NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | CAP SUR LES JOYAUX CHRÉTIENS, INSCRITS AU PATRIMOINE DE L’UNESCO, DU PAYS BOURGUIGNON
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
15307
post-template-default,single,single-post,postid-15307,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

CAP SUR LES JOYAUX CHRÉTIENS, INSCRITS AU PATRIMOINE DE L’UNESCO, DU PAYS BOURGUIGNON

  |   ARCHITECTURE, EDIFICES RELIGIEUX, EUROPE, FRANCE, HISTOIRE & DEVOIR DE MEMOIRE, PATRIMOINE DE L'UNESCO, PORTFOLIOS, SHORT BUT SWEET ESCAPADES, TOUS, VOS ENVIES   |   2 Comments

 

cloître roman, Abbaye de Fontenay, Bourgogne

 

Situé à un peu plus de deux heures de route de Paris, le pays Bourguignon cache deux joyaux médiévaux de la Chrétienté ( figurant d’ailleurs parmi les premiers sites français à avoir  été inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco )  dont la beauté justifie, à elle seule, le déplacement.

 

Véritables splendeurs,  à l’ornementation dépouillée privilégiant  façades sobres, plan en croix latine et chapiteaux sculptés en forme de feuillage, de l’art roman, ces deux édifices religieux, explorés, il y a peu,  lors de ma toute première escapade dans la région, vous laisseront, j’en suis certaine, un souvenir impérissable.

 

Cap donc sur l’Abbaye de Fontenay ainsi que la Basilique de Vezelay, deux sites incontournables qui doivent impérativement rejoindre (si ce n’est pas encore le cas)  votre To Visit List touristique française !

 

Paroles de Pigeon Voyageur 🙂

 

 

L’ABBAYE DE FONTENAY, MONASTÈRE CISTERCIEN LE MIEUX CONSERVÉ AU MONDE

 

salle du chapitre de l’Abbaye de Fontenay

 

Classée, depuis 1981, au Patrimoine Mondial de l’Unesco,

 

 

 

la multicentenaire et immense Abbaye de Fontenay, fondée, en 1118, par Saint Bernard dans un vallon marécageux (désormais préservé) situé près de la ville bourguignonne de Montbard , demeure à ce jour le seul et, en outre, le plus ancien monastère cistercien  au monde à témoigner d’un état de conservation aussi remarquable.

 

 

 

Une véritable aubaine pour ceux désireux, comme moi, de découvrir le sobre cadre de vie d’une communauté, vivant en autarcie, de moines dont les seules activités étaient, conformément à la règle bénédictine énoncée au 6 ème siècle par  Saint Benoit,  la prière et le travail.

 

Le déclenchement, en 1789, de la Révolution Française sonnera pourtant la fin de la paisible vie monastique qui s’y déroulait jusque là.

 

L’abbaye sera deux ans plus tard, en effet, vendue comme bien national à son premier acquéreur, Monsieur Hugot.

 

Placée, dans un premier temps, sous le signe de la papeterie c’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre alors pour ce joyau bourguignon qui changera à nouveau de propriétaire en 1820.

 

Transmise de génération en génération, depuis cette date, au sein de la famille Montgolfier-Aynard,  l’Abbaye de Fontenay lui est ainsi redevable des multiples restaurations entreprises par ses membres au cours des siècles et grâce auxquelles elle est désormais ouverte à la visite.

 

Et même si certains de ses bâtiments à l’instar notamment du pigeonnier,

 

 

 

du logis abbatial, de la prison

 

 

ou de l’aile Seguin,

 

 

 ne peuvent être explorés par le public ( car ayant été convertis en bureaux et habitations), je vous garantis que l’émerveillement sera quand même au rendez vous.

 

Ainsi, comment ne pas, dès votre arrivée, être éblouis par la Porterie qui marquait l’entrée dans le monastère ?

 

 

  Une fois celle-ci franchie, quelques uns des édifices de l’abbaye s’offrent déjà aux regards et invitent à démarrer l’exploration.

 

La construction des lieux donne une indication primordiale quant à la nature des espaces où vous pourrez pénétrer puisque ceux consacrés à la prière et à la vie quotidienne se concentrent plutôt à l’ouest du site tandis que ceux réservés au travail ont davantage été érigés en lisière de ce dernier, donc à l’est.

