NEWSLETTER

Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

Journal d'un Pigeon Voyageur | SOUVENIRS D’UN WEEK END PRINTANIER A CALAIS
Un passeport virtuel pour découvrir le Monde hors des sentiers battus.
JPV, Voyages, Destinations, journal d'un pigeon voyageur, pigeon voyageur, le pigeon voyageur, Voyages en Afrique, Voyages en Europe, Voyages en Asie, Voyages en Amérique, gastronomie, îles, Art, Culture, Hôtels d'exception, Hôtes atypiques.
30219
post-template-default,single,single-post,postid-30219,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Blog

SOUVENIRS D’UN WEEK END PRINTANIER A CALAIS

  |   ARCHITECTURE, ART & CULTURE, EUROPE, FRANCE, GASTRONOMIE, HISTOIRE & DEVOIR DE MEMOIRE, NATURE, TOUS, VOS ENVIES   |   2 Comments

vue sur la plage de Calais depuis la jetée Ouest

 

Après Lille, la Piscine de Roubaix ainsi que les musées du Louvre Lens et de Villeneuve d’Ascq, visités ces onze dernières années, mes pas m’ont, début avril, à nouveau menée dans les Hauts-de-France.

 

Le temps d’un week-end, initialement placé sous le signe du Street Art, j’ai donc fait fi du mauvais temps, inopinément survenu, pour non seulement explorer l’attachante cité calaisienne mais également aller à la découverte de ses alentours.

 

Une échappée, mêlant Histoire, Art Contemporain, Architecture, Traditions, Gastronomie, Farniente, Nature et jolies rencontres humaines qu’il était temps que je partage ici avec vous.

 

CALAIS UNE VILLE D’ARTS

 

Douce France, C215,

Exposition Conquête Urbaine, Musée des Beaux Arts, Calais

 

Arpenter Calais suffit à prendre la mesure de l’importance que l’Art, aussi divers soit il, y revêt.

 

Son espace public a, ainsi, en premier lieu été investi par plusieurs sculptures monumentales, s’étant depuis muées en véritables emblèmes, qui renvoient à l’histoire de la cité.

 

Commande publique faite par la municipalité ,à la fin du 19 ème siècle, à Auguste Rodin, Les Bourgeois de Calais, se dressant sur le parvis de l’Hotel de Ville,

 

 

rappellent donc le sacrifice des 6 bourgeois (Eustache de Saint Pierre, Jacques de Wissant, Pierre de Wissant, Jean de Fiennes, Andrieu d’Andrès et Jean d’Aire)qui, pour sauver leur ville du courroux anglais, n’hésitèrent pas, à l’issue du siège de Calais subi lors de la Guerre de 100 ans, à se constituer otage auprès du souverain de la couronne britannique .

 

C’est ensuite à un légendaire couple présidentiel français, dont le nom est assurément indissociable de la destinée hexagonale, que les statues, conçues par Elisabeth Cibot et installées place d’Armes, rendent hommage : Charles et Yvonne De Gaulle.

 

 

Née Vendroux, cette enfant du pays épousa, en 1921 à Calais, l’homme providentiel qui dès, l’appel du 18 juin 1940, incarna la figure de la France Libre.

 

Puis unifia, au cours de la seconde guerre mondiale, les Résistances françaises, entra, enfin, le 24 août 1944, dans un Paris libéré avant d’occuper par deux fois (en 1946 puis en 1958) les plus hautes fonctions du pays.

 

Loin de s’arrêter là, la célébration du Général de Gaulle se poursuit, en effet, au cœur du parc Richelieu.

 

Où une aussi majestueuse que réaliste oeuvre en bronze de Patrick Berthaud le figure, entouré de 7 arches représentant la France en cours de reconstruction, aux côtés de l’inoubliable premier ministre anglais Sir Winston Churchill.

