NEWSLETTER



Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | SOUVENIRS D’UN WEEK END ESTIVAL A RENNES, CAPITALE BRETONNE AUX MULTIPLES FACETTES
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
26931
post-template-default,single,single-post,postid-26931,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

SOUVENIRS D’UN WEEK END ESTIVAL A RENNES, CAPITALE BRETONNE AUX MULTIPLES FACETTES

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EDIFICES RELIGIEUX, EUROPE, FRANCE, GASTRONOMIE, TOUS, VOS ENVIES   |   10 Comments

 

« Boy with Frog », 2009, Charles Ray

Cloître du Couvent des Jacobins, Exposition Debout -Collection Pinault, Rennes

 

Un peu moins de 48 heures.

 

 C’est le temps qu’aura, in fine, duré mon escapade rennaise d’il y a quelques jours.

 

Une brève échappée qui, non contente de m’apporter la fraîcheur salvatrice dont Paris était alors cruellement dépourvue, m’a également ouvert les yeux sur les charmes, pluriels, de la capitale bretonne.

 

Où, depuis des siècles, s’écrivent des pages essentielles de l’Histoire, de l’Architecture ainsi que de la Gastronomie française.

 

Où la promotion de l’Art, notamment contemporain, constitue désormais un élément clé de la renaissance culturelle dont elle est le théâtre.

 

 Où la douceur de vivre, signature régionale s’il en est, reste palpable à chaque coin de rue.

 

Beautiful Rennes, parvenue à renaître de ses cendres après le terrible incendie l’ayant détruite en 1720, for sure !

 

En l’inscrivant, l’an dernier, sur ma longue Travel List hexagonale, j’étais, en effet,à mille lieux d’imaginer à quel point cette cité, qui vit ma mère obtenir sa maîtrise de Sciences Economiques, me séduirait.

 

Incontournables,  plus atypiques ou  uniquement visibles le temps d’un été, et en particulier celui-ci, voici donc mes 12 haltes coup de cœur à ne pas y manquer.

 

 

S’ÉMERVEILLER DEVANT LA BEAUTÉ DES ATYPIQUES MAISONS A PAN DE BOIS

 

 

 

Une incursion dans le, protégé, centre historique de Rennes, au cœur des rues Psalette, Saint Guillaume, Saint Georges, Des Dames, Du Chapitre et Saint Michel outre des Places Saint Anne, du Champ Jacquet et des Lices 

 

 

permet, ainsi,  de découvrir les quelques 286 fascinantes maisons à pan de bois, typiques de Bretagne,  devenues l’ultime symbole architectural de la ville.

  

place des Lices 

 

place du Champ Jacquet

  

Couleurs vives,

 

Diversité et richesse des motifs choisis pour le décor des façades

 

et  structures en bois apparentes, de tailles différentes, se déployant sur plusieurs étages sont, dès lors , autant d’élements ayant contribué à la renommée de ces multiséculaires habitations .

 

 

emblématique Maison Ti-Koz, classée, bâtie en 1505 et acceuillant desormais le Club El Theatro

 

CONTEMPLER LES MERVEILLES DE LA CATHÉDRALE SAINT PIERRE

 

 

 

Véritable chef d’oeuvre architectural, la cathédrale Saint Pierre se distingue, notamment, par ses magnifiques dorures, lustres et peintures;

ses imposants orgues , ses colonnes mais aussi par son autel.

 

 

Ici, dans ce lieu où furent couronnés les ducs de Bretagne, le recueillement se fait, bel et bien, dans un cadre d’exception.

 

 

 

DÉCOUVRIR LE PATRIMOINE ARCHITECTURAL PLURIEL DE LA VILLE 

 

porte mordelaise

 

En dévoilant des édifices, bâtis à des époques différentes et témoignant de multiples courants architecturaux, les rues de Rennes offrent, de facto, aux visiteurs une incontestable remontée dans le Temps.

 

Dont attestent les irrésistibles maisons à pan de bois, précédemment évoquées,  l’ imposante porte mordelaise, ancienne porte d’accès à la ville,

 

 

les places emblématiques où se dressent des monuments, tels l’inédit Opera (reconnaissable à ses formes courbes ) , l’Hotel de Ville et le Parlement de Bretagne, datant du 17 et 18 ème siècle

 

opéra

 

hotel de ville

 

les superbes façades découvertes au détour des rues pavées

 

façade du lycée Emile Zola où se déroula le second procès d’Alfred Dreyfus

 

 

les originales mosaïques d’Odorico, œuvres d’ Art Déco habillant, avec élégance et modernité, immeubles, boutiques et piscine 

 

maison d’Isidore Odorico, rue Dupont des Loges

 

Immeuble Poirier

 

ainsi que toutes les constructions contemporaines que l’on doit à des architectes de renom.

