 

Dès lors, il m’était tout simplement impossible de ne pas consacrer le premier article du blog, relatif à cette destination,  aux magnifiques panoramas qui vous y attendent.

 

 

 Lanzarote ou l’éloge de la préservation de la Nature, une évidence for sure !

 

 

1. PAYSAGES VOLCANIQUES A GOGO

 

 

 panoramas dans le Parc National de Timanfaya

 

 

Si les volcans  de Lanzarote ne sont, aujourd’hui, plus en activité, il n’en demeure pas moins que le visage de l’île reste profondément marqué par les éruptions, notamment celles survenues de 1730 à 1736 puis en 1824, du volcan Timanfaya (faisant désormais partie du parc national éponyme).

 

Ainsi, ici, tout ramène aux volcans : fascinants cratères et cônes se détachant à l’horizon, champs de lave refroidie  ainsi que  nombreux éboulis que l’on découvre sur les routes et le long de la côte nord de l’île notamment.

 

P1030886

P1040196 P1040219

IMG_8758 (1)

 

Mais aussi une végétation typique, faite de lichen, cette mousse verte recouvrant les sols basaltiques.

 

P1040459 P1040457 P1040466

 

 

Sans oublier, par ailleurs, toutes les grottes de lave dont certaines, à l’instar des Cuevas de Los Verdes (lesquelles résultent de l’éruption du volcan Corona), sont explorables au cours de visites guidées d’une durée de trois quart d’heure.

 

 

L’itinéraire emprunté lors de la visite de ces derniers tunnels de lave (longs de plus d’un kilomètre)  permet alors de découvrir, dans les entrailles de la terre, plusieurs galeries souterraines (réparties sur deux niveaux) éclairées, un lac ainsi que des strates de lave solidifiée aux couleurs étonnantes.

 

l’entrée du site des Cuevas de Los Verdes

 

 

 

à l’intérieur des tunnels de lave des Cuevas de Los Verdes

 

 

Néanmoins rien de tel, pour prendre la pleine mesure  de ces paysages lunaires aux mille couleurs et nuances, que de se rendre, dans le sud de Lanzarote, au parc national de Timanfaya ( site touristique majeur exploré, chaque année, par  des millions de visiteurs) lequel s’étend sur près du quart de l’île.

 

Avant d’atteindre le point de départ de la ballade, vous passerez devant le parking d’ Echadero de Los Camellos où patientent des dromadaires prêts à vous promener,  durant une vingtaine de minutes,  sur un sentier balisé se trouvant au milieu des cratères.

 

 

 

Si, comme moi,  cette activité ne vous tente pas, poursuivez votre trajet jusqu’à l’entrée du parc où, après vous êtes acquittés des droits d’entrée, vous délaisserez votre voiture pour le confort d’imposants bus.

 

 

Car c’est à bord de ces derniers que vous sillonnerez, pendant  45 minutes,  les routes étroites et parfois escarpées d’une partie du Timanfaya à la découverte des Montanas del Fuego.

 

A vous donc les photographies  de dégradés de rouge et d’ocre, des cratères affaissés, des lichens et des champs de lave.

 

Un panorama dont je ne me suis personnellement pas lassée.

 

 

quelques photos prises lors de l’excursion en bus dans le parc de Timanfaya

 

IMG_9339

 

 

2.MAGNIFIQUES PLAGES

 

IMG_9165

plage basaltique d’El Golfo et ses falaises rouges

 

 

Hormis les plages archi touristiques des stations balnéaires du sud de l’île que sont celles de Playa Blanca, Puerto Del Carmen ou encore Costa Teguise, Lanzarote offre d’autres jolies étendues de sable, plus ou moins sauvages, où il est possible de se baigner (tout en prêtant néanmoins attention aux drapeaux affichés car certaines d’entre elles peuvent être dangereuses).

 

J’ai, ainsi, apprécié, au nord de l’île, celle familiale d’Arrieta

 

P1040064

P1040379 P1040389 P1040383

 

Puis, je suis tombée en pâmoison, toujours dans le nord, devant celle de la Cantaria, d’une beauté à couper le souffle !

 

 

IMG_9357

 

A la pointe sud de l’île,  l’incontournable et paradisiaque plage de Papagayo

 

 

dont le sable doré ravit les amateurs, petits et grands, de farniente ne m’a pas laissée indifférente.

 

 

IMG_9222

 

Quant à celles de Quemada  

 

plage de Quemada

 

IMG_9351 (1)

 

 et d’El Golfo , elles ont su me séduire grâce à leur sable noir.

 

Cette dernière plage ayant, également, pour autre particularité de posséder des falaises rouges similaires à celles de Red Beach à Santorin.

