NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | DIRECTION LE MAGNE, PARADIS CONFIDENTIEL DU SUD PELOPONNESE
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
12714
post-template-default,single,single-post,postid-12714,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

DIRECTION LE MAGNE, PARADIS CONFIDENTIEL DU SUD PELOPONNESE

  |   ARCHITECTURE, EUROPE, GASTRONOMIE, GRECE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, NATURE, SHORT BUT SWEET ESCAPADES, TOUS   |   No comment

 


 village de Vathia,  région du Magne, Péloponnèse

 

Si Athènes ainsi que les îles des Cyclades ( déjà évoquées ici, ici et ) figurent au palmarès des destinations grecques les plus courues, il n’en demeure pas moins que cette contrée méditerranéenne cache d’autres édens ( pour certains encore méconnus) qui sauront contenter les personnes avides d’expériences authentiques outre celles désireuses de sortir des sentiers battus. 

 

A ce titre, je vous recommande de poser, pour quelques jours, vos valises dans la région la plus méridionale de Grèce Continentale : celle du Péloponnèse.

 

Outre ses nombreux sites  (indéniables témoins du glorieux passé du pays) archéologiques,  à l’instar notamment des vestiges de Mycènes, des ruines d’Olympie, de Mystra, de Sparte ou de Delphes, du Théâtre d’Epidaure ainsi que du Canal de Corinthe, 

 

 canal de Corinthe

 

 , l’irrésistible charme (auquel j’ai bien évidemment succombé) du Péloponnèse tient à la spectaculaire beauté des paysages qui se dévoilent au fil des routes qui le traversent.

 

Impressionnantes gorges et grottes, falaises déchiquetées, époustouflants panoramas, magnifiques villages-forteresses  construits en pierre et paisibles ports de pêches.

 

Mais aussi  idylliques plages  aux eaux transparentes, criques isolées, oliveraies de Kalamata (grosses olives, couleur violette, réputées à travers le monde) à perte de vue ou encore monastères perchés au sommet des montagnes.

 

Autant d’atouts touristiques qui vous subjugueront encore davantage si vous empruntez, comme je l’ai fait,  la superbe route côtière menant, en un peu plus de 4 heures depuis la capitale grecque, jusqu’à la pointe sud du Péloponnèse.

 

Là,  s’ouvre, en effet, les portes d’un paradis sauvage ignoré (à tort) par les touristes : l’ envoûtante péninsule du Magne (s’étendant, en 2 « provinces » à la physionomie différente, de la ville de Kalamata, dans le Magne de Messenie, au cap Tainaron, dans le Magne de Laconie )  où j’ai séjourné, avec bonheur, au mois de mai.

 

Un territoire  fascinant !

 

Aussi bien pour la beauté de sa nature sauvage  que pour la majesté des points de vue ( tous à couper le souffle) qu’il offre depuis ses routes en corniche.

 

 Vous ne trouvez pas ?

 

P1070034

P1070183

P1070039

 

Ce premier émerveillement passé, c’est au cœur de quelques uns des villages ( désormais dépeuplés après plusieurs décennies de Vendetta ) traditionnels du Magne, où le Temps semble s’être arrêté, que je vous conseille, ensuite, de poursuivre votre exploration de cette région.

 

Impossible que vous ne succombiez pas au charme de celui de Gérolimenas,

 

 

 abrité dans la baie éponyme, dont les tavernes, les étroites ruelles et la petite plage sont le cadre idéal pour décompresser.

 

P1070537

P1070493

P1070494

P1070501

P1070500

 

Plus au nord, à quelques dizaines de kilomètres de Gerolimenas, le pittoresque port du bourg d’ Agios Nikolaos

 

 

est une autre parfaite halte pour grignoter un encas (voire plus)  avant d’aller se baigner sur la toute proche plage de Stoupa

 

 Agios Nikolaos

 

 

 

Hameau perché dans un environnement paradisiaque, Langada, est un autre must Visit du Magne..

 

 

Pourquoi mérite t-il le détour ?  

Une image valant mille mots, voici ma réponse :

Superbe panorama non ?

 

 

Enfin, impossible pour moi de vous faire quitter la région maniote sans vivement vous recommander d’aller découvrir l’impressionnant village,  quasi abandonné mais au charme indicible, de Vathia.

 

 

 

Ce dernier doit sa renommée à ses tours fortifiées en pierre (de plus d’une dizaine de mètres de hauteur), percées de fenêtres.