 

A travers son patrimoine architectural, Rennes conjugue ainsi avec brio passé et contemporanéité.

 

Tours jumelles Horizons, plus hauts bâtiments de Rennes, construits par  Georges Maillols

 

complexe culturel des Champs Libres, oeuvre de Christian de Portzamparc

 

FAIRE LA VISITE GUIDÉE DE L’HISTORIQUE PARLEMENT DE BRETAGNE

 

 

Construit, au 17 ème siècle, par l’architecte Salomon de Brosse, le Parlement de Bretagne est un autre joyau rennais dont la visite guidée mérite assurément le détour.

 

 

 

En en franchissant le seuil, s’ouvrent, en effet, les portes d’un extraordinaire lieu abritant, depuis le 19 eme siècle,  la Cour d’Appel de Rennes et la Cour d’Assises d’Île et Vilaine.

 

 

Plus belle cour de Justice de France, après, bien évidemment, le séculaire palais parisien de l’Île de la Cité, le Parlement de Bretagne regorge de salles d’une beauté à couper le souffle.

 

Restaurées, de surcroît, avec brio au lendemain de l’incendie qui ravagea l’édifice en février 1994 .

 

Rien de tel pour s’en convaincre que de pénétrer dans la vaste salle des Pas Perdus

 

 

les salles d’audience ou de réunion

 

 

Et, in fine, dans la spectaculaire Grand Chambre.

 

Aux innombrables dorures, tentures de velours rouge,  tapisseries et  plafonds à caissons doré peints par Charles Errard.

 

 

SE METTRE AU VERT AU PARC DU THABOR

 

 

dans la roseraie du parc

 

Aménagé il y a 150 ans, le très vaste parc, constitué de plusieurs jardins, du Thabor fait figure de véritable oasis urbaine où se ressourcer .  

 

Mais de cette escale, rappelant par endroits le Central Park new-yorkais,  je garde, principalement, en mémoire :

 

la découverte de son emblématique kiosque,

 

 

la beauté de sa cascade, au pied de laquelle se pressent de nombreux promeneurs, 

 

 

les coqs, aperçus autour d’un point d’eau, 

 

 

son étonnante volière

 

 

sa très belle roseraie et cette oeuvre du street artiste rennais War, achetée par la municipalité, actuellement exposée au sein de l’Orangerie.

 

 

 

Mais Rennes offre, en tout état de cause,  d’autres horizons bucoliques.

 

Tels ces inattendus jardins flottants aménagés sur la Vilaine, le fleuve qui la traverse.

 

 

 

 

EXPLORER , SAMEDI MATIN, LE MARCHE DE LA PLACE DES LICES

 

 

 

Repaire de gourmets et de gourmands, l’historique marché se tenant, tous les samedis matins,  place des Lices est l’enclave d’exception où toucher du doigt, aussi bien sur les étals installés à  l’extérieur que dans les deux halles le constituant, toute la richesse du terroir culinaire breton.

 

Qui voit, ici, ses fruits, légumes, viandes, poissons , fruits de mer, laitages , pâtisseries et alcools célébrés, avec la manière, par de fiers producteurs régionaux.

 

 

Déambuler à travers les stands, particulièrement bien achalandés , rime, dès lors, avec un inoubliable éveil des sens.

 

Atteignant, quant à lui, son apogée devant l’un ou l’autre des food-truck servant une spécialité traditionnelle bretonne des plus gourmandes : l’exquise galette-saucisse .

 

Une épaisse galette de blé noir, froide ou tiède, au milieu de laquelle se cache une savoureuse saucisse grillée, assaisonnée au poivre, pour laquelle locaux et touristes sont prêts à patienter dans une interminable file d’attente avant de pouvoir enfin la déguster.

 

A raison !   Cet encas étant tout simplement délicieux !