 

plage d’El Golfo

 

 IMG_9164

 

Enfin la plage de Caleta de Famara (située au pied des montagnes éponymes) où tous les amateurs de surf se donnent rendez vous, ravira ceux à la recherche d’un site un peu plus atypique et, se faisant, moins bondé.

 

 

 

Et si, malgré tout, vous ne trouvez pas votre bonheur, il est encore temps d’aller explorer les petites criques confidentielles situées aux alentours du village d’Orzola

 

le port de pêche d’Orzola

 

 

 

 

de faire trempette sur la playa del Reducto à Arrecife ou de tout simplement admirer le Charco San Ginès, un lac d’eau de mer (situé au cœur de la capitale de Lanzarote) bordé de palmiers ainsi que de jolis cafés et restaurants.

 

le charco San Ginès à Arrecife

 

IMG_9599

 

 

3. PUNTA MUJERES OU PISCINES NATURELLES

 

 les punta mujeres au nord de l’île

 

Au nord du village d’Arrieta,  vous attendent des piscines naturelles exclusives où vous pourrez vous baigner tout en jouissant d’un superbe panorama sur les environs : il s’agit des punta mujeres .

 

Des bassins où petits et grands se retrouvent avec bonheur 🙂

 

P1040433

P1040446

 

 

4. L’OASIS D’ HARIA

 

 les palmiers de la vallée d’Haria

 

Sa renommée, Haria, petit village blanc du nord de l’île, la doit notamment aux dizaines de milliers de palmiers ayant été plantés dans sa vallée.

 

Ce paysage  lui confère un air d’oasis  sous le charme duquel je suis tombée.

  

5. LES SALINES

 

 les salines de Janubio

 

 

Les salines de Lanzarote représentaient, autrefois, une ressource essentielle pour cette île des Canaries.

 

Si la plupart d’entre elles, à l’instar de celles du nord de l’île, ne sont désormais plus en activité, leur beauté n’en demeure pas moins saisissante. 

 

petites salines situées au nord de l’île

 

P1040239 P1040236 P1040190

 

Celles de Janubio, situées sur la côte ouest,

 

 

éblouissent par leurs couleurs dont l’intensité se révèle davantage, en fin de journée, au moment du coucher du soleil.

 

les salines de Janubio

 

  

IMG_9172

  P1050098

 

 

6. LES DUNES DE SABLE

 

dunes de sable blanc sur la route reliant Arrieta à Orzola

 

 

 Je ne m’imaginais absolument pas  découvrir des dunes de sable sur l’île de Lanzarote, persuadée qu’elles restent l’expression des lieux désertiques.

 

Quelle ne fut donc pas ma surprise d’en apercevoir sur la route reliant, au nord de l’île, Arrieta à Orzola.

 

De jolies dunes blanches se mêlant au lichen, plutôt jolies non ?

 

IMG_9356

 

 

Des dunes que j’ai, quelques jours plus tard, pu admirer à nouveau en rejoignant la plage de Caleta de Famera.

 

Autre panorama, certes,  mais beauté tout aussi spectaculaire.

 

IMG_9149; IMG_9148

 

 

7.   LAGUNA VERDE

 

 IMG_9156

le lac vert

 

Cette lagune verte (dont la couleur résulterait, selon les scientifiques, de la concentration d’algues présentes dans l’eau) figurait parmi les curiosités naturelles que je ne voulais manquer pour rien au monde lors de mon séjour à Lanzarote.

 

C’est dans le pittoresque village d’El Golfo qu’un petit sentier (débutant sur le parking installé à l’entrée d’El Golfo) vous mènera, en moins de cinq minutes à pied,  jusqu’ au  belvédère surplombant ledit lac.

 

 

 

Un emplacement, bénéficiant d’une vue panoramique, depuis lequel vous aurez également tout le loisir de vous émerveiller  devant la plage basaltique attenante ainsi que ses falaises colorées.

 

 

 

Autant vous le dire tout de suite, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à quitter ce promontoire….à raison lorsque l’on voit les superbes paysages qu’il offre.

 

8. LOS HERVIRDEROS

 

 

A, plus ou moins, équidistance des salines de Janubio et de la lagune verte, le site des Hervideros

 

est un autre lieu dont la beauté devrait vous époustoufler : des grottes de lave dans lesquelles les vagues viennent, de façon continue, se fracasser.

 

 

 

 

 

Et pour pouvoir profiter au maximum de ce spectacle inouï, il suffit  d’emprunter les quelques escaliers (parcourant le site) qui mènent au niveau d’un petit balcon depuis lequel la vue est tout simplement splendide !!

