NEWSLETTER
Suivez le JPV sur

© JPV 2016 | Tous droits réservés.

Réalisé par Centrech

 

Blog

PAROLES D’AMOUREUX DU VOYAGE: FRANCK-ARNAUD EDJA, FIER AMBASSADEUR DU TOURISME IVOIRIEN

  |   PAROLES D'AMOUREUX DU VOYAGE   |   No comment

 

Franck-Arnaud  Edja au nord du Bénin

 

 

Parce que les possibilités d’envisager les voyages sont infinies,

 

Parce qu’être un(e) « traveladdict » est une dépendance,  non  répréhensible pénalement, qui, au contraire, nous enrichit,

 

Parce que de la découverte d’une même destination, chaque voyageur ressent et garde en mémoire des émotions ainsi que des souvenirs qui lui sont propres, lesquels sont marqués par son expérience et son histoire personnelles,

 

Parce que plusieurs avis valent toujours mieux qu’un seul,

 

Parce que tout simplement l’essence du JPV demeure, depuis l’origine, le partage,

 

Donner la parole, sur le blog, à des amoureux du voyage, m’est dès lors apparu comme une évidence.

……………………………..

 

 

« Même Paris connait, Abidjan est le plus doux au monde ».

 

Un refrain, érigé en maxime depuis la sortie d’ « Abidjan Farot « , titre phare du groupe Espoir 2000 dont il est tiré, qu’incarne, à mon sens, à la perfection mon 18 ème invité de « Paroles d’Amoureux du Voyage ».

 

Cet épicurien dans l’âme ayant définitivement le sens de la fête;

 

Ayant l’amour de la Côte d’Ivoire, son pays natal, profondément ancré dans les veines;

 

Ayant une appétence marquée pour la diversité des Patrimoines Culturels que le continent africain peut s’enorgueillir de posséder ; 

 

Ayant la passion du Tourisme, en général, et la mise en lumière à ce titre du potentiel assurément pluriel du pays des Eléphants, en particulier, solidement chevillée au corps; 

 

Et ayant, également, très tôt saisi l’importance du recours au digital pour changer les éculés paradigmes collant encore malheureusement à la peau de bon nombre de destinations africaines, entre autres ouest africaines :

 

Franck-Arnaud Edja, puisque c’est de ce slasheur dont il s’agit , fait aujourd’hui partie des créateurs nationaux de contenus touristiques dont la voix compte.


 Côte d’Ivoire Tourisme, l’office national du tourisme ivoirien , ne s’y est d’ailleurs pas trompé en faisant de ce fier fils du pays l’un des ambassadeurs de la destination éburnéenne .


Une décision éclairée battant, au passage, en brèche l’adage selon lequel « Nul n’est prophète en son propre pays ». 

Car l’engagement de ce pionnier dans la promotion, sur les réseaux sociaux, des attraits touristiques de  Babi aka Abidjan, la bouillonnante capitale économique ivoirienne où il réside à nouveau depuis 2020 ;

 

outre des joyaux dont recèlent les autres localités nationales; la sous-région ouest-africaine ainsi que l’ensemble du continent, remonte à près d’une décennie.

 

Presque 10 ans durant lesquels, grâce à un contenu instructif et de qualité, des photographies léchées, des légendes savamment écrites, des reels devenus viraux et le lancement de l’agenda mensuel éponyme compilant les plus importants événements lifestyle à ne pas manquer à Abidjan,  Franck-Arnaud Edja a entrepris, avec brio,  de :

 

Célébrer les Traditions, l’Histoire, les Savoir-Faire ,les Cultures, les sites méconnus, les monuments , les festivals locaux, les musées, les hôtels, les lieux où l’ « enjaillement » est au rendez-vous, la cuisine des terroirs sans oublier les habitants qui, aux 4 coins de la Cote d’Ivoire, participent à en façonner la riche identité .

Cette mise en lumière s’inscrivant, de surcroît, dans une dynamique collective alimentée par d’autres de ses, reconnus, pairs.

 

Portant, eux aussi,  haut l’étendard du drapeau Orange-Blanc-Vert et œuvrant, chacun dans leur domaine, à la promotion touristique de la Côte d’Ivoire .