  

 

 

 SE RÉGALER AU GALOPIN

 

 

Parce que crêpes ainsi que galettes-saucisses sont bien loin de représenter toute la richesse de la Gastronomie bretonne , n’hésitez pas à vous attabler à l’une ou l’autre des nombreuses tables où s’écrit une nouvelle page de la cuisine locale rennaise.

 

Car aux cotés des restaurants étoilés, particulièrement courus, plusieurs autres adresses gastronomiques tirent indéniablement leur épingle du jeu.

 

A l’instar du Galopin.

 

Une brasserie-institution dont le décor, fait de banquettes rouges, grande peintures, photographies de célébrités et portraits d’actrice de cinéma réalisés par l’emblématique Studio Harcourt, confère aux lieux un  charme irrésistible. 

 

 

 

 

L’émerveillement initial se poursuit ensuite dans l’assiette avec des plats traditionnels ou plus contemporains, dressés avec goût, rendant hommage à la Cuisine française, fut elle locale ou plus globale.

 

Impossible de ne pas s’y régaler les papilles.

 

 

FAIRE ESCALE A L’HOTEL SAINT ANTOINE & SPA

 

 

 

 

A quelques centaines de mètres de la gare de Rennes, l’Hotel Saint Antoine et Spa est une adresse de choix, en outre idéalement située, où établir ses quartiers.

 

Aménagé de façon contemporaine, le lobby donne ainsi immédiatement le ton avec son cosy espace salon et le patio arboré adjacent où règne une réelle quiétude.

  

 

L’intime spa, ayant investi le sous-sol du bâtiment, constitue ensuite le second atout de l’établissement .

 

Comment résister, en effet, à sa piscine, son hammam et son jacuzzi?

 

 

Mais le Saint Antoine & Spa se distingue surtout par les très belles vues offertes depuis ses confortables chambres et suites grâce aux baies vitrées dont elles sont dotées.

 

Avec une préférence pour celles donnant sur la ville .

 

IMG_1628-min 

 

 

ADMIRER L’ART URBAIN

 

 

tête de la fontaine de la place Coetquen

 

Flâner à travers les rues de Rennes permet de réaliser à quel point son espace public s’est métamorphosé en véritable terrain de jeu pour artistes.  

 

En attestent, tout d’abord,  les œuvres de street art se dévoilant sur les façades d’immeubles,  palissades ou  murs de la cité bretonne. 

 

Molière

 

Essentiellement inspirées du bestiaire, les monumentales fresques conçues par le non moins mystérieux street artiste  War, incontestable figure de proue en la matière, ont,  peu à peu, ainsi marqué le territoire local.

 

martin pêcheur , War

 

Tout autant d’ailleurs que les multiples sculptures offrant à Rennes une nouvelle physionomie. 

 

Le Magicien, Jean-Michel Sanejouand

 

 

ASSISTER AU SPECTACLE NOCTURNE « PARLE-M’EN , LE FABULEUX VOYAGE »

 

 

 

C’est le nom donné à l’édition 2018 des illuminations projetées, tous les soirs à 22 heures  jusqu’au 1 er septembre, sur la façade du Parlement de Bretagne.

 

Dix-sept minutes d’un magnifique, et par ailleurs gratuit,  son et lumières  qui, à travers sept tableaux successifs, raconte la ville de Rennes et ses habitants.

 

Ou l’Art de parcourir plusieurs siècles d’Histoire de façon originale.

 

 

 

 

VISITER LE MUSÉE DES BEAUX ARTS

 

Flamant rose, Dubuffet

 

Les riches collections du Musée des Beaux Arts de Rennes offrent une échappée temporelle où les œuvres d’art d’hier côtoient celles d’aujourd’hui.

 

Grâce, notamment, aux antiquités égyptiennes, grecques ou romaines; Peintures;  Sculptures; Dessins ainsi qu’aux réalisations contemporaines qui y sont présentés.

 

 Véronèse, Caillebotte, Rubens, La Tour, De Stael, Picasso, Rembrandt, Ribera, Laloy, Boudin, Kupka, Tanguy, Jaffe, César représentant autant de grands Maîtres à y (re) découvrir avec plaisir.

 

 

Les Baigneuses, Pablo Picasso

 

L’Echassier, César

Trouville, les jetées, mer haute, Boudin

 

Le Nouveau né,  Georges de la Tour

 

Vierge à l’enfant, anonyme Flandre

Chateaubriand, Aimé Millet

 

buste représnetant Julia, fille de Titus

 

 

 

bas relief antefixe, Italie

 

Cet été, le patio du musée abrite également, et ce dans le cadre de l’exposition Debout-Collection Pinault présentée pour grande partie au couvent des Jacobins (dont il sera question plus loin), une installation de Tatiana Trouvé évoquant la disparition de la mémoire.