 

Mais je ne vous en dis pas plus 🙂

 

la vue depuis le Balcon installé au cœur du site

 

IMG_9252

IMG_9268 IMG_9256

 

 

9. LES PAYSAGES FORMES PAR LA CULTURE DE LA VIGNE DE LA GERIA

 

 les plants de vigne de la Geria

 

Impossible d’explorer Lanzarote sans sillonner la vallée viticole de La Geria où quelques uns des meilleurs vins de l’île (qu’il est possible de déguster dans les bodégas, ouvertes à la visite, de la région), bénéficiant d’une appellation d’origine, sont produits.

 

Mais l’autre attrait de La Geria réside dans les panoramas , uniques au monde, offerts par la culture originale qui y est faite de la vigne.

 

En effet, le sol basaltique, où poussent lesdits pieds, est non seulement recouvert de picon (gravier tiré de la pierre volcanique)  mais des murets de pierre volcanique sont, en outre, construits, en ligne droite,  en cercles ou demi cercles, autour de ces derniers (plantés au centre de grandes alvéoles) afin de les protéger  du vent (lequel peut souffler très fort comme je l’ai moi-même appris à mes dépens).

 

Inutile de vous dire que cette façon de procéder donne un cachet indescriptible aux pentes de cette vallée et vaut donc le détour.

  

  

 

 10. L’ÎLE DE LA GRACIOSA

 

 plage de Las Conchas au nord de la Graciosa

 

 

Située à 25 minutes en bateau du village d’Orzola (se trouvant au nord de Lanzarote),  l’île (la seule à être habitée de l’archipel de Chinijo) sauvage de la Graciosa, également l’une des plus grandes réserves marines d’Europe,  mérite qu’on y fasse escale pour quelques heures voire plusieurs nuits.

 

Déconnexion garantie !

 

 

C’est depuis le Mirador Del Rio (sur lequel je reviendrai dans mon prochain article consacré à mon exploration de l’île canarienne dont il est aujourd’hui question) que j’ai pu, dès le lendemain de mon arrivée à Lanzarote, apprécier toute la beauté de La Graciosa (laquelle, soit dit en passant,  porte donc bien son nom ).

 

panoramas sur l’île de la Graciosa depuis le Mirador Del Rio

 

IMG_9358

 

Une première rencontre visuelle qui m’a confortée dans le désir que je nourrissais déjà de l’explorer.

 

Pour gagner du temps, je vous suggère donc de prendre le ferry, effectuant (plusieurs fois par jour dès 8h30 et jusqu’à 20 heures durant l’été) la liaison entre  les villages d’Orzola et de Caleta Del Sebo (« capitale » de l’île de La Graciosa).

 

Mais sachez que des voyages sont également possibles depuis le sud de Lanzarote.

  

l’un des bateaux assurant la traversée

 

 

quand la Graciosa se découvre depuis le bateau

 

 

Une fois parvenus à destination, ne perdez pas de vue que les possibilités de visites restent limitées car La Graciosa ne compte, en effet, que deux villages.

 

Celui de Caleta del Sebo, chef lieu  où vous accosterez, et celui plus reculé (mais encore plus paisible) de Pedro Barba, installé de l’autre côté de l’île, où quelques habitations sont disponibles à la location.

 

le village de Pedro Barba

 

 

 

Les différentes plages, aux eaux cristallines, de la Graciosa sont, quant à elles,  accessibles à pied (à condition d’être prêts à  marcher quelques heures), à vélos (sur des pistes non goudronnées puisque l’île ne compte pas de véritables routes) ou en passant par des agences organisant des excursions en 4X4 sur place.

 

Ces dernières pouvant alors vous déposer et revenir vous rechercher à l’heure et au lieu préalablement convenus.

 

Pour ma part, disposant d’un temps de visite assez restreint et étant, par ailleurs, souffrante, j’ai opté, sans regrets, pour cette dernière solution.

 

Ainsi,  après avoir découvert la plage del Salado (jouxtant l’embarcadère de Caleta Del Selbo), 

 

l’embarcadère de Caleta del Selbo

 

la plage Del Salado

 

 

j’ai pu admirer celle de Lambra 

 

 

dont les dunes de sable blanc contribuent à lui donner un cachet irrésistible,

 

 

et m’extasier devant le caleton de Los Arcos, situé à quelques pas de là.

 

Puis, (j’ai gardé le meilleur pour la fin), je me suis dirigée vers la reine des plages de La Graciosa :  la paradisiaque Conchas, située au nord de l’île, où la baignade doit néanmoins rester très prudente .