 

 

Autre personnalité politique européenne majeure ayant, entre 1940 et 1945, engagé avec conviction son île dans la lutte contre Hitler et le nazisme.

 

Théâtre d’expression du street art, les rues calaisiennes dévoilent aussi de nombreuses fresques.

 

Nées autant du génie créatif d’artistes émergents que de celui de Maîtres à la renommée internationale , dont Astro ou l’engagé  Banksy font partie.

 

L’Enfant à la Longue vue, dessiné par ce dernier sur le poste de secours de la plage et dont le thème fait écho aux migrants pour qui Calais constitue une étape avant l’Angleterre, étant aujourd’hui son unique oeuvre encore visible dans la ville.

 

 

Mais jusqu’au 3 novembre 2019, les réalisations de l’anonyme street artiste anglais outre celles d’autres de ses pairs sont l’objet d’une magnifique rétrospective temporaire au Musée des Beaux Arts.

 

Baptisée Conquête Urbaine, elle se penche avec brio sur les marginaux débuts du Street Art , l’incontestable évolution qui fut la sienne et, finalement, son inattendue reconnaissance.

 

Ainsi, des pionniers dudit mouvement, né dans les années 60 et riche d’une diversité de pratiques, aux talents d’aujourd’hui; des Etats-Unis à la France en passant par d’autres contrées du monde, les œuvres, créées in situ ou non,  de :

 

Ernest Pignon-Ernest (auquel le Palais des Papes d’Avignon consacre d’ailleurs en ce moment une superbe rétrospective ), Cornbread

 

 

Romain Froquet, Blek le Rat,

 

The man walking through the wall, Blek le Rat

 

Keith Haring, JonOne, Shepard Fairey,

 

Universal personhood, Shepard Fairey

 

Icy & Sot, Miss Tic,

 

Le masculin l’emporte mais où ? Miss Tic

 

C215, Fenx,

 

Dreams come true, Fenx

 

Levalet,

 

Genesis, Levalet

 

Jace,

 

Le trépas est servi, Jace

 

Jef Aerosol,

 

Casablanca, Jef Aérosol

 

Banksy,

 

Heavy weaponary, Banksy

 

Romain Froquet, Vhils, BordaloII,

 

Plastic Panther, Bordalo II

 

Rero, Cleon Paterson,

 

Horse, Cléon Peterson

 

JR,  Speedy Graphito

 

Cavalier de La Ruée vers l’Art

 

ou encore Mark Jerkins, notamment exposées, contribuent  à dessiner les contours d’une discipline, par essence rebelle, jugée illégale à ses débuts et désormais célébrée par le monde de l’Art, en constante mutation.

 

Reste que le Musée des Beaux Arts mérite également l’escale pour la collection permanente, entre autre constituée de nombreuses sculptures préparatoires faites par Auguste Rodin préalablement aux Bourgeois de Calais

 

Bourgeois de Calais, Jean de Fiennes, tête de la réduction avec main gauche

 

ainsi que de toiles peintes par des artistes locaux ou régionaux

 

Le quai du Paradis, Georges Andrique

 

Vierge Lisant, Giovanni Battista Salvi

 

Vierge et enfant dans une guirlande de fleurs, Daniel Seghers

 

, qu’il accueille.

 

Rendant tout à la fois hommage au passé industriel de la ville et à la Mode, la spectaculaire Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode,

 

 

opportunément abritée dans une ancienne usine de dentelle du quartier Saint Pierre, plonge les visiteurs dans une tradition séculaire ayant contribué à la renommée du Nord de la France et plus spécifiquement de Calais : celle de la dentelle.

 

Ici, parcours permanent,

 

 

expositions temporaires et ouvriers spécialisés actionnant, lors de démonstrations, d’imposants métiers à tisser ,

 

 

permettent au gré des galeries traversées :

 

D’en apprendre davantage sur l’histoire de ce luxueux tissu aux mille et un motifs,  d’en saisir le complexe processus de fabrication s’appuyant sur de recherchés savoir-faire et de constater l’usage, classique ou au contraire plus contemporain, qui en est à présent fait par les grands couturiers.