 

 

dessins, tirés de la série Déssouvenus, Tatiana Trouvé

 

EXPLORER L’EXPOSITION DEBOUT, DE LA COLLECTION PINAULT AU COUVENT DES JACOBINS

 

Complication, Lynette Yiadom-Boakye

 

C’est au sein de l’historique Couvent des Jacobins, édifié au Moyen age et aujourd’hui superbement restauré, que François Pinault, ce mécène  breton que j’ évoquais l’an dernier dans le billet notamment dédié à la Biennale d’Art Contemporain de Venise, a choisi d’exposer plusieurs dizaines de spectaculaires œuvres  issues de sa riche collection d’art contemporain.

 

 

Intitulée Debout !, pour rappeler la capacité de résilience mais aussi celle à résister,  s’insurger,  se battre dont l’Homme sait faire preuve lorsqu’il est confronté à l’adversité , cette exposition pousse le spectateur à réfléchir à de graves événements historiques ayant irréversiblement marqué  l’Humanité  outre à s’interroger sur une pluralité de thèmes d’actualité.

 

Au rang desquels la mort, l’immigration, la dictature ,  la société de consommation, la prise en compte  des minorités, la violence ou  encore la guerre.

 

Voter Straat, Thomas Schutte

 

Grosse Geister nr 9 une 13, Thomas Schutte

 

 

C’est donc à l’aune de ce dernier prisme qu’il faut interpréter le Cri d’Adel Abdessemed.

 

 

 

Oeuvre forte en 3 D, réalisée en ivoire végétal, s’inspirant du célèbre cliché de Kim Phuc, aussi surnommée « La Fille au Napalm », pris par  Nick Ut durant la guerre du Vietnam.

 

Une photographie, visible au musée vietnamien des Vestiges de la Guerre d’Ho Chi Minh Ville, qui m’avait émue aux larmes.

 

De même, cet Hitler agenouillé de Maurizio Cattelan

 

Him, Maurizio Cattelan

 

outre Fucking Hell,  maquettes des frères Chapman, renvoient aux horreurs de l’ère nazie et plus particulièrement à ses camps de concentration établis en Pologne.

 

Fucking Hell, Jake and Dinos Chapman

 

Émouvante exposition à voir jusqu’au 9 septembre 2018.

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

10 Commentaires
  • Marie-Cécile D. | Août 9, 2018 at 7 h 04 min

    Des photos et un texte magnifiques, qui donnent sincèrement envie de découvrir ce bijou 😉
    Merci pour ce beau partage !

  • Fabienne | Août 9, 2018 at 13 h 29 min

    Waouh ! Quel article ! Merci Ivy pour cette belle échappée bretonne. Tes photos sont superbes ! Je n’avais pas pris le temps de visiter le Parlement lors de ma première visite de Rennes en début d’année. Il est grand temps que je rectifie le tir !

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Août 10, 2018 at 15 h 35 min

      ???? Fabienne . Il faut impérativement faire la superbe visite guidée du Parlement à ton prochain passage. Elle est inoubliable . A cependant réserver en avance car elle est très courue ?

  • argone | Août 9, 2018 at 14 h 41 min

    tu as fait et vu énormément de choses en 48 heures ! Chapeau ! ça me donne très envie d’y aller !

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Août 10, 2018 at 15 h 37 min

      Oui c’est vrai ? Quelques réservations faites en amont et bcp de ballades pédestres à travers la ville ont bcp joué. Je te la conseille vivement , un véritable bijou breton ?

  • Delphine YEO | Août 16, 2018 at 6 h 49 min

    Destination intéressante pour un weekend en solo. Je note. Merci Ivy ?

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Août 17, 2018 at 17 h 34 min

      My pleasure Delphine mais pas que pour un we solo. En famille ou en couple, Rennes réserve également de très belles activités ?

  • Anne | Août 20, 2018 at 21 h 16 min

    Et comme toujours des photos qui font rêver! Merci au JPV 🙂

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Août 21, 2018 at 8 h 50 min

      Merci beaucoup Anne-Laure ! Rennes est une très jolie ville bretonne ?

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.