 

 

 

Marcher sur son sable soyeux et admirer la beauté de ses eaux d’un bleu azur pénétrant : il n’y avait pas meilleure façon de finir en beauté mon exploration de La Graciosa !

 

 

  

 

 

Alors que dites vous des splendides panoramas que réserve l’île canarienne de Lanzarote ?

 

Et parce que celle-ci compte encore d’autres merveilleux attraits touristiques  au rang desquels (notamment) d’exceptionnels sites (que l’on doit à un enfant-génie du pays ayant  fait de la préservation du patrimoine architectural traditionnel de l’île et de l’environnement, outre de la promotion de l’Art ses chevaux de bataille), de magnifiques casas rurales et hébergements atypiques ainsi que plusieurs réputées tables gastronomiques, d’autres billets thématiques consacrés à Lanzarote suivront dans les prochains jours.

 

So stay tuned !

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

10 Commentaires
  • Elodie Sanches Goncalves | Mai 1, 2016 at 7 h 36 min

    Comme toujours, je ne suis jamais déçue par tes articles! Il est 8h37 et j’ai voyagé en restant dans mon lit☺. Merci pour ce moment.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 1, 2016 at 10 h 27 min

      Merci beaucoup Elodie ! Lanzarote est une superbe île dont je suis tombée amoureuse dès les premières heures. Je compte publier d’autres billets sur mon exploration de l’île car il y a beaucoup de choses à en dire ) Et en attendant regarde la superbe émission du 29 avril de Thalassa, consacrée aux Iles Canaries et donc à Lanzarote. Tu y retrouveras des images de lieux figurant dans le premier billet du blog consacré à cette destination )

  • Elodie Sanches Goncalves | Mai 1, 2016 at 11 h 20 min

    Merci beaucoup pour l’information!!! Je le note sur mon agenda hihihi. En tout cas, je te remercie et te félicite pour ce joli blog.?

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 1, 2016 at 13 h 35 min

      merci beaucoup Elodie ! n’hésite pas alors à partager l’adresse du blog autour de toi

  • Chayet Chiénin | Mai 9, 2016 at 23 h 09 min

    wahouuu!! merci pour cette immersion totale!! Un vrai égal pour les yeux et l’imagination!!
    PS : qu’est-ce qu’elles sont belles les photos!!

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 10, 2016 at 8 h 43 min

      merci beaucoup Chayet ! Lanzarote est vraiment magnifique ! Tu peux en avoir également un aperçu en regardant l’émission Thalassa du 29 avril consacrée aux îles Canaries et qui s’attarde sur Lanzarote. Pour ma part, je vous réserve encore quelques articles sur cette superbe île…

  • Anonyme | Mai 10, 2016 at 11 h 11 min

    J ai visiter deja 2 x Lanzarote est je trouve çette ile pleine de charme,elle convient au plus difficile.Des visites culturelles au adeptes des plages,’Je rajouterai l incontournable jardin de cactus,un pt cafe a Jameo del Aqua,tous les œuvres de Manrique dans les rond point de l ile.C est un vrai chef d œuvre.Par çontre moi j adore Puerto del Carmen qui a l avantage de m offrir la plage et le shopping son joli port ,des balades à puerto Calero le long des falaises.Les épicuriens ne seront pas en reste ,on mange très bien dans ces iles et pour pas cher.A oui et n oublier pas de ramener de la bonne confiture de cactus,miam un delice.J ai adore votre reportage .j attend la suite avec impatience.Amitier

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 10, 2016 at 13 h 33 min

      Merci pour votre retour. Oui, Lanzarote dégage quelque chose de terriblement envoûtant !
      Le prochain article du blog consacré à cette destination concernera justement l’empreinte de Manrique (et donc ses réalisations) sur l’île, patience :). Pour ce premier opus, je voulais me concentrer sur l’aspect « paradis naturel » de Lanzarote, le premier attrait pour moi de cette île.
      Je n’ai pas eu la chance de goûter à la confiture de cactus, ce sera donc pour une prochaine fois.

  • Caro | Mai 11, 2016 at 13 h 50 min

    Article très complet, cette île me tentait et je constate que ses paysages me subjuguent, et qu’il y a beaucoup de choses à voir, contrairement à ce que j’ai entendu ! Merci

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Mai 12, 2016 at 9 h 43 min

      Merci beaucoup Caro ! Lanzarote est une perle, vous ne serez vraiment pas déçue tant ses attraits sont nombreux… D’autres articles sur cette destination seront bientôt publiés sur le blog. Vous la découvrirez sous un autre jour car ce n’est pas uniquement sa Nature qui mérite le déplacement 🙂

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.