 

Les deux sculptures de chiens que vous apercevrez sur votre gauche en vous rendant à l’église abbatiale, marquent l’emplacement de l’ancien chenil ou étaient gardés les chiens des ducs de Bourgogne.

 

le chenil

 

En tournant à droite après le chenil, l’immense église abbatiale,

 

 

 

consacrée, en 1147, par le pape Eugène III et qui ne sert plus de lieu de célébrations (à l’exception de l’unique messe qui s’y déroule annuellement au mois de septembre) vous ouvre ses portes.

 

 

 

Si tout dans son architecture bannit le superflu et invite au recueillement du visiteur ( façade sobre, ornementation dépouillée, chapiteaux peu sculptés et faible luminosité), j’ai pourtant été séduite par la beauté de sa statue de la Vierge à l’Enfant également appelée  Notre dame de Fontenay,

 

 

qui cache la porte des morts donnant sur le cimetière des moines;

 

 

 ses multiples arcades

 

 

ainsi que ses vitraux aux motifs géométriques ou floraux. 

 

    

 

Et comme l’an dernier à l’Abbaye de Fontevraud, j’ai, durant de longues minutes, contemplé, dans l’abside, les gisants et pierres tombales ( notamment ceux de l’évêque anglais Ebrard de Norwich, qui finança la construction de l’église, et du chevalier bourguignon Mello d’Époisses). 

 

 

Le dortoir (occupant, au dessus de la salle capitulaire, le premier étage du bâtiment des moines) 

 

 

, que l’on rejoint, depuis l’église abbatiale, grâce à un escalier,  se distingue à double titre.

 

En premier lieu par sa charpente en forme de coque renversée que les moines, qui y dormaient, en collectivité, sur des paillassons disposés à même le sol, pouvaient observer à loisir avant de sombrer dans les bras de Morphée.

 

 

La vue panoramique qu’il offre sur le cloître constitue, ensuite, son deuxième atout.

 

P1160176

 

Lieu baigné de lumière, le cloître, lui même adossé à l’église abbatiale, est, quant à lui, le véritable cœur de l’abbaye puisque toutes les salles se répartissent autour de ce dernier et que c’est également en ce lieu que les moines méditaient et lisaient.

 

 

Mais outre sa position centrale, l’unicité de ce cloître tient à son style roman qui en fait l’un des seuls encore intact en France.

 

Dois-je également ajouter que ces 4 galeries, lesquelles offrent de superbes perspectives, entre autre sur le clocher de l’abbaye, ajoutent à son charme ? 

 

  

 

 

 

Communiquant avec le cloître, ne manquez pas l’autre espace le plus important de l’abbaye : la salle capitulaire ou salle du chapitre (en référence au chapitre de la règle de Saint Benoit qui y était étudié et commenté tous les matins) où l’ensemble des décisions  affectant la vie de la communauté étaient prises.

 

 

 

Principe d’autonomie  oblige, les moines cultivaient les aliments dont ils se nourrissaient ainsi que les plantes qu’ils utilisaient pour se soigner dans les anciens jardins situés au nord du site.

 

Désormais devenus des lieux de promenade, la canicule (37 degrés) qui sévissait en Bourgogne lors de mon escale à Fontenay m’a cependant dissuadée d’aller les découvrir.

 

Parce que oui, qui veut aller loin ménage sa monture 🙂

 

Cette exploration est donc reportée sine die…

 

J’ai, néanmoins, pu admirer les nouveaux jardins (car aménagés il y a une vingtaine d’année) qui ont été plantés en face de la Porterie et de l’ancienne boulangerie des moines.

 

 

 

Puis vient la découverte des bâtiments consacrés au travail des moines.

 

Tout d’abord celle de l’imposante forge, installée à quelques pas de la rivière,  qui fut d’ailleurs la première usine métallurgique d’Europe.

 

 

 

 Sa cheminée, son moulin outre son marteau hydraulique sauront éveiller votre curiosité.

 

IMG_7425

 

  Puis celle du  grand bâtiment abritant l’ancienne boulangerie et sa cheminée,

 

 

le four de la boulangerie

 

mais, également, le musée lapidaire, où sont exposées des sculptures datant du Moyen Age,  ainsi que la boutique de l’abbaye.

