NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | PAROLES D’AMOUREUX DU VOYAGE : YASMINE, AKA AFROFOODIE, REDACTRICE DU BLOG CULINAIRE JOURNAL D’UNE FOODIE
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
19
post-template-default,single,single-post,postid-19,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

PAROLES D’AMOUREUX DU VOYAGE : YASMINE, AKA AFROFOODIE, REDACTRICE DU BLOG CULINAIRE JOURNAL D’UNE FOODIE

  |   COTE D'IVOIRE, PAROLES D'AMOUREUX DU VOYAGE, TOUS   |   5 Comments
 
Afrofoodie à Hartbeespoort, Afrique du Sud
 
 
Parce que les possibilités d’envisager les voyages sont infinies,
 
 
Parce qu’être un(e) « traveladdict » est une dépendance,  non  répréhensible pénalement, qui, au contraire, nous enrichit,
 
 
Parce que de la découverte d’une même destination, chaque voyageur ressent  et garde en mémoire des émotions ainsi que des souvenirs qui lui sont propres, lesquels sont marqués par son expérience et son histoire personnelles,
 
 
Parce que plusieurs avis valent toujours mieux qu’un seul,
 
 
Parce que tout simplement l’essence du JPV demeure, depuis l’origine, le partage,
 
 
Donner la parole, sur le blog, à des amoureux du voyage, m’est dès lors apparu comme une évidence.
 
 
……………………………..
 
 
« De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise » affirmait l’écrivain français, du 19 ème siècle, Guy de Maupassant, dans son ouvrage, paru en 1881, Amoureux et Primeurs.
 
 
 
De quoi faire Saint Thomas d’Aquin se retourner dans sa tombe, lui qui en fixant définitivement, au 13 ème siècle et dans son traité Somme de Théologie,  la liste des 7 péchés capitaux réprouvés par l’Eglise catholique, confirma que la gourmandise en faisait incontestablement partie.
 
 

  

A ce titre, serai je donc, tout comme d’ailleurs ma nouvelle invitée de Paroles d’Amoureux du Voyage, vouée aux enfers ?
 
 
  

    A moins que mon amour pour la bonne chère ne soit, bien au contraire, que l’ heureuse illustration de mon tempérament épicurien ?
 
 

  

J’aurai tendance à privilégier la deuxième option….. surtout lorsque l’on sait que dans le viseur de Saint Thomas se trouvait moins la gourmandise que la gloutonnerie, ce dont il n’est absolument pas question ici, je vous (r)assure 🙂
 
 
 
   Mon invitée et moi savourons, en effet et sans excès,  tous les plaisirs que la Table a à nous offrir 🙂
 
 
 
De magiques moments gustatifs qui nous permettent, par l’intermédiaire des nouvelles saveurs que nous découvrons dans nos assiettes,  de voyager …  Car je fais partie de ceux pour qui la cuisine d’un pays témoigne indubitablement de sa Culture et de son Histoire.
 
 
 
Vous comprenez donc pourquoi je ne manque jamais de glisser  dans mes billets quelques phrases relatives à mes aventures gastronomiques all (enfin presque) around the world .
 
 
 
   Enfin, trêve de digressions, revenons en à l’objet de cette 12 ème interview ..
 
 
 
Je partage, ainsi, plusieurs passions avec ma nouvelle invitée de Paroles d’Amoureux du Voyage.  
 
 
   Celle de la Cote d’Ivoire, tout d’abord. Un superbe pays (si si je suis objective) où nous avons toutes les deux grandi. 
 
 
Celle, ensuite, des voyages. Inutile de préciser que cette dernière satisfait, il va s’en dire, notre inextinguible curiosité du Monde.
 
 
  Et enfin, comme vous l’avez sans doute déjà deviné à demi mots, celle de la Gastronomie, aussi plurielle soit elle.
 
 
3  amours que j’ai pris plaisir à retrouver, il y a quelques mois, sur le Journal d’une Foodie.
 
 

Ce ( premier du genre blog ivoirien (que l’on ne présente désormais plus) où Yasmine , (aka Afrofoodie), sa rédactrice, publie, depuis avril 2012, ses impressions sur (principalement) les différents restaurants qu’elle a pu tester en terre éburnéenne.
 
