NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | ART 42, VOYAGE AU CŒUR DE L’INEDIT MUSEE PARISIEN DEDIE AU STREETART
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
19015
post-template-default,single,single-post,postid-19015,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

ART 42, VOYAGE AU CŒUR DE L’INEDIT MUSEE PARISIEN DEDIE AU STREETART

  |   ART & CULTURE, EUROPE, FRANCE, île-de-france, MUSEE, Paris, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

 Shepard Fairey, Vote, Affiche réalisée pour la campagne présidentielle du président Barack Obama en 2008

 

 

Hier,  j’ai découvert Art 42 , le tout premier musée parisien et français entièrement consacré au Street art .

 

Une expérience mémorable qui m’incite, aujourd’hui, à partager avec vous les 3 raisons pour lesquelles ce lieu devrait absolument figurer, selon moi,  sur votre To Visit List.

 

 

1. Parce qu’Art 42 est le premier « musée » français dédié à l’Art Urbain

 

 

 

Jusque là, l’essence, pour le moins, éphémère de l’art Urbain imposait qu’il se découvre en arpentant la capitale et en l’occurrence  certains de ses quartiers, à l’instar de la pittoresque Butte aux Cailles dans le 13 eme arrondissement, devenus des hauts lieux de cette forme d’ Art contemporain.

 

Des visites guidées permettaient alors d’en savoir plus sur ce mouvement artistique, souvent décrié et perçu comme sulfureux, ayant choisi la rue comme terrain privilégié d’expression.

 

Désormais devenu « tendance », le street art a, ces dernières années, investi de nombreuses galeries d’art, fait l’objet de plusieurs expositions dans de célèbres musées parisiens (Fondation Cartier, Pinacothèque ou Institut du Monde Arabe) et ses artistes phares ont, notamment, été  sollicités pour donner une autre dimension à d’emblématiques monuments parisiens.

 

Ainsi le célèbre photographe JR a eu l’occasion de recouvrir le dôme du Panthéon avec  des portraits d’inconnus pris, quelques semaines plus tôt,  devant l’édifice ou encore de  faire disparaître, en mai dernier, la Pyramide du Musée du Louvre grâce à une œuvre  en trompe-l’œil.

 

 6 mois après l’ouverture à Bruxelles, au printemps 2016, de l’extraordinaire MIMA ( dont City Lights, la première exposition temporaire, met d’ailleurs à l’honneur 5 street artistes de renommée internationale),  il était  donc temps que Paris, la capitale des beaux arts,  accueille à son tour une antre culturelle permanente  dédiée à l’art Urbain.

 

 

Art 42, qui a ouvert ses portes au public depuis le début du mois d’octobre, est donc le premier lieu à exposer, en France, une telle collection.

 

Cette dernière a le mérite de présenter  aussi bien des œuvres réalisées par des artistes reconnus que par d’autres encore émergents .

 

Si vous êtes à la recherche d’inédit, ce musée atypique saura assurément vous contenter.

 

2. Parce que Art 42 s’inscrit dans un cadre résolument atypique

 

Gris1, Pigeons A gauche)

 

Art 42 n’étant pas un musée comme un autre, son cadre se devait  d’être tout autant  inattendu.

 

Et c’est bien peu de le dire puisque c’est tout bonnement entre les murs de l’Ecole 42, l’ innovant établissement (non pas d’Art mais  d’informatique) fondé en 2013,  Boulevard Bessières dans le 17 ème arrondissement,  par Xaviel Niel, PDG de l’entreprise télécoms  Free et quelques associés, qu’il a délibérément choisi de s’installer

 

Ainsi, franchir le seuil de cette école,  ouverte en permanence,  revient, en premier lieu, à pénétrer dans un univers scolaire, s’étendant sur 4000 m2, indéniablement aux antipodes de tout ce à quoi l’on pourrait s’attendre.  

