NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | OFFSIDE GALLERY, L’ART DE MÉTAMORPHOSER UN STADE DE FOOT LYONNAIS EN INATTENDU ANTRE DU STREET ART
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
30660
post-template-default,single,single-post,postid-30660,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

OFFSIDE GALLERY, L’ART DE MÉTAMORPHOSER UN STADE DE FOOT LYONNAIS EN INATTENDU ANTRE DU STREET ART

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EUROPE, FRANCE, Lyon, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

Graffmatt, portrait d’Eugénie Le Sommer

(Attaquante au sein des équipes féminines françaises de football de l’Olympique Lyonnais et nationale)

 

 

A Lyon, l’importance accordée à la tradition des murs peints témoigne, si besoin encore était, du bouillonnement de sa scène urbaine.

 

Une effervescence également perceptible à travers la pluralité d’œuvres habillant l’espace public de la capitale des Gaules, les différents festivals qu’elle accueille à ce titre outre les inattendus lieux que le Street Art y a, au fil du temps, investi.

 

Ainsi, après l’insolite cité Tony Garnier , presque séculaire ensemble urbain dont la récente réhabilitation est allée de pair avec la naissance du musée à ciel ouvert, constitué de fresques, éponyme, voici que l’Art Urbain se dévoile, depuis octobre 2018, au cœur du majestueux Groupama Stadium.

 

 

 

Dernier domicile, inauguré en 2016, de l’Olympique Lyonnais

 

qui en offrant,à présent, la possibilité à tous, du passionné de ballon rond au supporter dudit club en passant par le simple curieux et l’amateur d’art urbain, de toucher du doigt, en son sein,  l’univers du Street Art, bat en brèche les préjugés sur la possible cohabitation entre deux univers que tout, à priori, opposerait :

 

Le Football, sport populaire par excellence, d’un côté et L’Art, univers culturel perçu comme élitiste, de l’autre .

 

Sous la houlette du renommé collectif lyonnais Birdy Kids, formé par les frères Guillaume et Gautier Mathieu, les 1800 m2 de ce théâtre aux dimensions hors-normes sont pourtant en train de se métamorphoser en une galerie d’art permanente, devant à terme prendre possession de l’intégralité de l’espace, où surgissent des œuvres créées in situ par, à ce jour, 17 artistes, émergents ou confirmés, :

 

. Locaux, à l’instar des Birdy Kids, Agrume, Melle Terite, Monsta, Ynot, Maxime Ivanez

 

personnage des Birdy Kirds

 

. Venus d’autres horizons français, à l’instar de Jef Aerosol, Veks Van Hilik, Shaka, Zest, Mantra, Grems

 

Jef Aérosol

 

Zest

 

et internationaux.

 

Tel Dourone, artiste espagnol, ayant récemment pris ses quartiers à l’insolite Strokar Inside  bruxellois, qui, à la manière d’Henri Matisse, livre ici un bucolique et coloré portrait, en plusieurs fragments, d’Elodie Arshak, son épouse. 

 

Esential, Dourone

 

Autant de contributions, pour l’heure circonscrites aux tribunes sud ouest du stade,

 

 

qui si elles évoquent, pour certaines, le monde du football

 

terrain de football , Grems

 

Jef Aérosol

 

victoire des Bleus, juillet 2018, Maxim Ivanez

 

outre la ville de Lyon,

 

œuvres de Maxime Ivanez

représentant en rouge et bleu (couleurs du club de l’Olympique Lyonnais) la colline de Fourvière et les pentes de la Croix Rousse le soir de la victoire finale des Bleus, en juillet 2018, lors de la coupe du monde de football

 

proposent, aussi, une réflexion sur la vie et le passage du Temps dont atteste Shaka; 

 

Shaka, La Course de Rat

 

font écho à des mouvements artistiques, ainsi que l’illustre cette oeuvre d’Ynot renvoyant, par le regard du personnage, aux portraits Pop Art de Roy Lichtenstein,

 

Ynot

 

Rappellent le passé résistant de Lyon, ville où, durant la seconde guerre mondiale, Henri Fresnay donna naissance au mouvement de résistance Combat; où Jean Moulin, chargé par le Général de Gaulle d’unifier la Résistance française fut, en juin 1943, arrêté par Klaus Barbie; et où les lieux de rendez-vous clandestins, parmi lesquels la statue équestre du roi Louis XIV, située place Bellecour, à laquelle Jef Aérosol fait, au cœur du stade, aujourd’hui référence, étaient légion; 

 

Immergent le visiteur, par le prisme d’un Dieu Serpent observant le monde, peint par Vera, dans la mythologie sud-américaine inca

 

Amaru,  Vera, Equateur

 

Sensibilisent aux problématiques, notamment, liées à l’écologie en représentant faune ( Monsta, Mantra, Vels Van Hilik) et flore (Melle Terite),

 

Monsta

 

Statement, Veks Van Hilik

 

en arrière plan, Mantra, Numéro 7 (papillons)

 

ou, encore, réinterprètent, en recourant, comme les artistes JR ou Levalet, à la technique du collage, chefs d’œuvres cinématographiques et classiques musicaux .

 

Difficile, en effet, ne pas penser aux Oiseaux d’Hitchcock et/ou à la chanson La Cage aux Oiseaux de Pierre Perret en découvrant cet inquiétant bal des Hirondelles signé Agrume.

 

 

 

Mais qu’importe.

 

Puisque l’autre singularité de cet insolite parcours, se dévoilant uniquement lors de visites guidées programmées le week-end, réside dans la multiplicité des clés de compréhension, libre d’être saisies par chacun en fonction de son histoire personnelle, dont recèle chaque oeuvre présentée.

 

Facilitant, dès lors, grandement leur appropriation par un public que les dirigeants de l’Olympique Lyonnais et les fondateurs de l’Offside Gallery souhaitent le plus large possible.

 

Car l’ouverture de cette galerie s’inscrit dans une démarche récente visant à conjuguer l’originelle vocation sportive du stade de Decines-Charpieu avec une nouvelle destinée faisant la part belle à l’expression d’une Culture appréhendée dans sa diversité.

 

Aussi bien via le prisme musical, comme en témoignent les concerts de Rihanna ou Céline Dion qui s’y sont tenus, que celui, dorénavant, du Street Art.

 

Puisse donc l’Offside Gallery, explorée avec bonheur il y a dix jours, bientôt accueillir, à l’instar du spectaculaire Boulevard Paris 13, musée à ciel ouvert dont les fresques ont envahi le 13 eme arrondissement parisien, Shepard Fairey, C215, Vhils, Dface, Inti, Roa ou Seth.

 

Soit quelques unes des figures majeures du mouvement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.