NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | L’EXTRAORDINAIRE CHÂTEAU LA COSTE OU L’ODE PROVENÇALE AUX ARTS A LAQUELLE JE N’AI PAS PU RÉSISTER
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
32710
post-template-default,single,single-post,postid-32710,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

L’EXTRAORDINAIRE CHÂTEAU LA COSTE OU L’ODE PROVENÇALE AUX ARTS A LAQUELLE JE N’AI PAS PU RÉSISTER

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EUROPE, FRANCE, GASTRONOMIE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, NATURE, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

Piscine avec vue, Villa La Coste, Château La Coste

 


Il est des adresses qui, eu égard à l’expérience
totale, pour le moins unique, qu’elles réservent, laissent aux hôtes un impérissable souvenir.

 

Aux portes du Lubéron, le magnifique Château provençal La Coste, niché au cœur du village du Puy-Sainte-Réparade, en fait indiscutablement partie.

 

Gate , Tadao Ando, entrée du domaine du Château La Coste


 Racheté au début des années 2000 par Patrick McKillen, averti homme d’affaires irlandais également féru d’Art Contemporain, le séculaire domaine viticole s’est, au fil des ans, en effet métamorphosé en une extraordinaire propriété.

 

Dont chaque recoin, avec une élégance sans pareil, célèbre l’Art dans sa pluralité.

 

De l’Architecture aux Œuvres d’Art, de l’Œnologie à la Gastronomie et du bien-être aux Suites de la Villa La Coste, tout concourt à faire de l’endroit un véritable éden.

 

Que nul, après en avoir goûté les plaisirs enchanteurs, ne songerait à quitter.

 

L’acuité d’une telle assertion s’étant, le week-end dernier, imposée à moi lors des 27 irrésistibles heures que j’y ai passées.

 

Car en conjuguant quiétude, volupté, ravissements, service aux petits soins et luxe non ostentatoire à tous les temps, le Château La Coste fait désormais figure d’inoubliable enclave où l’ode au Beau transcende les disciplines.

 

 

CHÂTEAU LA COSTE , UNE INCROYABLE ODE A L’ART CONTEMPORAIN

 

The World is Yours, Claude Lévèque

 

 

Au gré des chemins empruntés, s’enfonçant à travers vignes, oliviers, champs de romarin, fleurs, chênes, et collines, les 200 hectares du domaine du Château La Coste

 

 

 

dévoilent 34 œuvres d’Art Contemporain, créées in situ par des artistes de renom, ne faisant plus qu’un avec leur environnement.

 

 Entre la majestueuse Crouching Spider de Louise Bourgeois,

 

 

 

la Chapelle minimaliste, le pavillon Four Cubes to Contemplate Our Environnement ainsi que les bancs en Origami de Tadao Ando,

 

 


l’oeuvre en cours de construction, au dessus de la tour de Louise Bourgeois, de Jean Nouvel

 

oeuvre toit de Jean Nouvel

 

la grande croix rouge de Jean-Michel Othoniel ,

 

 


Drop de Tom Shannon,

 

 

 

Calix Meus Inebrians de Guggi,

 

 

 

 les imposantes Boxes Full of Air de Sean Scully,

 

 

 

Dongal, le pont de Larry Neufeld,

 

 

 

les renards de Michael Stipe,

 

 

 

Infinity de Hiroshi Sugimoto,

 

 

 

le mobile Small Crinckly d’Alexander Calder,

 

 

House of Air de Lee Ufan

 

 

 

et Oak Room, fascinant nid d’oiseau d’Andy Goldsworthy,

 

 

 

 la promenade artistique (gratuite pour les hôtes de La Villa La Coste) se dessinant ici emporte définitivement le spectateur vers d’inattendus horizons.

 

Mais loin de se circonscrire auxdits espaces extérieurs, accueillant par ailleurs concerts, opéras ou projections cinématographiques durant l’été, cette célébration de l’Art Contemporain se poursuit en d’autres lieux du Château.

 

Régulièrement investis par d’aussi éclectiques que qualitatives expositions temporaires.

 

Consacrée, au sein de l’ancien chai depuis réaménagé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, aux méconnus dessins de Jean-Michel Basquiat, Jean-Michel Basquiat -Oeuvres sur Papier

 

 

a, jusqu’au 13 octobre 2019,  jeté la lumière sur une autre facette, somme toute plus classique, de cet héraut américain du street art.