 


Définitivement un must see.

 

CALAIS UNE VILLE D’ARCHITECTURE

 

entrée de l’ Hotel de Ville de Calais

 

A Calais, l’architecture offre assurément un voyage dans le Temps.

 

Comme en témoignent l’impressionnante Tour de Guet érigée au Moyen-Age sur l’actuelle place d’Armes;

 

 

le Bassin du Paradis, vestige du port médiéval où de nombreux bateaux de pêcheurs se laissent aujourd’hui encore admirer;

 

 

 

 

la citadelle et le Fort Nieulay, ceignant encore la ville, bâtis par Vauban;  la pluriséculaire Église Notre Dame; le majestueux phare urbain construit au 19 ème siècle ;

 

 

le Grand Théâtre baroque de la place Albert 1er inauguré au début du XX ème siècle;

 

 


l’omniprésence, soulignant si besoin encore était la réalité de l’empreinte anglaise ici, d’élégantes demeures dotées de bow-window,

 

 

transformées pour certaines, à l’instar de la jolie Clé d’Opale tenue par Isabelle, en cosy chambres d’hôtes

 

chambre d’hôtes la Clé d’Opale

 

 

et, bien évidemment, la silhouette de l’iconique Hotel de Ville, classé en 2005 au Patrimoine de l’Unesco.

 

Elephant Parade Calais, Peera Bangkae

 

Mariant briques rouges, pierres blanches et béton armé; orné de superbes vitraux, évoquant le passé de Calais; possédant une incroyable verrière Art Déco; accueillant une très belle salle des mariages,

 

 

;surmonté d’un beffroi, doté d’une horloge à quatre cadrans,

 

 

accessible au public

 

 

et offrant d’incomparables vues panoramiques sur la ville ainsi que les côtes anglaises,

 

 

cet édifice ne peut, en aucun cas, laisser  indifférent.   

 

CALAIS ET S(ES)A PLAGE(S)

 

cabanes alignées sur la plage de Calais

 

Le littoral de la Cote d’Opale est réputé pour les idylliques plages qui, tout le long, s’y succèdent.

 

Calais ne déroge pas à la règle.

 

Il suffit pour s’en convaincre de rejoindre son front de mer.

 

Que bordent une plage de sable fin et de dunes, ponctuée de jolies cabanes blanches, outre une jetée ouest, devenue le pré-carré de nombreux pêcheurs à la ligne, bénéficiant d’extraordinaires points de vue sur l’Angleterre se devinant au loin.

 

 

Et si l’appel marin devait se révéler encore plus prégnant, n’hésitez pas à poursuivre, par exemple, le voyage jusqu’aux sites classés des caps Blanc-Nez et Gris-Nez au pied desquels s’étirent d’autres très belles étendues sablonneuses.

 

CALAIS ET LA GASTRONOMIE DE LA MER

 

restaurant Au Côte d’Argent

 

Impossible de parler de gastronomie de la mer sans évoquer les marchés où sont vendus les produits du terroir contribuant à son rayonnement.

 

A Calais, celui hebdomadairement consacré, sur les quais de l’historique quartier du Courgain maritime, aux poissons et fruits de mer fraîchement pêchés en fait incontestablement partie.

 

 


Les sorties en mer des marins-pêcheurs étant néanmoins tributaires des conditions météorologiques et des marées, gardez à l’esprit que ses aubettes se révéleront en conséquence moins achalandés les matins de lendemains de tempête.

 

Comme ce fut malheureusement le cas en ce dimanche du mois d’avril où j’y fis escale.

 

Mais qu’importe.