  

   D‘entrée de jeu, l’explicite leitmotiv du blog « For the Love of food », vous indique, si besoin encore était, qu’il ne sera, là, question que de Gastronomie.
 
 
Locale, internationale, atypique, peu importe.
 
 

  L’essentiel étant qu’elle soit savoureuse car seule compte la satisfaction du palais d’Afrofoodie et par voie de conséquence du nôtre 🙂

 
 
  Ainsi, à travers des retours d’expérience précis et des photos à se pourlécher les babines, le Journal d’une Foodie nous indique pourquoi tel ou tel établissement (institution ou dernier né) de la capitale ivoirienne doit figurer sur notre Eat List.
 
  
 Qu’il nous plonge dans l’ambiance festive des maquis en plein air, dans celle plus feutrée de certains grands restaurants de la place.
 
 
Qu’il  nous emporte en Asie, sur le continent américain, au cœur de la cuisine ivoirienne ou ouest africaine .
 
 
 
Qu’il nous fasse découvrir les merveilles de la cuisine fusion ou nous réconcilie avec celle du terroir.
 
 

  Le service, la qualité des mets servis, les prix, les horaires d’ouverture, la décoration : rien ne semble échapper à notre « Inspecteur Colombo des fourneaux ».
 
 
Mais c’est pour la bonne cause !
 
  

    Ces informations permettant ensuite à cette foodie passionnée ( occupant, dans la vie,  un poste de Manager des affaires extérieures lequel n’a donc a priori rien à voir avec « sa soif du miam » comme elle se plait elle même à la nommer) de nous donner un avis, tout à la fois éclairé et objectif, sur ces établissements.
 
  

En effet, certains de ses restaurants préférés sont soit des lieux où je me suis moi même régalée lorsque je résidais encore à Abidjan (à l’instar du Maquis du Val par exemple dont le tchep blanc est tout simplement divin) soit d’autres, dont j’avais entendu parler depuis Paris, où j’ai pris plaisir à déjeuner ou diner lors de mes deux derniers passages en Cote d’Ivoire (tels Case Ebene, le Debarcadère ou le Saakan notamment).
 
 
   Autant vous dire que je n’ai, désormais, plus qu’une hâte : celle de revenir au plus vite à Abidjan pour tester quelques adresses que j’ai, depuis, découvertes en parcourant le Journal d’une Foodie.
 
 
En outre, Yasmine n’omet pas non plus les grands événements culinaires qui se tiennent, régulièrement, tout aussi bien dans la capitale économique ivoirienne qu’ailleurs dans le Pays.
 
 
   Il n’est donc pas étonnant que ce blog, devenu une référence pour de nombreux amateurs de bonne cuisine, soit suivi par plus d’un millier de fans sur les réseaux sociaux et que sa rédactrice soit sollicitée par des restaurants, des marques ou encore des entreprises ayant pignon sur rue pour des collaborations.
 
 
    Aujourd’hui, c’est donc cette curiosité du Monde et ce désir de Voyager (pas que dans l’assiette d’ailleurs), qui la caractérise si bien, que j’ai voulu partager avec vous.
 
 

Une interview au terme de laquelle vous découvrirez, notamment, que les escapades touristiques d’Afrofoodie ne sont pas uniquement motivées par les spécialités culinaires qu’elle pourrait  goûter dans chacun de ses pays.
 
 
   Car si elle EST amatrice de bonne cuisine, elle n’en demeure pas moins, voire même avant tout,  une grande curieuse du Monde devant l’Eternel
 
 
…………………..
 
 
  Que t’évoque la notion de voyage ?
 
 
 
En premier lieu l’évasion.
 
 
 Je ressens, en effet, cet impérieux désir de voyager lorsque l’envie de me déconnecter de la réalité se fait davantage présente.
 
Et je vous avoue que cela m’arrive très souvent 🙂
 
Voyage rime, ensuite, pour moi avec découverte.
 
 
A tel point que je pourrais même me définir comme étant une « épi-curieuse ».
 
Un néologisme qui à le mérite de traduire, à la perfection, mon besoin inextinguible d’appréhender de nouvelles cultures ainsi que, bien évidemment, ma soif de découverte de cuisines étrangères.
 
 
Enfin, cette notion est à mon sens indissociable du substantif transformation.
 
En effet,  voyager transforme notre regard sur la Vie, en général, et sur la nôtre en particulier.
 
