NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | ESCALE A CACAVELI, L’ATYPIQUE MARCHE DE LOME
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
18913
post-template-default,single,single-post,postid-18913,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

ESCALE A CACAVELI, L’ATYPIQUE MARCHE DE LOME

  |   AFRIQUE, GASTRONOMIE, TOGO, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

 étal d’une vendeuse de légumes du marché de Cacaveli : piments, aubergine et gombos

 

 

Dans le cœur historique de la capitale togolaise, le tentaculaire Grand Marché de Lomé fait, à raison, figure d’incontournable touristique .

 

Il n’y a, en effet, pas meilleur site pour prendre le pouls de la ville, rencontrer ses habitants, faire ses emplettes en tout genre et découvrir, de surcroît, un pan primordial de l’Histoire du Pays.

 

Car je vous le rappelle, c’est dans ses ruelles labyrinthiques que nombre de Nana Benz, illustres commerçantes de pagnes, ont, du début du XX ème siècle jusqu’au milieu des années 1990,  bâti leur empire textile.

 

Si la concurrence des wax contrefaits produits en Asie, la dévaluation du franc CFA (monnaie utilisée en Afrique de l’Ouest) ainsi que l’incendie ayant, en grande partie,  ravagé, il y a quelques années, le Grand Marché ont, depuis, indéniablement freiné leurs activités, il n’en demeure pas moins que ces Femmes, figures mythiques ayant su s’affranchir des préjugés de l’époque pour gagner leur indépendance, continuent, à juste titre, de susciter l’admiration.

 

Profitez donc de votre incursion à Assiganme , nom donné, en langue Mina (parlée au sud du Togo), au Grand Marché de Lomé,  pour aller à la découverte de la boutique Manatex.

 

Fondée par l’illustre Manavi, cette caverne d’Ali Baba, sise Immeuble Kalife, comblera toutes les fashionnistas en quête de magnifiques tissus.

 

Mais aussi celles et ceux souhaitant, à travers la galerie photographique privée située à l’étage, replonger dans l’Age d’Or de ces entrepreneures d’exception.

 

Émotions garanties !

 

De là à penser que le seul marché digne d’intérêt à Lomé serait celui d’Assingame, il n’ y a qu’un pas qu’il convient, à mon sens, de ne pourtant pas franchir.

 

Car ce serait oublier ceux, certes de moindre taille, qui,  plusieurs fois par semaine voire quotidiennement, animent les quartiers de cette charmante petite capitale ouest-africaine.

 

Et nier, par ailleurs, l’existence d’autres, quant à eux plus spécialisés, qui méritent également  le détour :  Hanoukopé (pour ses fruits et légumes), le Port (pour la vente des produits de la mer) ou encore celui consacré à l’Artisanat… Notamment.

 

Mais si  en vous êtes en quête d’un lieu plus atypique,  mettez  plutôt le cap sur la gare d’Agbalepedo, située en périphérie de Lomé, où le moderne marché de Cacaveli, construit grâce à des fonds privés et inauguré en 2014,  vous attend.

 

Qui pourrait un seul instant imaginer que le terrain sur lequel s’élève désormais ce vaste complexe  était, autrefois, un ancien dépotoir ? Ou que cette zone était perçue comme étant dangereuse par les habitants des quartiers alentours ?

 

Assurément personne tant l’insolite Marché de Cacaveli participe aujourd’hui à la dynamisation du quartier.

 

En y pénétrant, pour la première fois, l’été dernier, j’ai aussitôt perçu la singularité des lieux.

 

Ici, en effet, l’effervescence, presque à donner le tournis, qui caractérise tant de tentaculaires marchés ouest africains ( tels ceux de Dantokpa à Cotonou, d’Adjamé à Abidjan, de Makola à Accra, de Balogun au Nigéria et même de Lomé) dont je suis, à chaque fois, ressortie épuisée, se révèle plus mesurée.

 

Ne vous méprenez pas, cela ne signifie pas que les ménagères désertent le Marché de Cacaveli mais plutôt que personne ne vous bousculera, comme c’est souvent le cas ailleurs, pour tenter  de rejoindre un étal, acheminer une marchandise ou vous dépasser parce que vous n’avancez pas assez vite.

