NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

FAIRE LE TOUR DU MONDE DE LA BIODIVERSITÉ AU ZOO DE VINCENNES

  |   ANIMAUX, EUROPE, FRANCE, île-de-france, PORTFOLIOS   |   6 Comments

 

 

biotope Sahel-Soudan : girafe, autruche et le Grand Rocher en arrière plan

 

De mon enfance, j’ai, entre autre, gardé cette fascination pour les espèces animales, fussent t’elles visibles sous nos latitudes ou dans des contrées plus lointaines.

 

Inutile, dès lors, de préciser que c’est cet amour pour les animaux qui a, en premier lieu, motivé mon voyage, il y a 4 ans, en Tanzanie.

 

Terre idéale où partir, lors de safaris, à la rencontre d’une faune, comprenant notamment les BIG 5, exceptionnelle.

 

(une mémorable expérience déjà racontée ici.)

 

Mais à défaut de pouvoir me rendre, à chaque fois que j’en ressentais le besoin,  en terre Massai ou dans des pays d’Afrique australe,  certains zoos français, parce qu’ils permettent d’explorer la biodiversité mondiale, sont, de fait, devenus mes haltes de prédilection.

 

En l’occurrence, ceux de Beauval,  du Parc des Félins  et de Thoiry où j’ai pu me rendre ces dernières années.

 

Inauguré en 1934 ( après le succès de l’exposition coloniale s’y étant tenue 3 ans plus tôt) dans le bois de Vincennes, l’exploration du parc zoologique de Paris manquait pourtant encore  à mon palmarès. 

 

C’est pourquoi, profitant, il y a une semaine, d’un dimanche ensoleillé, je me suis enfin décidée à aller découvrir ce lieu que je rêvais de visiter depuis sa réouverture (après six années de restauration)  au printemps 2014

 

Un voyage au cœur de la biodiversité que je n’ai pas regretté.

 

En effet, le parcours fléché,  de 4 kilomètres, mis en place au cœur du zoo (s’étendant sur une superficie de plusieurs hectares) permet de traverser 5 biotopes.

 

  La Patagonie, le Sahel-Soudan, l’Europe, Madagascar et l’Amazonie- Guyane.

 

  Étant précisé que chacun d’entre eux reconstitue, aux fins de conservation, l’environnement naturel (forêt de conifères, forêt tropicale, marais, pampa, savane ou encore delta) des 170 espèces, correspondant à un peu plus d’un millier d’animaux, abritées ici.

 

P1100030

P1090855

P1090959

P1090859 P1090852

P1100057

P1100033

 

 

Au détour de cette promenade à ciel ouvert,  ayant pour toile de fond l’impressionnant Grand Rocher (lequel m’a, soit dit en passant, rappelée les  skopjes du parc tanzanien du Seregenti et plus prosaïquement les rochers du film d’animation le Roi Lion) qui domine le zoo,

 

 P1090689

P1100032 P1100041

 

   se laissent, notamment, découvrir des  guanacos

 

P1090570 P1090574 P1090582

P1090664

 

des autruches

 

P1090589

P1100038

 

 des gazelles

 

P1090768

  P1090766

 

des rhinocéros blanc

 

P1090684 P1090701 P1090696 P1090759

 

des otaries,

 

P1090603 P1090606 P1090620 P1090627 

P1090634

 P1090647

 

des oryx (dont il a été question dans l’article consacré à l’hôtel Al Maha),

 

P1090717

 P1090744 P1090748  P1090743

 

des addax,

P1090778

P1090781

 

des grands koudous,

P1090864

 

des marabouts d’Afrique,  

P1090822 P1090816

 

d’autres volatiles

 

 P1090677 P1090680

 

des zèbres de Grevy, 

 

   P1090703 P1090713 

 

des girafes,

 

P1090784 P1090832 P1090842 P1090789

P1090873 P1090866 P1090871

 

des lions et lionnes,

 

P1090733 P1090734   

 

des jaguars,

 

P1100044 P1100045 P1100046

 

des loups,

 

P1090958

 

des babouins,

 

  P1090882 P1090887 P1090891 P1090877

 

des vautours,

 

P1090953 P1090943

 

des propithèques couronnés,

 

P1100284 P1100286 P1100289 P1100292

 

des tapirs

 

P1100067

P1100079

 

et des capybaras.

 

P1100060  P1100068 

 

Pour autant, la découverte des espèces animales ainsi que de la flore endémique n’est pas encore terminée.

 

Elle se poursuit, en effet,  dans trois autres espaces, quant à eux clos, du zoo. 

 

 Tout d’abord dans le vivarium. 

 

Y cohabitent (par exemple) caméléons, reptiles, tortues, lézards, caïmans nains, quelques amphibiens (crapauds et grenouilles) , outre des écrevisses.