 

Investir la table de la Buissonière, dont le ravissant cadre des années 1930 constitue déjà un premier voyage en soi, 

 

 


ou celle du très beau Au Côte d’Argent, s’ouvrant grâce à de larges baies vitrées sur l’horizon,

 


vous permettra de vous régaler de bon nombre de spécialités culinaires faisant honneur à la mer.

 

Un délice !

 

 

DÉDIER AU MOINS UNE JOURNÉE A LA DÉCOUVERTE DES  ENVIRONS DE CALAIS 

 

les falaises d’Ault

 

A défaut de pouvoir admirer le Cap Blanc-Nez, alors enveloppé par un épais brouillard, j’ai choisi de jeter mon dévolu sur le Cap Gris-Nez, voisin, jouissant d’une légère éclaircie.

 

Un site aux airs de bout du monde, parfait observatoire s’il en est, où la magnificence de Dame Nature s’exprime de la plus belle manière.

 

Falaises déchiquetées, magnifiques faune et flore, plage en contrebas, inoubliables sentiers de promenade : difficile de ne pas se laisser envoûter par de tels paysages.

 

 

 

Dont la beauté rivalise incontestablement avec celle, plurielle, de l’emblématique Baie de Somme mais aussi avec la majesté des falaises blanches d’Ault m’ayant laissée sans voix .

 

 

 

Autant que, dans un autre registre, les incroyables aquariums de Nausicaa, joyaux de la ville de Boulogne-sur-Mer.

 

 


Les explorer éveillent non seulement les consciences quant à la nécessité de préserver les richesses marines mais contribuent de surcroît, grâce à des installations particulièrement didactiques, à parfaire nos connaissances sur les océans et la biosphère qui les singularisent.

 

……

 

Bien loin de l’image d’une cité dénuée d’intérêts touristiques majeurs et dont l’identité se définirait uniquement au regard de la crise migratoire qui, depuis longtemps, se joue en ses murs, Calais est, pour qui va au delà des apparences, une incroyable terre d’Histoire, fière de son patrimoine, regardant résolument vers l’avenir . 

 

Une terre dont les habitants constituent aussi une véritable richesse.

 

Autant de raisons qui, à mon sens, justifient d’inscrire cette encore méconnue ville du Nord à votre Travel List française.

 

 

 

Le Pigeon Voyageur

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

2 Commentaires
  • Avatar

    Delphine YEO | Nov 4, 2019 at 11 h 50 min

    C’est fou comment l’esprit peut être complètement obnubilé par ce qu’il entend juste, sans chercher à regarder au delà des apparences ! J’avais même oublié avant de lire ton article, que Calais était célèbre pour sa dentelle… Je ne me doutais pas de tous ses autres atouts. De véritables choses à voir : La cité internationale de la Mode, ces plages, pour ne citer que cela.
    Merci Ivy pour ce reportage et ces très belles photos as usual
    On rajoute Calais sur la liste aussi 🙂

    • Le Pigeon Voyageur

      Le Pigeon Voyageur | Nov 4, 2019 at 18 h 24 min

      Merci beaucoup Delphine pour tes mots . Effectivement on se laisse, s’agissant de Calais, aisément polluer l’esprit par la Jungle et tout ce qui renvoie aux migrants . Oubliant au passage que , comme toutes les villes d’Hauts-de-France, elle reste une incroyable cité d’Histoire, de traditions et bien d’autres choses encore que l’on gagnerait à visiter . Pour tout te dire, et alors même que ma robe et mon voile de mariée comportaient de la dentelle de Calais, je n’avais même pas songé qu’il puisse exister un musée dédié à ce tissu avant d’y aller. J’avais donc juste dans l’idée de faire un aller retour dans la journée pour aller voir l’exposition de street art Conquête Urbaine .
      Finalement je ne regrette pas d’y avoir passé le week-end tant j’y ai appris ..
      L’installation du Dragon de Calais , inauguré il y a 3 jours, va sans doute également contribué à y attirer des touristes venus de toute la France .

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.