 

Bâties, à l’origine,  pour servir de système défensif contre les envahisseurs étrangers mais également  les membres d’autres clans ( vous n’avez pas oublié, comme je vous le rappelais un peu plus haut,  que le Magne fut une terre de Vendetta), elles ont depuis (pour certaines d’entre elles) été reconverties en des hébergements atypiques et exclusifs dont il sera question un peu plus loin dans ce billet. 🙂

  

Nul doute que le village de Vathia se dressant, face à la mer, au sommet d’un promontoire rocheux vous laissera un souvenir indélébile 🙂

 

 

Plutôt amateurs de farniente ?

 

plage de Porto Kagio

 

N’ayez crainte, vous trouverez, vous aussi,  votre bonheur dans le Magne où de splendides plages, de surcroît encore préservées, se succèdent mais ne se ressemblent pas.

 

Tout au sud de la péninsule, celle de Porto Kagio, abritée dans une baie,  permet, au choix, de lézarder sur des transats ou de déjeuner dans des tavernes tout en profitant  de la charmante vue.

 

P1070116

P1070123


P1070154

 

 

A quelques encablures de Porto Kagio, la plage de Marmari est un autre spot qui devrait, à ce titre, vous plaire.

 

P1070111

 

 

Et pour ceux en quête de criques sauvages,  (et de la quiétude subséquente) vous n’aurez aucun mal à en dénicher sur la route longeant la côte entre Spouta et Kardimili.

 

A vous de bien ouvrir les yeux 🙂

 

 

Mais parcourir le Magne c’est aussi faire des découvertes inattendues.

 

Qu’il s’agisse du cap Matapan ou Tenaro, point le plus au sud de l’Europe continentale, que l’on rejoint par un sentier pédestre partant du Porto Kagio;  des ruines du sanctuaire dédié à Poséidon

 

 

 

ou encore des surprenantes Grottes de Diros.

 

 

La visite de ces dernières, au bord d’une embarcation naviguant sur l’un des plus beaux lac souterrain au monde, reste l’un des moments les plus marquants de mon exploration du Magne.

 

Et il y a franchement de quoi ! Car admirer, sur 1500 mètres (1200 mètres à bord et 300 mètres à pied), des stalactites et stalagmites demeure une expérience mémorable.

 

 

P1070752

 

Que serait, par ailleurs,  un parcours dans cette région du Magne  sans une halte pour découvrir ses édifices religieux et notamment ses nombreuses églises byzantines  ?

 

 fresque des 12 signes du zodiaque au monastère de Dekoulou

 

L’église médiévale de Kardimili est donc un must see, sous réserve que vous soyez cependant prêts à gravir le sentier pentu qui y mène..

 

 

Si tel n’est pas le cas, rendez vous alors au superbe monastère de Dekoulou, situé sur les hauteurs du village de Limeni.

 

 

 

Outre son emplacement géographique inouï (lui permettant de bénéficier d’un panorama spectaculaire) cette église byzantine se distingue par ses fresques du 18 ème siècle représentant le Christ, les saints, outre les 12 signes du Zodiaque.

 

 

Un arrêt dans le joli port de pêche de Limeni,

 

 

vous permettra, ensuite,  de vous remettre de toutes vos émotions.

 

Y déjeuner, presque les pieds dans l’eau (sachant qu’en terme de restaurants vous aurez l’embarras du choix), ça n’a franchement pas de prix !

 

quelques établissements à Limeni

 

 

Enfin, l’ultime raison qui, à mes yeux, justifie tout séjour dans le Magne tient à ses hébergements (pour certains atypiques) qui offrent des vues exceptionnelles sur la nature.

 

Le Marmari Paradise, construit en surplomb de la plage éponyme, en fait partie.

 

 

Vous y serez aux premières loges pour, entre autre, voir, depuis les chambres ou le restaurant, le soleil se lever…

 

 

 

Mais c’est pour le Tainaron Blue Retreat que j’ai eu un véritable coup de cœur.

 

 

 

 

Une adresse secrète que je n’hésite pas à partager avec vous car le crédo du JPV est de toujours vous faire découvrir des lieux exclusifs 🙂  

 

(une raison supplémentaire pour vous abonner à sa newsletter.. je dis ça je ne dis rien )

 

 

D’abord pour son architecture.

 

Cet hôtel a, en effet,  pris ses quartiers dans une ancienne tour de pierre, typique de la région du Magne, reconvertie en un superbe établissement encore confidentiel.

 

 

Puis pour le cadre ultra idyllique dont on jouit dans la cour, pavée de pierre et plantée d’arbres,  qui entoure la piscine à débordement faisant face à la mer.

 

 

Si vous aviez encore des réticences concernant cette destination du sud Péloponnèse, elles viennent, j’en suis persuadée, de s’envoler.

 

A raison….

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.