 

P1090903 P1090909 P1090921 P1090924 P1090931 P1090938

 

Puis,  dans l’impressionnante Grande Volière 

 

P1100021

P1100020

 

où plusieurs oiseaux du Delta, tels les spatules blanches,

 

P1090970

P1100001

 

les ibis et les flamands rose vaquent à leurs occupations.

 

P1100010 

P1090972

 P1090982  

P1100019 P1100003 P1100004

 

Ultime escale de ce parcours, la serre tropicale est le lieu où je me suis le plus sentie transportée.

 

P1100281 

 

Et pour cause !

 

Plusieurs magnifiques fleurs, dont de superbes anthuriums et oiseaux de paradis, y poussent. 

 

  P1100087

P1100220

P1100106

 

P1100116

 

Sans oublier les différentes espèces animales que l’on peut, également, y admirer à l’instar des : 

 

caméléons panthère,

 

  P1100262 P1100252

 

 tortues rayonnées, 

 

P1100245 P1100241

 

 lémuriens ,

 

P1100236 P1100225

 

 tamarins bicolores,

 

P1100190

 

 boas constrictor, anaconda vert, petites grenouilles, iguanes et raies

 

P1100279

P1100099 P1100101 P1100104 

 

 perroquets et toucans,

 

P1100095 P1100096 P1100097 P1100202

P1100213 P1100210

 

 lamantins, 

 

P1100188

P1100165 P1100154

 

 spatules rose 

P1100143

P1100136 P1100141

 

et d’ étonnantes fourmis champignonnistes

 

P1100123 P1100120

P1100115 P1100113 P1100112 P1100131 P1100117 

 

Autant d’animaux dont on apprend beaucoup de choses grâce aux  nombreux panneaux pédagogiques et tablettes interactives installés sur l’ensemble du site.

 

Le Zoo de Vincennes est donc une escapade (qui ravira petits et grands) à inscrire, en ce début de vacances, à votre To Visit List parisienne.

 

Que cette dernière soit diurne ou ….. nocturne.

 

Car oui, chaque jeudi du mois de juillet, vous aurez toute latitude pour l’arpenter  jusqu’à la tombée de la nuit et vivre ainsi une expérience unique.

 

Alors profitez en !

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

6 Commentaires
  • Avatar

    Marie-Cécile | Juil 17, 2016 at 8 h 04 min

    Bonjour Pigeon voyageur !

    Je poste enfin mon premier commentaire sur ton magnifique blog !

    Les photos sont magnifiques et tu arrives à nous faire voyager même en restant à Paris (ou presque) !

    J’ai également eu l’occasion de visiter ce magnifique zoo et j’ai effectivement été bluffée par la serre tropicale (qui offre son lot de surprises, surtout lorsqu’on lève le nez…. entre les oiseaux qui volent au dessus de nous et, s’il on est patient et attentif, la possibilité de voir des paresseux !!).

    Certains endroits donnent une impression d’immensité et la possibilité aux animaux de pouvoir se déplacer « librement » (en particulier le Sahel-Soudan).

    Si je peux me permettre 2 bémols cependant : le prix d’entrée qui me semble trop élevé et le bassin des lamantins que je trouve personnellement trop petit.

    Sinon c’est effectivement une sortie à faire, notamment en famille, pour apprécier les efforts qui sont faits, entre autres, pour préserver un échantillon de biodiversité !

    Merci encore pour ta générosité à nous faire partager ces merveilles et bravo pour ces splendides photos !

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Juil 17, 2016 at 17 h 31 min

      Chère Marie-Cecile , quel plaisir de te lire ici !! Merci beaucoup pour tes compliments qui me vont droit au cœur ?
      Alors effectivement, le prix d’entrée à 22 euros par adulte est un peu cher mais après y être allée je me dis que cela vaut néanmoins le coup car entretenir tout ce petit monde doit coûter énormément . Et qui plus est le fait de pouvoir découvrir toute cette faune sans quitter Paris est un plus. Je pense que la meilleure option économique reste finalement de prendre le pass annuel qui est vite amorti si tu t’y rends plusieurs fois dans l’année . Quant aux lamentins, un bassin plus grand serait sans doute plus adéquat c’est certain. Peut être que ce sera mis en place avec le temps ?

  • Avatar

    Anne-Laure | Juil 17, 2016 at 14 h 39 min

    Merciii encore au JPV pour cette escapade qui donne un bel aperçu et une belle idée d’activité en famille !!!

  • Avatar

    Angela | Juil 20, 2016 at 0 h 36 min

    Merci JPV tu donnes toujours envie de tester les destinations ou sorties quand on lit tes articles. Comment tu classerais le zoo de Vincennes par rapport à celui de Bauval ?

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Juil 20, 2016 at 21 h 09 min

      Merci Angéla ! Pour moi le Zoo de Beauval reste le plus beau, le mieux aménagé et celui qui abrite le plus grand nombre d’espèces! Mais celui de Vincennes, certes de moindre envergure par rapport au précédent, à cependant l’avantage d’être à Paris. Il faut visiter les deux car l’expérience est différente

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.