NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | J’AI SUCCOMBE A L’ENVOÛTANTE MAJESTÉ DES INOUBLIABLES SERRES ROYALES DE LAEKEN
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
29756
post-template-default,single,single-post,postid-29756,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

J’AI SUCCOMBE A L’ENVOÛTANTE MAJESTÉ DES INOUBLIABLES SERRES ROYALES DE LAEKEN

  |   ARCHITECTURE, BELGIQUE, Bruxelles, EUROPE, NATURE, VOS ENVIES   |   6 Comments

 

fontaine & en arrière plan la coupole du Jardin d’Hiver

Serres Royales de Laeken, Bruxelles

 

 

 

Avant-hier soir, j’ai, au nord de Bruxelles, vécu quatre-vingt-dix minutes d’émerveillements continus.

 

Extatiques instants dont les magnifiques Serres Royales de Laeken, que je rêvais d’explorer depuis mon escale aux jardins hollandais de Keukenhof, furent, à plus d’un titre, l’inoubliable théâtre.

 

Cachés au cœur du vaste domaine royal éponyme, ces joyaux du patrimoine belge, nés de la volonté du roi Léopold II, signent d’emblée toute leur singularité en ne se dévoilant au public que durant une très courte fenêtre printanière annuelle de trois semaines.

 

Mais quel mémorable rendez-vous !

 

Époustouflant écrin de verre et fer forgé imaginé, au cours de la seconde moitié du 19 eme siècle, par Alphonse Balat, la majestueuse architecture des lieux, conjuguant verrières, galeries couvertes, pavillons et coupoles ciselées avec élégance, 

 

 

fait, en effet, figure, ici, de premier chef-d’oeuvre.

 

 

 

Voyant sa beauté irradier aux dernières lueurs du jour, lorsque les rayons du soleil, se parant progressivement de mille nuances d’orange, viennent en iriser les façades.

 

 

 

En ce qu’elle inonde les serres de lumière naturelle et leur offre, par ailleurs, un vaste espace où se déployer, cette esthétique  novatrice, qui plus tard inspirera les tenants de l’Art Nouveau, participe irrémédiablement de leur caractère grandiose .

 

à l’intérieur des serres

 

 

Reste que l’extraordinaire beauté architecturale des lieux ne sert ici qu’un objectif : mettre en valeur l’inestimable richesse des collections florales, pour certaines plantées il y a deux cents ans, du domaine de Laeken.

 

Ainsi, le parcours de visite débute, en extérieur, par la découverte du parc.

 

Où cerisiers du Japon et glycine règnent, notamment, en maître

 

la tour japonaise en arrière plan

 

 

 

tandis que d’autres espèces s’échappent à travers quelques ouvertures.

 

 

 

L’itinéraire se poursuit, ensuite, à l’intérieur des serres.

 

La scénographie particulièrement léchée, n’hésitant pas à recourir aux sculptures, bancs, escaliers

 

 

et même à l’ atelier de la Reine Elisabeth, 

 

 

magnifie, avec brio, un univers végétal d’exception, fort de plus d’un milliers de plantes :

 

 Camélias, Anthuriums, Abutilons, Fougères, Marguerites, Oiseaux de paradis, Hortensias, Azalées, Fuchsias, Géraniums et Palmiers , pour ne citer que celles là, offrent ainsi, à travers leurs couleurs et parfums, un incroyable ravissement sensoriel.

 

 

 

Mais si je ne devais retenir qu’un seul souvenir des Serres Royales de Laeken, ce serait, sans surprise, la spectaculaire rotonde, aux dimensions vertigineuses, du Jardin d’Hiver où s’épanouissent de gigantesques palmiers. 

 

 

 

Ou l’Art de clore, avec la manière, mon exploration de cet inoubliable éden belge dont je vous recommande la visite.

 

………………………………..

 

 

A titre informatif, les Serres Royales de Laeken sont ouvertes au public, six jours sur 7, jusqu’au 10 mai 2019 (inclus), moyennant un droit d’entrée de 2,50 euros, selon des horaires journaliers indiqués  ici  et se répartissant en 2 créneaux : 9H30-15h30  & 20h-21h30 (à ce titre uniquement le week-end, soit de vendredi à dimanche soir, ainsi que les jours fériés)

 

J’ai pour ma part opté pour la visite nocturne, moins prise d’assaut (même s’il vaut mieux être sur place dès 19 h pour être parmi les premiers à franchir les grilles du Château lorsqu’elles ouvrent à 20 h ) et permettant de voir les serres ensoleillées puis à la tombée du jour.

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

6 Commentaires
  • Avatar

    Véro | Avr 23, 2019 at 18 h 53 min

    C’est à deux pas (pour nous), c’est pas cher et c’est un lieu qui ravi les sens. Nous l’avons visité à quelques reprises déjà, mais cette manière d’en parler complétée par ces merveilleux clichés me donne envie d’y retourner. Surtout que par expérience, je sais que le parcours change d’une année à l’autre. Merci pour cette mise en valeur d’un des rendez-vous prisés des Belges et des Bruxellois.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Avr 23, 2019 at 19 h 18 min

      Merci beaucoup Vero pour vos mots ! Quelle chance vous avez de pouvoir vous rendre aux serres quand bon vous semble 😉. Elles sont vraiment féeriques et offrent une parenthèse enchantée que je ne suis pas prête d’oublier . Je note que le parcours varie chaque année, ce sera une raison supplémentaire pour moi de revenir à Bruxelles. Une capitale européenne que j’adore .

  • Avatar

    Florence | Avr 23, 2019 at 20 h 51 min

    Les photos sont splendides et donnent vraiment envie de ne pas manquer ce rendez-vous annuel!

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Avr 23, 2019 at 21 h 25 min

      Merci beaucoup Florence ! Tout le mérite revient aux serres qui se révèlent si photogéniques 👌👌. Elles méritent vraiment que l’on s’y attarde 😉

  • Avatar

    Célinie | Avr 25, 2019 at 4 h 52 min

    Un vrai ravissement pour les yeux qui donne une furieuse envie de se rendre sur place incontestablement 🙂

    Merci pour cette échappée florale et architecturale JPV.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Avr 25, 2019 at 11 h 38 min

      Ravie, Célinie, que tu aies aimé cette bucolique échappée . Les serres de Laeken sont effectivement d’une beauté à couper le souffle et se visitent aisément en famille. A inscrire sur votre To Visit List 😉

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.