 
 
    Que recherches-tu lorsque tu parcours un blog de voyages ?
 
 
   Si l’exotisme des destinations représentées ainsi que la passion transpirant du récit desdits voyages sont les premiers critères déterminants qui me viennent à l’esprit, je demeure très sensible aux belles photographies qui viennent illustrer le tout .
 
Ne dit on pas qu’ « une image vaut mille mots » ?
 
Je reste persuadée que cette expression sied parfaitement aux blogs voyage.
 
 
     Comment définis tu le JPV en deux ou trois adjectifs ?
 
 
 Je dirai qu’il est :
 
 –  Passionnant : parce que l’on ressent, en tant que lecteur, ce que j’avais évoqué dans la question précédente à savoir la passion du Voyageur nous parlant d’adresses et d’excursions insolites.
 
 
Enrichissant : parce que, loin de reposer sur des récits plats, le contenu de ce blog  fait plutôt la part belle à des expériences riches en Culture sous toutes ses formes.
 
 
 
    Le JPV t’a-t-il donné envie de découvrir une destination de voyage déjà évoquée sur le blog ? Si oui, laquelle et pourquoi ?
 
 
Oh que oui et pas qu’une seule destination d’ailleurs
 
Il y a celles, à l’instar de Zanzibar ou des deux îles grecques de Santorini et Mykonos, qui figuraient déjà sur ma « travel list ».
 
La lecture des billets qui leur sont consacrées sur le JPV m’a aidée à confirmer ces choix.
 
Mais il y a aussi trois autres pays, à savoir le RwandaIsraël  et le  Portugal, qui ont rejoint ma Travel List après la découverte de leurs récits sur le blog.
 
Ces derniers étant parvenus à attiser ma curiosité.
 
 
 
Pourquoi  avoir choisi cette photo pour illustrer l’interview ?
 
 
 
Tout simplement parce que ce cliché, pris à Hartbeespoort (à environ une heure de Johannesburg la capitale de l’Afrique du Sud), s’avère être l’une de mes photographies coup de cœur de ma toute dernière escapade touristique.
 
 
Une échappée en terre sud africaine, laquelle me tenait à cœur depuis très longtemps,  qui a su combler toutes mes attentes.
 
Ce n’est, en effet, un secret pour personne : ce pays, chargé d’Histoire mais  regorgeant également de sites tous plus exceptionnels les uns que les autres, est tout simplement magnifique !
 
 
 
     Raconte-moi ton plus beau souvenir de voyage ?
 
 
Difficile pour moi de n’en choisir qu’un seul mais je vais tâcher de me prêter au jeu de l’interview en te parlant de mon dernier voyage, en octobre 2013, avec ma mère.
 
Un séjour, dans les Émirats Arabes Unis et plus précisément à Dubaï, qui m’a marquée à double titre.   
 
 
Tout d’abord parce que cette destination figurait, depuis longtemps, sur la Travel List de ma mère.
 
Dès lors, la découvrir à ses côtés a donné une couleur différente (comparativement à nos précédentes échappées communes) à ce voyage.  
 
  Ensuite parce que cette échappée touristique fut l’occasion de moments de complicité mère-fille que je ne suis pas prête d’oublier.
 
 
 
    Quelle est ta travel list idéale ?
 
 
En plus des destinations citées précédemment (à savoir Santorin & Mykonos en Grèce ainsi que Zanzibar en Tanzanie), ma travel list idéale est plutôt éclectique.
 
Ainsi plusieurs pays du continent africain me font rêver :
 
 
 Tout d’abord la Guinée et le Mali.
 
 Mon souhait de découvrir ses deux pays d’Afrique de l’Ouest trouve, très probablement, sa source dans mon désir de renouer avec mes véritables racines.
 
 
Née en Côte d’Ivoire, je suis, en effet,  issue de familles guinéenne, malienne et sénégalaise.
 
 
Vient ensuite le Maroc où les villes de Marrakech et Essaouira me font de l’œil.
 
 
Explorer leurs superbes médinas, toutes deux classées au Patrimoine de l’Unescodécouvrir les mosquées, palais anciens et beaux jardins dont regorge Marrakech et tout simplement succomber au charme, que l’on dit ensorcelant, du Maroc : voila, en quelques mots, ce qui m’attire.
 