 

Qu’il s’agisse de Yasmine Fofafa, alias @Afrofoodie, première créatrice de contenus culinaires du pays ;

 

de Nader Fakhry créateur de vidéos dévoilant quelques uns des plus insoupçonnables trésors cachés ivoiriens  

 

ou encore d’Alain Anzara , fondateur d’une agence de voyage invitant au tourisme local et initiateur, par ailleurs, de l’inédit Akan Brunch. Un évènement se voulant, à travers gastronomie, musique et dress code conviant à se réapproprier l’héritage vestimentaire de ce vaste groupe ethnique implanté au Ghana et en Côte d’Ivoire, une ode à la culture Akan.

 

Ainsi , fort :

 

De son expérience acquise, au fil des ans, en matière de création de contenus digitaux ;

 

De sa carrière menée auprès de grands groupes ( Orange, Azalai, Living The Wild ), et suite à une reconversion professionnelle,  dans les domaines de l’Industrie Hôtelière, du Tourisme, de la Communication Digitale ainsi que du Marketing. Parcours professionnel l’ayant notamment conduit à occuper plusieurs postes à responsabilité à Bamako, en Guinée Bissau et à Abidjan;   


Et de ses nombreux voyages personnels effectués à travers le monde, Franck-Arnaud Edja a, à présent, choisi d’ajouter une nouvelle corde à son arc en exploitant autrement son expertise et ses connaissances en la matière :


 Proposant, d’une part, des services de consulting aux professionnels du secteur ayant à cœur de rendre davantage visibles les destinations subsahariennes et plus largement africaines.

 

Offrant, d’autre part, aux touristes et résidents locaux, des services de Travel Planner via son entreprise #TravelwithEdja.

 

Dont les différentes formules, allant de la réservation de City Tour ou de circuits, tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, à l’organisation, clé en main, de l’intégralité d’un séjour sur place, s’adaptent en fonction des desiderata du client .

 

Le dénominateur commun de toutes ces singulières et personnalisées expériences immersives ?

 

Être marquées du sceau de l’authenticité, d’un sincère attachement à l’humain, d’un apprentissage protéiforme et d’un hommage à la diversité du patrimoine culturel. 

 

Autant de fils conducteurs, transparaissant évidemment dans les publications postées sur le feed Instagram de Franck-Arnaud Edja,  qui expliquent l’adhésion massive de sa communauté, indifféremment constituée de résidents, d’expatriés, de repats, de touristes ainsi que de ressortissants de la Diaspora africaine, à la mission qu’il s’est assignée :

 

Celle de contribuer à une plus grande (re)valorisation des ressources touristiques , aux mille et uns visages, de la Côte d’Ivoire .

 

De sa sous-région .

 

Du continent africain.

 

Leitmotivs qui, vous vous en doutez, ne pouvaient donc que séduire l’amoureuse de la Cote d’Ivoire , pour y avoir vécu les 17 premières années de vie,  et la passionnée du continent -berceau de l’humanité, auquel j’ai consacré pléthores d’articles sur le blog,  que je suis.

 

Alors sans plus tarder, découvrez dans cette nouvelle interview Franck-Arnaud Edja.

 

………………

 

1. Que t’évoque la notion de Voyage ?
 
 
Le Voyage constitue avant tout pour moi une forme de thérapie médicale.
 
Grâce à laquelle je me guéris d’un mal-être et comble un besoin spécifique à mesure que j’explore un nouveau pays, découvre sa culture et en apprends davantage sur tout ce qui signe sa singularité. 
 
 
Mais je vois également dans le Voyage la possibilité, en se confrontant à l’Autre, de briser nombre de clichés .

 

 
2. Que recherches tu lorsque tu parcours un blog voyage ?
 
 
 

En premier lieu, l’élément déclencheur qui va susciter en moi l’irrépressible envie d’aller, à mon tour, découvrir une destination qui y est évoquée.

 

Je m’attache, ensuite, aux informations données, notamment la qualité de leur retranscription, ainsi qu’à leur compatibilité avec mes attentes du moment ( tourisme balnéaire, tourisme vert etc).

 

Enfin, et parce que je suis moi-même sensible au Beau et aux émotions qu’un article outre des photos doivent, selon moi, convoyer, j’y recherche aussi évasion et  possibilité de pouvoir me projeter au cœur de la destination envisagée.

 



3. Le Journal d’un Pigeon Voyageur t a-t-il donné envie de découvrir une destination de voyage déjà évoquée sur le blog ?

Si oui, laquelle et pourquoi ?
 

Il m’a donné envie de retourner sillonner les routes du Bénin, pays que je connais pourtant déjà, et m’a, par ailleurs, conforté dans mon envie de découvrir l’Egypte.