 

 

 

Ainsi, non content de témoigner du génie créatif de l’artiste, les 140 dessins présentés, réalisés entre 1977 & 1988, abordent une diversité de thèmes, allant du corps humain à la musique en passant par le hip-hop , la bande dessinée et les iconiques Heads, qui transparaissent également dans ses emblématiques toiles.

 

 

 

Dans un autre bâtiment, la rétrospective Drawing-Last 31 years , en cours jusqu’au 22 novembre 2019,

 

 

 

immerge le visiteur dans l’univers, marqué par des portraits, la culture populaire nippone outre la couleur, de Yoshitomo Nara.

 

 

 

Tandis que le pavillon d’exposition construit, non loin de là, par Renzo Piano voit sa beauté rehaussée par les briques en verre bleus et argent d’Île Singulière, l’étonnante installation de Jean-Michel Othoniel.

 

 

 

Pensée comme un indubitable leitmotiv, la prégnance de l’Art se manifeste, enfin, au cœur de la toute récente Villa La Coste.

 

Écrin d’exception, surplombant l’ensemble du domaine, où les œuvres d’Art de Fernand Léger, Andy Warhol, JR, Steve McCurry, Le Corbusier, Jean Prouvé, Damien Hirst , Ti-A et Louise Bourgeois, pour ne citer qu’eux, habillent aussi bien les pièces communes

 

Couple, Louise Bourgeois

 

que chacune des 28 suites de l’établissement.

 

JR

 

« Ne pas déranger », oeuvre de l’artiste Ti-A

 

Bonheur !

 

CHÂTEAU LA COSTE , UNE SPECTACULAIRE ODE A L’ARCHITECTURE

 

oculus du centre d’art Tadao Ando

 

A l’instar de l’Art, l’extrême attention portée à l’Architecture, que le propriétaire des lieux a voulu parfaitement intégrée au paysage provençal, signe la deuxième singularité du Château La Coste.

 

A l’aune de ce constat, l’appel à plusieurs starchitectes, chargés de concevoir un centre d’art, un pavillon d’exposition, un pavillon de la musique ainsi que de nouveaux chais de vinification, prend, dès lors, tout son sens.

 

Jouant avec lumière et perspectives et usant aussi bien de béton, verre, pierres, eau que d’acier, ces derniers ont donné naissance à des lieux d’une absolue modernité.

 

Il suffit pour s’en convaincre d’admirer le photogénique centre d’art aux lignes épurées de Tadao Ando ;

 

 

 

de s’émerveiller devant le pavillon bâti en profondeur, au cœur des vignes, par Renzo Piano;

 

 

 

de s’extasier devant celui, aux formes déconstruites, dédié à la musique érigé par Frank Gehry,

 

 

 

de contempler les modernes chais dessinés par Jean Nouvel

 

 

ou de franchir le seuil de La Villa La Coste dont on doit la réalisation au cabinet d’architectes Tangram.

 

route menant à la Villa La Coste

 

 

 

En ses murs, les choix de matériaux opérés rendent l’expérience multisensorielle encore plus marquante.

 

Pierre, bois, verre et marbre conférant, d’une part, beaucoup d’élégance à cette enclave de choix et permettant, d’autre part, aux hôtes de jouir en permanence de la majesté des panoramas offerts sur la campagne provençale et son iconique Mont Ventoux.

 

 

Reste que si le cosy salon abritant pour partie le lobby ainsi qu’une terrasse extérieure,

 


 

l’atypique business center ,

 

 

 

l’incroyable restaurant Louison, aménagé dans deux salles à l’atmosphère distincte, 

 

Le Louison

 

 

 

Le Salon Cheminée du restaurant Louison

 

 

l’intimiste bibliothèque, regorgeant de pépites, où il est également possible de se restaurer,

 

 

le bar ,

 

 

 

, le cadre de la table de Francis Mallmann, s’articulant autour d’une terrasse et d’une cuisine ouverte,

 

 

donnent déjà le ton, c’est, à mon sens, dans les 28 suites de la Villa La Coste que toute la quintessence architecturale des lieux se déploie de la plus belle manière.

