NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

CHETZERON,SPECTACULAIRE HOTEL DE MONTAGNE NICHE DANS LES ALPES SUISSES

  |   ARCHITECTURE, EUROPE, GASTRONOMIE, HOTELS, HOTELS ATYPIQUES, HOTELS D' EXCEPTION, NATURE, SUISSE, TOUS, VOS ENVIES   |   No comment

 

Chambre Angle Deluxe,

Chetzeron Hotel, Suisse

 

Chetzeron.

 

9 lettres derrière lesquelles se cache un spectaculaire bijou hôtelier suisse.

 

 

Perché à plus de 2000 mètres d’altitude, au cœur du canton du Valais et sur les hauteurs de la station de Crans-Montana,  où il fait, quelque soit la saison, bon s’échapper.

 

Tant cet atypique refuge de montagne, ayant depuis 2014 investi avec brio une ancienne station de télécabine laissée à l’abandon,  se distingue par l’inoubliable polyphonie sensorielle qu’il réserve à ses hôtes.

 

 

Fussent-ils de passage pour quelques heures ou plusieurs nuits.

 

 

Ne faisant plus qu’un avec son environnement immédiat, l’incroyable Chetzeron, cet écoresponsable boutique-hôtel  bâti en pierre des environs, bois et verre, contribue ainsi, sitôt son seuil franchi,  à magnifier la majesté de la Nature, préservée, sur laquelle il s’ouvre.

 

 

Grâce, notamment, à ses multiples terrasses et larges baies vitrées

 

 

qui, en abolissant toute frontière entre extérieur et intérieur, offrent d’inouïes perspectives sur la vallée rhodanienne, le barrage de Tseuzier , le lac éponyme

 

 

outre plusieurs mythiques sommets alpins.

 


Dont le Matterhorn, le Cervin ou le Mont Blanc, pour ne citer que ceux là, font définitivement partie.

 

Autant d’extraordinaires points de vue se laissant à loisir admirer, de jour comme de nuit, depuis les lieux communs et les espaces privatifs. 

 

Immergé dans la piscine, chauffée à plus de 30 degrés, aménagée sur le toit de l’hôtel;

 

 

 

installé au cœur du restaurant aux allures rustiques;

 

 

au détour des escaliers empruntés; lové dans les intimistes salons du lobby; profitant du spa;  attablé à l’extérieur;

 


allongé dans les hamacs

 

 

ou profitant, tout simplement et sans quitter sa chambre, d’un bain avec vue : comment ne pas succomber à la fascinante beauté de ces horizons, enveloppés des multicolores lueurs de l’aube puis des teintes du crépuscule s’annonçant, que croisent nos regards ?

 


Impossible !

 

Qui pourrait, raisonnablement, se lasser d’aussi idylliques visions ?

 

Reste que l’attrait de cette, encore confidentielle, adresse ne saurait être réduit aux, ô combien, magnifiques panoramas qu’elle peut s’enorgueillir de ménager. 

 

Car les 16 élégantes clefs du Chetzeron, réparties en 3 catégories se dévoilant sur deux étages, sont autant d’écrins épurés, aussi cosy, lumineux, confortables que design, invitant ardemment à revenir à l’Essentiel.

 

 

 

Un essentiel marqué du quadruple sceau du silence, de la contemplation, du délassement et du lâcher prise.

 

Véritable bulle de félicité dont on s’extirpe, presque à regret, pour se nourrir le corps et l’esprit.

 

Du petit déjeuner, alliant délicieux buffet et commandes à passer minute, au déjeuner, proposant des spécialités cuites au feu de bois à déguster en terrasse, sans oublier le diner, privilégiant une carte aussi courte que savoureuse , ainsi que la riche cave, constituée avec soin : tout , ici, rime avec cuisine de saison et produits, autant que possible, locavores.

 


On s’évade ensuite par le biais de la lecture en feuilletant les nombreux ouvrages, d’Art ou non, laissés à disposition dans le lobby.

 

 

On se détend face à l’imposante cheminée installée en ces lieux ;

 

On profite des joies procurées par le (petit) spa ; 

 

On admire avec attention les photographies ainsi que les sculptures d’animaux, réalisées par l’Atelier Pyrite, habillant l’espace ;

 

 

Avant de profiter de l’inattendu fumoir où trônent bouteilles et cigares d’exception.

 

 

Mais à vous qui auriez encore davantage à cœur de respirer l’air frais des alpages suisses, sachez que les sentiers de randonnée,

 

 

à commencer par celui du Cry d’Er, sont ici légion.

 

A vous donc la découverte de la flore et de la faune locales, avec une mention spéciale pour les troupeaux de vaches, menés par leurs bergers, dont le tintement des cloches rythment la journée.

 

 

 

A moins de vous laisser tenter par une escapade en vtt ou une descente en téléphérique jusqu’à Crans-Montana ? 

 

vue depuis le téléphérique descendant à Crans-Montana

 

Il vous appartiendra de suivre les désirs de votre cœur.

 

Quant à moi, j’ai profité d’un récent long week-end pour y conjuguer la déconnexion à tous les temps.

 

Me concentrant sur mon bien-être, m’astreignant à ne pas trop réfléchir, renouant avec le plaisir quotidien de la lecture, laissant les journées s’égrener sans chercher à les remplir et profitant, enfin, des miens en toute conscience .

 

Une pause estivale, décidée de façon impromptue,  qui fut assurément salvatrice.

 

Vous avez dit Bonheur ?

 

Chetzeron, cet éden tutoyant le ciel, dont j’ai à présent hâte de découvrir le visage hivernal.

 

De toute beauté, parait-il …

 

 

 

 

 

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.