 

Aujourd’hui, hormis les nombreux tournages qui s’y déroulent, Fontenay devient durant l’été, à l’instar de l’abbaye de Fontevraud, une scène culturelle accueillant concerts et représentations théâtrales.

 

Une bien belle manière de faire revivre les lieux..

 

 

LA BASILIQUE SAINTE MARIE MADELEINE DE VEZELAY, UN JOYAU SUR LES CHEMINS DE COMPOSTELLE

 

 parvis de la basilique de Vezelay

 

Inscrite, en 1979, au Patrimoine de l’Unesco , la Basilique Sainte Marie Madeleine de Vezelay,  perchée depuis le 12 ème siècle (date de sa construction en tant qu’église abbatiale de l’abbaye de Vezelay) au sommet du village éponyme,  a de quoi éblouir ceux qui la découvrent pour la première fois !

 

A cet emplacement, s’élevait, au 9 ème siècle, un monastère bénédictin, lui même jouxté (comme je vous l’expliquais s’agissant de l’Abbaye de Fontenay) par des bâtiments  aussi bien destinés à la vie en communauté qu’au travail des moines.

 

Abritant en son sein les reliques de Sainte Marie Madeleine, elle devint très rapidement et de ce seul fait, un haut lieu du christianisme (ainsi c’est depuis ce site que les rois Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion lancèrent, à la fin du 12 ème siècle, la troisième croisade en Terre Sainte) et une étape de choix sur les chemins  de Compostelle.

 

A la Révolution, l’abbaye fut vendue, puis démolie en partie avant d’être finalement, et grâce à l’intervention de l’écrivain Prosper Mérimée, restaurée, au milieu du 19 ème siècle,  par l’architecte Viollet le Duc.

 

Mais autant vous le dire tout de suite explorer la basilique de Vezelay se mérite !

 

Il faut d’abord pénétrer, à pied, dans cette cité médiévale  et remonter sa rue principale, indéniable côte pentue,  menant audit édifice.

 

Au cours de cette ascension, laissez vous séduire par les belles habitations accrochées à flanc de falaises ( où vécurent, comme l’attestent de nombreuses plaques, quelques écrivains célèbres tels Romain Rolland ou Georges Bataille) les jolies façades en pierre, les cosy restaurants et établissements hôteliers ainsi que les boutiques devant lesquels vous passerez, outre les charmantes  petites ruelles où il fait bon flâner.

 

Un premier voyage en soi !

 

P1160285

 

P1160324

 

 

Puis au bout de l’artère principale, surgit enfin la  façade de la basilique .

 

 

Typique de l’art roman, cet édifice religieux se distingue, tout comme l’abbaye de Fontenay, par l’extrême sobriété de son architecture qui pour autant n’en demeure pas moins belle.

 

J’en veux notamment pour preuve la finesse avec laquelle ses chapiteaux ainsi que son portail ont été sculptés.  

 

 

Une fois à l’intérieur, l’immense et lumineuse nef, principal attrait de l’église et où se tiennent, chaque été, des concerts musicaux ,  se dévoile dans toute sa splendeur.

 

La messe, alors en cours,  m’a cependant empêchée d’explorer davantage les lieux et de les photographier.

 

P1160363

 

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, j’ai donc délaissé l’intérieur de la basilique pour rejoindre ses terrasses.

 

Au passage, j’en ai profité pour admirer la superbe structure extérieure de l’édifice.

 

IMG_7494

P1160388 P1160395

 

Découvrir le magnifique panorama offert, depuis les belvédères, sur le Morvan et la vallée de la Cure m’a tout simplement époustouflée.

 

 

Je ne pouvais rêver meilleure façon de clôturer cette visite de Vezelay.

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

2 Commentaires
  • Avatar

    Caro | Sep 9, 2016 at 9 h 42 min

    C’est magnifique ! Depuis le temps que cette région me fait envie… merci pour le partage.

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Sep 9, 2016 at 18 h 01 min

      Merci Caro ! Une superbe région qui mérite vraiment que l’on s’y attarde alors ne tardez plus 🙂

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.