 

 

Décorés avec goût, ces ultra confortables cocons, aux milles nuances de blanc et de bois, où flotte un doux parfum de Provence invitent, depuis leurs salons design,

 

 

leurs moelleux lit(s)à baldaquin,

 

 

 

leurs lumineuses salles de bains dotées de larges baies vitrées,

 

 

 

leurs patios plantés d’oliviers

 

 

et leurs terrasses avec ou non piscines privées (selon la catégorie d’hébergement choisie) s’ouvrant sur des paysages grandioses,

 

 


au délassement, à la déconnexion et à la contemplation.

 

Autant de moments de quiétude que seuls les pépiements et piaillements des oiseaux viennent opportunément troubler.

 

Rappelant aux hôtes, si besoin encore était, leur installation au cœur de la nature.

 

 

CHÂTEAU LA COSTE, UNE INOUBLIABLE ODE A L’ART DE VIVRE

 

cuverie , nouveaux chais, Château La Coste

 

L’envoûtant Château La Coste peut à triple titre s’enorgueillir de célébrer l’Art de Vivre .

 

A travers l’œnologie tout d’abord.

 

nouveaux chais

 

Un hommage qui s’inscrit dans la vocation originelle du domaine cultivant, sur 125 hectares, plusieurs cépages biologiques  (Cabernet Sauvignon, Syrah, Chardonnay, Cinsaut).

 

 

Avant dégustation puis achat au caveau des bouteilles aimées, une instructive visite guidée des nouveaux chais (gratuite pour les résidents de La Villa La Coste) permet d’appréhender, de la récolte du raisin jusqu’à la mise en bouteille en passant par le pressage, la fermentation et l’assemblage, l’ensemble du processus relatif à la fabrication des vins (rosés, pour l’essentiel, mais également rouges et blancs) du Château La Coste.

 

 

 

Fussent ils produits au Château provençal ou, au contraire, sur le domaine argentin, récemment établi, de Mendoza.

 

 

 

A travers la Gastronomie en second lieu.

 

feuilleté croustillant de pommes caramélisées, Louison Villa La Coste

 

La volonté de célébrer la Gastronomie en général et la Gastronomie française (inscrite au Patrimoine Immatériel de l’Unesco) en particulier ne souffre, ici, pas la discussion.

 

Comme en témoignent les tout aussi gargantuesques que délicieux petits-déjeuners servis, les gourmands goûters mis à disposition, les brunch dominicaux organisés, les douceurs (caramels et guimauve) gracieusement offertes dans les chambres et les 4 lieux de restauration ayant pris leurs quartiers entre le Château et la Villa La Coste.

 


 

 

 Successivement tenu par les chefs étoilés Gérald Passedat puis Hélène Darroze, Le Restaurant Louison se distingue, quant à lui, par une exquise et généreuse cuisine contemporaine de saison mettant en avant le terroir culinaire régional.

 

Grâce à des ingrédients principalement sourcés auprès d’agriculteurs locaux ou plantés (fruits, légumes, herbes, huile d’olive) dans le potager du domaine.


Il en résulte des assiettes au graphisme léché qui, dès les premières bouchées, ravissent les papilles.

 

gambas croustillantes au basilic et citron vert

 

noix de Saint Jacques rôties

 

Dans un tout autre registre, l’antre de Francis Mallmann propose une spectaculaire cuisine rustique, réalisée au feu de bois, dont les hôtes peuvent suivre la préparation en temps réel.

 

 

Par ce mode de cuisson, auquel ledit chef argentin doit sa renommée, pains, légumes, viandes, poissons et fruits révèlent leurs incomparables saveurs. 

 

 


A travers le bien-être in fine.

 

 

Au milieu de cyprès rappelant la campagne Toscane, la piscine extérieure chauffée de la Villa La Coste offre une parenthèse enchantée à laquelle il est difficile de résister.

 


Une escale magique à prolonger, ensuite, dans le très beau Spa, notamment équipé d’un sauna et d’un hammam, où de nombreux soins à base de produits naturels sont prodigués.

 


Mais pour ceux qui, faute de temps, ne pourraient s’abandonner entre les mains expertes officiant au Spa, nul doute que l’usage des savons naturels, gels et crèmes, aux douces fragrances lavande-amandes douces-miel, agrumes ou huile d’argan-olive, mis à disposition dans les suites, vous apaisera.

……..


Exclusif éden où le Temps suspend son vol ?

 

Le Château Lacoste c’est cela et bien davantage encore . 

 

Assurément l’une de mes plus inoubliables échappées. 

 

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.