 

Ce qui n’est, en soi, pas négligeable 🙂

 

Sous un grand hangar situé, à droite, dès que l’on pénètre dans le marché se succèdent une multitude d’étals tenus, pour la plupart, par des femmes.

 

 

 

 

Assises derrière leurs stands,  lesquels débordent littéralement de marchandises, ces dernières interpellent, avec le sourire, le chaland.

 

Pas seulement pour lui vendre denrées alimentaires,  articles d’entretien pour la maison, friperies ou  textiles en tout genre mais aussi pour lui proposer de goûter aux biscuits apéritifs ainsi que petites douceurs produits localement.

 

Après cela impossible de ne rien acheter 🙂

 

Mais ce que j’aime par-dessus tout lorsque j’explore un marché c’est de pouvoir  admirer les  fruits, légumes, plantes, huiles, épices, céréales , tubercules ou encore poissons fumés et  séchés qui y sont proposés à la vente.

 

 

 

 

cure-dent local

 

Rien de tel, en effet, pour découvrir les produits qui font la gastronomie d’un pays.

 

Et celle du Togo est en l’occurrence, et sans vouloir être chauvine, extrêmement savoureuse.

 

L’exploration du Marché se poursuit, ensuite, à l’extérieur du hangar principal.

 

Là, deux enclos, tenus cette fois par des hommes, font office d’impressionnants marchés ,aux bétails pour l’un et  aux volailles pour l’autre, où vous aurez toute latitude pour choisir votre bœuf, agneau, poulet ou pintade.

 

 

FullSizeRender (110)-min

 

Sauf à directement faire vos emplettes dans la boucherie installée sur le site ?

 

Reste que l’attrait du marché de Cacaveli ne saurait se résumer à ses seuls espaces de vente, finalement assez classiques, ou à ses boutiques (à l’exemple de celles des marques Vivi Fruits ou Adjoa Sika) car son autre singularité réside dans  l’existence du  Hangar.

 

 

FullSizeRender (108)-min

 

Installé au milieu du site,

 

p1130600

 

 

cet espace est un lieu hybride qui, tout à la fois, accueille concerts (à l’instar du groupe Toofan dont la renommée est désormais internationale) et ventes privées (telle celle du mois d’août 2016 où j’ai pu découvrir les marques Zam-Ke, Adjoa Sika, Neho Likor  et déguster du chocolat made in Togo).

 

p1130624

p1130609

vin de palme revisité

 

img_6148

plastique recyclé pour des portefeuilles atypiques

 

 

Mais il est également possible, assis au bar, dont la décoration fait la part belle à la vannerie ainsi qu’au street art,

 

 

img_6151

fullsizerender-37 

 

 

ou  dans l’un des petits salons cosy qui le jouxtent, d’y prendre un verre.

 

 

 

Et si la faim venait à se faire sentir,  n’hésitez pas à vous attabler au restaurant éponyme où sont concoctés de savoureux repas.

 

p1130696

 

FullSizeRender (112)-min

 

Particularité de cette table ouverte tout au long de la journée : vous choisissez vos produits frais (viandes, poissons et légumes) et ces derniers sont ensuite préparés minute.

 

p1130634 p1130635 p1130636

 

 

Je donnerai cher pour pouvoir me régaler à nouveau des brochettes de bœuf, côtelettes d’agneau et légumes sautés que j’ai pu y savourer.

 

Gourmande un jour, gourmande toujours. 

 

Enfin, le caractère unique du marché de Cacaveli tient aux raisons ayant présidé à son érection.

 

Il s’agit, en effet, d’un marché financé par une femme et pour les Femmes.

 

C’est donc à l’aune de ce constat qu’il faut comprendre l’implantation d’un centre d’alphabétisation et d’éducation continue outre d’une antenne de formation aux métiers de couture au sein du marché.

 

Une initiative,  devant contribuer à leur émancipation, qui fait d’autant plus sens lorsque l’on sait que  Dekawowo-Simé, le nom donné en langue mina au marché de Cacavéli, signifie marché de l’union.

 

Cacaveli, un marché atypique, assurément, à plus d’un titre !

 

 

 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.