 
Du Kenya, j’espère pouvoir prochainement (lorsque la sécurité y sera rétablie) la ville côtière de Mombasa dont les belles plages de sable blanc invitent au délassement.
 
 
Visiter le Kenya me permettra, en outre, de découvrir la richesse de sa culture, vantée par l’une de mes amis ressortissante de ce pays.
 
 
          Et sinon, ailleurs dans le monde, je ne dirai pas non à l’exploration de :
 
 La Havane à Cuba.
 
Avoir grandi aux sons des rythmes musicaux cubains qui jouaient dans le salon familial et être tombée amoureuse du tube « Chan Chan » du Buena Vista Social Club doit très certainement y être pour quelque chose🙂
 
Plus sérieusement, il m’est impossible de rester insensible à la forte identité, métissée, de cette île ainsi qu’à la beauté de ses nombreux sites touristiques
 
 
 Florence en Italie.
 
 
Pour succomber, à mon tour,  au syndrome de Stendhal après avoir découvert cette destination culturelle par excellence.
 
 
Tokyo au Japon .
 
 
La capitale nippone m’attire, principalement, pour sa gastronomie dont j’ai pu avoir un aperçu, durant mes années estudiantines, lorsque ma colocataire japonaise ne cessait de me concocter, et ce pour le plus grand bonheur de mes papilles, de petits plats savoureux.
 
 
 
 Krabi en Thaïlande.
 
 
Non seulement pour les panoramas à couper le souffle qu’elle offre mais aussi pour profiter d’une première immersion dans la gastronomie thaie, l’une de mes préférées 🙂
 
 
Port d’Espagne à Trinité & Tobago.
 
 
Dont je rêve de découvrir le Carnaval, le deuxième plus important au monde après celui de Rio.
 
…………………………………

 
 
 
Merci Yasmine, aka Afrofoodie, d’avoir accepté, malgré ton planning chargé, de répondre à cette interview.
 
 
Chers lecteurs, ne manquez pas à présent d’aller découvrir tous les bons plans gastronomiques recensés par le Journal d’une Foodie sur son blog mais également sur les réseaux sociaux où ce dernier est présent : notamment ses pages FacebookInstagram et Twitter
 
Et pour ceux qui n’ont pas encore lu les articles du JPV consacrés au  Rwanda, au Portugal,  à  Zanzibar, à  Israël  ainsi qu’aux îles cycladiques de Mykonos et Santorin, dont parle Afrofoodie dans cette interview
 
Sans oublier ceux, parmi vous, qui souhaitent (re) découvrir les villes de Florence et Tokyo ici, ici et , faisant partie de la travel list de cette bloggeuse
 
 
Vous savez ce qu’il vous reste à faire 🙂
 
 
A très vite pour découvrir un (e) autre amoureux du Voyage !
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

5 Commentaires
  • Avatar

    L'AfroFoodie | Nov 25, 2015 at 20 h 07 min

    Merci ma belle d'avoir pensé à moi pour cette rubrique géniale sur ton blog et merci encore pour cette introduction qui me fait sourire à chaque fois que je la relis. Longue vie au "Journal d'un pigeon voyageur" et j'espère te revoir très bientôt en Côte d'Ivoire, je te préparerais un itinéraire foodie spécial 😉

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Nov 25, 2015 at 21 h 09 min

      Plaisir amplement partagé chère Afrofoodie !! Je me réjouis déjà de cet itinéraire foodie qui risque cependant de me transformer en awoulaba looool… mais on est épicurien ou on ne l'est pas ou bien ?

  • Avatar

    Michaella Rugwizangoga | Jan 11, 2016 at 17 h 32 min

    Thank you for featuring a fellow Ivoirian :)) #team babi si si! I will definitely try one of her recommendation during my next Abidjan trip. Much Love!

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Jan 11, 2016 at 18 h 02 min

      Indeed team Babi, team of food lovers also lool. Tu peux suivre ses recommandations les yeux fermés. Babi est littéralement le plus doux au monde. Une affirmation qui, ici, prend tout son sens 🙂

  • Avatar

    Yasmine | Jan 25, 2016 at 19 h 29 min

    Thank you Michaella. Make sure you holla at me during your next visit to Abidjan. I would love to connect 🙂

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.