 

Une destination figurant sur ma bucket List depuis longtemps . 

 
 
 

4. Comment définis-tu le Journal d’un Pigeon Voyageur en 2 ou 3 adjectifs ?

 

 

Le JPV va pour moi de pair avec Informatif, Engagé et Divertissant.

 

 

5. Pourquoi avoir choisi cette photo pour illustrer l’interview ?
 
 
 

Cette photo, la dernière prise lors mon ultime séjour au Bénin, est un probant témoignage de ce que le voyage représente véritablement à mes yeux une thérapie, comme je l’évoquais au début de cette interview.

 

Malade avant de m’y rendre, j’ai pourtant tenu à maintenir cette échappée car je sentais au plus profond de mon être que je nourrissais un besoin d’authenticité et de retour aux sources.

 

Et c’est au nord du Bénin, dans un environnement où je n’avais pas accès à l’électricité, circulais à moto et dormais dans des cases , que j’ai non seulement réussi à me reconnecter à moi-même mais aussi pris la ferme décision d’entamer le traitement qui allait me guérir.

 

Une expérience que je ne suis pas prêt d’oublier.

 
 
6. Raconte moi ton plus beau souvenir de voyage
 
 
Il rime avec l’un de mes derniers voyages à l’étranger, une escapade organisée au Sénégal, avec plusieurs amis proches, pour célébrer mon anniversaire .
 
Au-delà de la fête, ce séjour, durant lequel nous avons exploré le pays, a contribué à resserrer nos liens et à graver de façon indélébile de nombreux souvenirs dans nos mémoires.
 
Enfin, je ne peux oublier que mon premier contenu professionnel devenu viral a été tourné dans le Désert de Lompoul.

 

 
7. Quelle est ta Travel List idéale ?
 

 

Ma Travel List Idéale fait la part belle au continent africain car elle inclut :

 

  • Le Mali : qui pour moi représente une Afrique authentique. Fière de sa Culture précoloniale et de son Histoire, que le pays ne manque d’ailleurs pas de célébrer à travers notamment ses héros (tel Soundiata Keita) célèbres.  Témoignant d’une identité culturelle forte, palpable dès l’arrivée sur le territoire national, qu’elle ne craint pas d’assumer aux yeux du monde. J’aimerais également pouvoir me rendre, lorsque la situation sécuritaire le permettra, dans les villes de Tombouctou et Djenné.

 

  • L’Egypte : Pour notamment lever le voile et en apprendre davantage sur les Pharaons Noirs, lesquels font malheureusement partie de ce pan de l’histoire africaine malheureusement oubliée et peu enseignée dans les cursus scolaires. 

 

 . Le Bénin : Pour continuer à approfondir mes connaissances sur la culture Vaudoue et démystifier les aprioris persistants encore sur les religions africaines, à tort considérées comme étant occultes.

 

. L’Ile Maurice : Je suis curieux d’appréhender la réalité de son melting pot et de découvrir l’incidence de ce dernier dans la construction de son identité . Il me tarde également de goûter à sa gastronomie.

 

. Le Cameroun : m’attire pour la multiplicité de ses cultures, son aussi savoureuse que riche gastronomie que pour son statut de pays considéré comme « l’Afrique en miniature » dont j’aimerais mesurer la réalité.

 

………

 

Merci beaucoup Franck-Arnaud d’avoir accepté de répondre à cette interview (initialement programmée en janvier 2023 puis reportée sine die en raison de contraintes temporelles de part et d’autre) malgré ton emploi du temps ultra chargé.

 

Chers lecteurs, ne manquez pas à votre tour d’aller découvrir les voyages de Franck-Arnaud Edja sur son magnifique compte Instagram , que je vous invite ardemment à suivre, ainsi que sur ses autres réseaux sociaux.

 

Enfin, profitez de cette semaine s’annonçant pluvieuse ( du moins à Paris) pour vous évader au Bénin et en Egypte.

Deux destinations déjà évoquées sur le blog, ici pour la première et là pour la seconde,  faisant partie de la Travel List de notre invité du jour. 

 

A très vite pour découvrir un(e) autre amoureux du Voyage

 

AUTEUR - Le Pigeon Voyageur

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également partager avec moi vos impressions, émotions et pourquoi pas interrogations après lecture de cet article et découverte de ces photos (toutes prises par mes soins). Alors à vos plumes !

Aucun commentaire

Faire un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Verified by ExactMetrics