 

Ici :  formation gratuite; point de professeur;  aucunes consignes;  3000 étudiants (n’étant pas forcément titulaires du diplôme du baccalauréat)  admis, uniquement au mérite, au terme d’ un processus de sélection en ligne et d’une période de stage intensif de plusieurs semaines appelée la Piscine et existence d’ infrastructures (tels des douches, des salles de jeux, des matelas gonflables ) permettant aux étudiants de se détendre et, pour certains, de vivre sur place.

 

 

 

Très vite, le constat se révèle déroutant : à côté des ordinateurs Macintosh, alignés de façon parfaite dans les allées des clusters (salles de travail situées à chaque étage de l’édifice), sur lesquels les élèves codent sans relâche,  se déploient des œuvres de street art, pour certaines crées in situ.

 

Sens interdit, Clet

 

Gris1, Pigeons

Seth, Overhood 8

 

Sans oublier celles qui habillent les espaces communs et lieux de passages (escaliers notamment)

 

C215, Welcome to New York

 

Erell, Proliférations

 

Madame, Pour être sure de ne plus me retrouver

 

Rero, Série Slash

 

 Gris1, Je suis Charlie

 

Art 42 est donc définitivement un lieu sortant des sentiers battus qui mérite que l’on y fasse escale.

 

 

3. Parce que la collection d’Art 42 est d’une extraordinaire richesse

 

 Okuda, Mumbai Princess

 

Le caractère unique des 150 éclectiques œuvres exposées à Art 42 ne souffre pas la discussion.

 

Elles sont en effet  issues de la collection privée de Nicolas Laugero Lasserre, un passionné de street art qui entend par ce biais démocratiser l’art de la rue et lui donner davantage de visibilité.

 

Réservables uniquement via le site web du musée, deux (afin de ne pas perturber les étudiants dans leur environnement de travail) visites guidées hebdomadaires gratuites (ayant lieu les mardis soirs et samedis après midis), assurées par des étudiants, permettent de découvrir les œuvres exposées.

 

Si la plupart sont des travaux d’atelier, certaines d’entre elles proviennent directement de la rue tandis qu’un mur, au sous sol, affiche des photographies d’œuvres peintes en extérieur, qu’elles soient françaises ou étrangères.

 

 

img_1545-1-1

 

JR, Banksy, Evol, Invader, C215, Shepard Fairey, Futura 2000,  Swoon, Errel et Clet.

 

Mais aussi Momo, Faile, Stew, Monkey Bird, Blu, Madame, Okuda, Roa,  Zeus et Jef Aerosol, notamment.

 

  Autant d’ artistes dont les installations, dessins,  peintures à la bombe, fresques, collages, travaux aux pochoirs, tags, graffitis, portraits ou encore  photographies  investissent avec bonheur les 4000 m2 de l’Ecole 42 .

 

De quoi constituer une bouffée d’oxygène et une évasion artistique bienvenues pour les geeks qui y travaillent sans relâche .

 

Une initiative qui m’a, en ce qui me concerne, totalement séduite

 

 Futura 2000, sans titre

 

Evol, Hole in the morning ( à gauche) / Banksy, Pedestrians (a droite)

 

Monkeybird, Sans titre

Zeus, Eclypse

Shepard Fairey, Megaphone Obey

 

Bault,  Rhinocéros

 

Dran, Sans titre

41

Rôti, Le Charlatan

Monkey Bird

 

Roa

Brusk, Crayon

Momo, Sans titre

Dran et Gris1, Sans Titre

Swoon, Alixa et Naima

 

Jef Aerosol : Warhol, Basquiat, Haring

d

Levalet, Restriction de personnel

 

Roti, Renaissance

Dran , Mr Propre

 

Faile, NYC TUF WARS

 

h

Vhils , Sku 10216

Romain Froquet

 

o

Monkeybird, Sans titre

 

Madame

 

 Shepard Fairey, Doves

 

Rero, Loading, buste réalisé en collaboration avec Stephane Parain

 

 JR, THE WRINKLES OF THE CITY

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.